3 septembre 2019

Un escape camp pour lutter contre les discriminations

escape camp crips 2019
Crédit photo : DR

À travers des ateliers interactifs, des débats et des conférences, de jeunes Franciliens ont participé à une aventure collaborative au service de l’engagement citoyen et de la lutte contre les discriminations, à l'initiative du Crips Île-de-France.
 

Pour la deuxième année consécutive, le Crips Île-de-France organisait son université d’été version jeunes. Réunie au château de Jambville (78 ) le dernier week-end du mois d’août, une vingtaine de participants franciliens était invitée à réfléchir et à travailler ensemble pour comprendre les enjeux et imaginer des solutions pour l’inclusion, la cohésion et le lien social.

Lutter contre les discriminations au quotidien

escape camp crips 2019_2

Cette année, le thème choisi portait sur la lutte contre les discriminations décliné lors de plusieurs ateliers animés par le Crips et des partenaires. Ainsi, les échanges engagés lors d’un World café avaient pour objectif de recenser les différentes façons de s’engager contre les discriminations au quotidien et de sensibiliser à la prévention positive. Une réflexion qui avait été entamée la veille avec les membres de la première promotion 2019 de la « Couveuse » du Crips, autour d’un atelier ludique pour imaginer comment lutter contre les discriminations dans le futur.

Des partenaires engagés auprès du Crips Île-de-France

De leur côté, les membres de WAX Science, une association qui promeut une science ludique et sans stéréotypes auprès des jeunes, ont montré comment la science peut se mettre au service de l’égalité des genres et aider à déconstruire les stéréotypes. 

Enfin, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises était également de la partie avec un atelier design thinking. En partant du thème des violences sexuelles, il s’agissait pour les participants d’acquérir la méthodologie nécessaire pour construire les différentes étapes menant à la création d’un projet.