Publié le 8 novembre 2022
Mis à jour le

Débat d'orientations budgétaires 2023 : la Région accompagnera la relance sans augmenter les impôts

Crédit photo : Région Île-de-France

Poursuivre la relance économique, renforcer la solidarité et placer l’Île-de-France sur les rails de la transition écologique, telles sont les orientations budgétaires pour 2023 votées par les élus mercredi 9 novembre 2022.

Consolider la relance malgré des recettes contraintes et un contexte de forte inflation, tel est l'objectif du projet de budget 2023 de la Région Île-de-France approuvé par les élus au terme du débat d'orientations budgétaires le 9 novembre dernier.

Conforter le rebond économique de 2022 dans un contexte dégradé

Particulièrement touchée par la crise sanitaire, l’économie francilienne a su opérer un rebond spectaculaire durant l’année 2022 en se hissant au niveau de 2019. En effet, si de nombreux indicateurs ont retrouvé leur niveau « pré-Covid », certains l'ont même dépassé.

Alors que de nouvelles perturbations sont déjà à l’œuvre sur fond de crise énergétique et géopolitique, impliquant pénuries, hausse des coûts de l’énergie et des matières premières, les recettes de la Région, hors emprunt, devraient progresser d’un peu moins de 1% en 2023 pour atteindre 4,6 milliards d’euros. Cette progression est toutefois en trompe-l’œil puisque, compte tenu de l’inflation, les ressources régionales reculent en valeur réelle.

En période de crise, la Région a toujours privilégié la relance par l’investissement. Depuis 2016, les autorisations de programme ont en effet bondi de près de 16,8%. Dans le même temps, l’augmentation des dépenses de fonctionnement sera contenue à un peu plus de 3%, traduisant la poursuite d’une gestion rigoureuse destinée à dégager des marges pour répondre au mieux aux besoins.

Une mobilisation pour l’emploi et la formation

Poursuivant son investissement dans les lycées avec l’accélération du plan d’urgence porté à 6,6 milliards d’euros et la création de 30.600 nouvelles places à l’horizon 2028, la Région continuera également de s'engager dans son plan pluriannuel de maintenance des lycées de 1 milliard d'euros. 

Dans le secteur de la formation, la Région poursuivra en 2023 son action pour l'emploi, la formation et l'insertion professionnelle et continuera de répondre aux besoins en qualification des demandeurs d’emploi. Pour cela, elle maintiendra son offre de formation dans les secteurs qui recrutent tels que :

  • Le sanitaire et social,
  • La santé,
  • La construction,
  • La sécurité,
  • Le numérique,
  • L’environnement,
  • L’agriculture,
  • L’industrie.

De même, face à la précarisation des jeunes actifs, la Région continuera de proposer le « Revenu jeunes actifs » de 4.000 euros sur 6 mois pour les 18 – 25 ans qui suivent une formation qualifiante dans un secteur en tension.

Sur le front du développement économique, la Région soutiendra les entreprises et l’innovation via le déploiement d’un fonds d’investissement stratégique de 30 millions d’euros, mobilisant capitaux publics et privés. Celui-ci sera axé vers l’accompagnement des PME et des ETI dans la transition écologique. Un dispositif spécifique pour aider les entreprises à faire face à la crise énergétique et le prolongement du Chèque vert sous le nom de Chèque efficacité énergétique sont également prévus pour 2023.

Agir pour l’environnement en Île-de-France

La Région s’est engagée dans une dynamique d’écologie positive et sociale pour améliorer la qualité de vie au quotidien. Le but ? Aller vers une Île-de-France plus verte, plus propre et mobilisée pour la santé des Franciliens. Ainsi, 2023 marquera le lancement du fonds d’adaptation des forêts franciliennes au changement climatique, adopté en septembre 2022. L’objectif de ce programme sera de désimperméabiliser 5.000 hectares et de planter 2 millions d’arbres à l’horizon 2030. 

Pour faire face à la crise énergétique, la Région continuera de mettre en œuvre sa Stratégie régionale énergie – climat afin d'accélérer l’émergence des énergies renouvelables telles que la géothermie de surface et le développement de réseaux de chaud et de froid. Dans le même temps, l’accent sera mis sur le soutien des projets de déploiement de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments et les parkings.

Enfin, le projet de budget 2023 proposera un effort sans précédent en matière de transports et de mobilité en investissant massivement dans :

  • Les transports en commun,
  • La route,
  • Le vélo,
  • Le portuaire et le fluvial.

Une Île-de-France solidaire face à la crise

L’année 2023 verra le lancement de la toute première mutuelle régionale. Celle-ci permettra aux Franciliens les plus vulnérables de souscrire une offre à meilleur coût leur assurant une prise en charge médicale complète.

Pour lutter contre toutes les formes de fractures, notamment territoriales, la Région confirmera également son engagement dans des dispositifs tels que :

  • Le Contrat d’aménagement régional,
  • Le Contrat rural,
  • Les quartiers innovants et écologiques,
  • Des logements abordables.

Une crédibilité financière confortée

En cette fin d’année 2022, la dette de la Région s’élève à 6, 3 milliards d’euros, soit une quasi-stabilisation depuis 2015. Le taux d’épargne brute sera de 26% en 2023 (25% en 2022) et sa capacité d’autofinancement devrait s’établir autour de 60%.

Confirmant ces bons résultats, l’agence de notation Fitch Ratings a confirmé en juin 2022 la note intrinsèque de la Région à « AA+ ». De son côté Moody’s a maintenu son appréciation positive à AA2.

Depuis 2016, la Région ne recourt qu’à des emprunts verts et responsables. Ainsi, la part de ce type de financement dans l’encours de la dette régionale est passé de 29% en 2015 à plus de 90% en 2023. Une situation unique en Europe pour une collectivité.