Publié le 21 novembre 2019

EuropaCity : la Région propose un plan d'urgence pour le Val-d'Oise

Crédit photo : DR

À la suite de l’abandon du projet EuropaCity, la Région a mis en place, dans le Val-d’Oise, un plan d’urgence dans les secteurs du transport, de l’aménagement et de l’environnement, de la culture, de la Politique de la ville ou encore de l’emploi. Et elle en appelle à l’État pour répondre à l'urgence sociale dans ces territoires.
 

Le projet EuropaCity portait sur l’ouverture en 2027, dans le Triangle de Gonesse (95), d’un vaste site réunissant loisirs, équipements culturels, commerces, hôtels, restaurants et ferme urbaine. Face aux conséquences sociales liées à l'abandon de ce projet qui devait créer des milliers d'emplois, la Région a rendu public, le 21 novembre 2019, un plan d'urgence pour le Val-d'Oise. Ce département est en effet celui qui paiera le plus lourd tribut après la décision d’arrêter EuropaCity, prise par le gouvernement à l'occasion du Conseil de défense environnemental, début novembre.

La Région Île-de-France est prête à porter et à s'engager sur tout nouveau projet concerté qui permettra de concilier création d'emploi et enjeux écologiques pour l'Est du Val-d'Oise. Car, aujourd’hui, une nouvelle dynamique économique et sociale est indispensable pour impulser un nouvel élan à ces territoires. 

LES PROJETS DE LA RÉGION POUR LE DÉPARTEMENT DU VAL-D'OISE : 

Développer l’offre de transports

Ligne 17
La Région Île-de-France demande un engagement écrit de l’État confirmant la réalisation de la ligne de métro 17 d’ici 2027 afin d’améliorer le maillage complémentaire en transport banlieue-banlieue en Île-de-France. Elle réclame aussi la sanctuarisation de la gare du Triangle de Gonesse, la seule du Val-d’Oise qui permettra aux habitants des alentours de rejoindre plus rapidement Paris et la plateforme aéroportuaire de Roissy.

RER NG
La Région Île-de-France demande aussi à l’État de s'assurer que la SNCF, dont il a la tutelle, est en capacité de faire arriver le RER NG sur toutes les branches du RER D d’ici 2021.

« Plan anti-bouchons »
La Région Île-de-France demande par ailleurs à l’État de voter une disposition législative pour entériner l’utilité publique du « Plan régional anti-bouchons ». Dans la continuité des engagements déjà pris vis-à-vis du Val-d’Oise, la Région Île-de-France confirme également rester au côté du Département pour réaliser le boulevard du Parisis, qui bénéficiera d’un financement régional de 50 millions d’euros dans le cadre du « Plan anti-bouchons ». 

Renforcement de la desserte vers Roissy
Île-de-France Mobilités (IDFM) a mis la priorité sur les 3 tronçons de bus en site propre sur les secteurs de Goussainville, Garges-lès-Gonesse et Aulnay, dont les études viennent d’être financées par la Région Île-de-France. Ces développements ont pour but de faciliter l’accès aux lignes de RER et à la plateforme aéroportuaire de Roissy.

T11 express ouest
La Région Île-de-France s’engage à faire réaliser le prochain T11 express ouest. Ce projet de 800 millions d’euros est très attendu par le Val-d’Oise, qui n’a bénéficié d’aucun grand projet ferré ces dernières années. Il permettra de créer un arc de desserte interbanlieue entre Le Bourget, Épinay, Argenteuil et Sartrouville.

Mobilités rurales  
La Région Île-de-France s’engage sur 2 mesures fortes : le lancement d’un grand plan de transports à la demande avec un premier déploiement dès 2020 dans le Vexin et le développement d’expérimentations de covoiturage citoyen en milieu rural pour les trajets du quotidien.

Ligne H
La Région Île-de-France s’engage à lancer les études sur l’interconnexion de la ligne H à Saint-Denis Pleyel en mobilisant le Fonds de solidarité régionale pour les interconnexions du Grand Paris Express de 100 millions d’euros voté cette année. 

