9 octobre 2019

Formations sanitaires et sociales : des trophées pour saluer les initiatives

fss
Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

Révéler le dynamisme et la richesse des initiatives menées sur le terrain par les étudiants et les formateurs du secteur sanitaire et social. Tel est le but des Trophées que la Région a remis pour la première fois ce 8 octobre aux porteurs de 3 projets. Explications et témoignages.

Grande première ce 8 octobre dans les locaux de la Région à Paris (7e) : les premiers Trophées franciliens des formations sanitaires et sociales étaient remis, en présence notamment de Farida Adlani, vice-présidente chargée des Solidarités, de la Santé et de la Famille.

Ces Trophées ont distingué des étudiants et formateurs porteurs d'actions innovantes dans 3 catégories :

  • Attractivité et promotion des métiers,
  • Solidarité,
  • Vie étudiante. 

Formations sanitaires et sociales : un dynamisme à valoriser

Cette cérémonie est l'aboutissement d'un appel à manifestation d'intérêt ouvert l'été dernier et qui a suscité 14 dossiers de candidature.

L'objectif de ces Trophées est de mettre en avant les projets exemplaires et les actions innovantes menés dans le secteur des formations sanitaires et sociales, les actions de solidarité et de bénévolat, de pédagogie innovante, les projets facilitant aussi l’expérience et enrichissant le parcours des étudiants au quotidien ou en faveur de publics défavorisés et fragiles... 

Ils mettent ainsi en valeur les formations sanitaires et sociales mais aussi et surtout les élèves et étudiants qui s'engagent dans ces carrières et les formateurs qui les accompagnent.

Voici les 3 projets distingués.

Projet n°1 : médiation culturelle dans les enseignements infirmiers

  • Trophée de l'attractivité et de la promotion des métiers du sanitaire et social : « Intégrer la médiation culturelle dans les enseignements infirmiers », proposé par Mickaël Brabant (étudiant) et Yannick Moszyk (formateur) – Formation soins infirmiers à l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) Paul-Guiraud à Villejuif (94).

« Les Trophées valorisent à la fois l’engagement des étudiants et aussi notre pédagogie unique basée sur la culture. Notre projet consiste, au travers d’actions culturelles variées (découverte d’expositions, visionnage de documentaires, rencontres d’acteurs spécifiques du soin…), à faire découvrir aux étudiants de nouvelles méthodes pédagogiques. 500 d'entre eux ont bénéficié de ce projet depuis 2 ans et demi. Un bilan positif de l’inclusion de la culture dans les apprentissages si on en juge par l’ouverture des regards apportés aux situations, l’augmentation du niveau de réflexion, le développement des postures professionnelles et la facilitation des apprentissages observées aujourd’hui. »
Yannick Moszyk, formateur.

Projet n°2 : prévention auprès des populations précaires 

  • Trophée de la solidarité : « Interventions et actions de prévention des étudiants en soins infirmiers et des structures accueillant des populations précaires », proposé par Farha Boureghda (étudiante) et Christine Vianaud (formatrice) – Formation soins infirmiers de l'IFSI Paul-Guiraud à Villejuif (94).

« Les Trophées sont une manière de valoriser le parcours de nos étudiants et, ce qui n’est pas rien pour eux, une vraie reconnaissance de la Région. Notre projet était de faire se rencontrer sur des actions de prévention des étudiants en soins infirmiers et des structures accueillant des populations précaires que les étudiants ne rencontrent que peu. Nous sommes intervenus dans les écoles élémentaires, à la Protection judiciaire de la jeunesse en Essonne, et dans des associations (Le Refuge, PASST…). 550 personnes ont bénéficié de ce projet mené par 90 étudiants en 2e année dans le Val-de-Marne, l’Essonne et à Paris. Un renouvellement des partenariats avec les associations, les mairies et l’Éducation nationale est envisagé pour les années à venir. »
Christine Vianaud, formatrice.

Projet n°3 : formation à la philosophie Snoezelen

« Ces Trophées sont une fierté pour nous, un aboutissement, et la meilleure façon de partager avec d’autres étudiants notre conviction qu’il faut toujours rester dans une dynamique de formation professionnelle… Nous sommes 13 étudiants éducateurs de jeunes enfants à avoir participé à un projet de formation à la philosophie Snoezelen. Nous avons appris l’exploration sensorielle essentielle pour le développement de l’enfant. Et à partir de cette philosophie, nous avons redécouvert le positionnement que peut avoir l’adulte auprès des jeunes enfants et la manière dont ce positionnement ouvre à la créativité. Aujourd’hui, nous sommes tous porteurs de cette philosophie et, en tant que futurs professionnels, nous allons essaimer au sein des hôpitaux, PMI, crèches, IME… » 
Julie Delon, étudiante.

La Région soutient les formations sanitaires et sociales et les étudiants 

Infirmier, masseur-kinésithérapeute, auxiliaire de puériculture, aide-soignant, éducateur spécialisé, assistant de service social, éducateur de jeunes enfants... La Région pilote les formations sanitaires et sociales en Île-de-France (pour les étudiants en formation initiale comme pour les demandeurs d'emploi) et elle prend en charge le financement des organismes de formation et les aides aux étudiants.

La Région investit ainsi 200 millions d'euros chaque année pour financer les formations de 25.000 étudiants et accompagner 9.000 boursiers.

Un fonds d'aide sociale pour les étudiants qui ne peuvent pas percevoir de bourses a par ailleurs été mis en place. 

Ces secteurs représentent 44.000 élèves et étudiants chaque année, dont 8.600 boursiers pour un budget de 190 millions d'euros, mais aussi 29 diplômes d'État et 11% de l'emploi régional.