Francilienne Roissy-Cergy
La Région Île-de-France entend proposer à l’État de faire de la Francilienne Roissy-Cergy un projet-pilote de la route de « 5e génération » : une route mieux intégrée dans son environnement et qui puisse accueillir des bus express, du covoiturage et demain des véhicules autonomes.

Créer une dynamique dans le territoire

Évaluation des sols du Triangle de Gonesse
Avant tout lancement d’un projet d’aménagement urbain écologique et agricole, la Région Île-de-France va solliciter Grand Paris Aménagement (GPA) afin d’engager des études de sols approfondies dans l’ensemble du Triangle de Gonesse pour disposer des éléments indispensables à une réflexion globale. 

« Plan friches » 
La Région Île-de-France prévoit de décliner son « Plan friches » dans le Val-d’Oise en identifiant des territoires d’industrialisation crédibles, à reconquérir en concertation avec les citoyens. Elle aidera par exemple à la réimplantation d’une ou plusieurs exploitations horticoles dans le Val-d’Oise sur des terrains actuellement pollués afin de réconcilier environnement et emploi local. 

Plan solaire 
Dans le cadre du Plan solaire régional, la Région Île-de-France prévoit d’équiper les bords d’autoroutes et de routes de panneaux solaires. Ces derniers produiront une énergie propre et locale et seront l’occasion de sécuriser la zone tout en mettant aux dépôts sauvages.

Lancement des premières opérations réalisée par la SEM patrimoniale régionale en Val-d’Oise
Dans le cadre des opérations menées par la SEM patrimoine régionale, opérationnelle au mois de mars prochain, 10 millions d’euros seront consacrés au Val-d’Oise pour la création de maisons médicales, l’aménagement de petites gares, d’espaces de coworking, etc.

Implanter la future Agence nationale de la cohésion des territoires à Villiers-le-Bel
La Région Île-de-France va proposer à l’État d’installer la nouvelle Agence nationale de la cohésion des territoires à Villiers-le-Bel. Cette agence regroupe l’Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux, l’Agence du numérique et le Commissariat général à l’égalité des territoires.

Étudier la création d’un nouveau CREPS 
Dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques 2024, la Région Île-de-France entend renforcer ses infrastructures sportives structurantes. Après avoir cofinancé la réhabilitation et l’extension du Centre départemental de formation et d’animation sportives (CDFAS) d’Eaubonne, elle réfléchit à un projet de nouveau Centre de ressources, d'expertise et de performance sportives (CREPS) dans le Val-d’Oise. 

Enrichir l’offre culturelle

La Région Île-de-France va concentrer ses efforts en faveur de la rénovation et de la construction de lieux culturels, ainsi que du patrimoine valdoisien, afin de réduire les fractures culturelles au sein du Département. 
Ainsi, 20 millions d’euros seront consacrés à la mise en place d’une nouvelle ambition culturelle pour le département :

  • 4 millions d’euros en faveur de la politique du livre et de la lecture, 
  • 4 millions d’euros pour le patrimoine,
  • 12 millions d’euros pour la rénovation et de la construction de nouveaux lieux de culture.

Extension du projet « Demos » sur le territoire valdoisien
En partenariat avec la Philharmonie de Paris, la Région Île-de-France financera le développement du projet « Demos » à l’échelle francilienne et en particulier dans le Val-d’Oise, pour rendre plus accessible l’apprentissage d’un instrument de musique aux jeunes valdoisiens.

Accompagner l’emploi, la formation et l’éducation

Signature d’une convention avec Air France 
Début 2020, la Région Île-de-France signera une convention avec Air France sur les enjeux de la formation autour de Roissy et pour un avion plus écologique. Le territoire du Val-d’Oise sera le premier à en bénéficier.

Financement du permis de conduire
La Région Île-de-France s’engage à financer à 100% le permis de conduire des jeunes valdoisiens en insertion professionnelle accompagnés par les missions locales et les Écoles de la 2e Chance (E2C) du département. 

Diversifier l’offre éducative 
Un nouveau CFA sur les métiers du numérique ainsi qu’une Maison du numérique ouvriront à Sarcelles et Garges-lès-Gonesse. Enfin, un lycée international s’implantera dans l’Est valdoisien et un Campus des métiers de la sécurité sera créé à Argenteuil.