Publié le 10 novembre 2022

Bronchiolite : la Région accorde une aide de 150 euros aux familles en difficulté

Crédit photo : iStock

Face à l'épidémie de bronchiolite qui sature les services pédiatriques franciliens, la Région accorde une aide de 150 euros aux familles concernées. Ce coup de pouce financier permettra de prendre en charge les coûts liés aux déplacements, à l'hébergement loin du domicile ou encore à la garde d'enfant. Disponible à partir du 18 novembre 2022.

La bronchiolite, une maladie la plupart du temps bénigne

Maladie courante et très contagieuse chez les enfants en bas âge, la bronchiolite est causée le plus souvent par le virus respiratoire syncytial (VRS).

Il provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile. La plupart du temps bénigne, elle peut, dans certains cas, nécessiter un passage aux urgences et une hospitalisation.

Alors que l’Île-de-France est touchée par un pic des cas de bronchiolite qui sature les services d'urgence depuis plusieurs semaines, la Région se mobilise pour soutenir les familles dont les enfants sont hospitalisés loin de chez eux.

Demandez l'aide régionale

La Région aux côtés des familles 

Lors de la séance de la Commission permanente du jeudi 10 novembre 2022, une aide forfaitaire d'urgence de 150 euros a été votée pour aider certaines familles de nourrissons hospitalisés.

En effet, de nombreux enfants atteints de bronchiolite ont été transférés dans des hôpitaux situés dans d’autres régions.

Une situation qui engendre souvent des frais de déplacement importants, de garde d’enfant, voire d’hébergement dans certain cas.

Alors qu'à ce jour plus d’une trentaine de famille est concernée par ces hospitalisations hors d’Île-de-France, l’aide s’étend également aux familles dont les enfants sont hospitalisés en Île-de-France, mais loin de leur de leur domicile.

Cette aide régionale, destinée à soulager les familles sera disponible à partir du 18 novembre 2022 sur mesdemarches.iledefrance.fr, pour soulager les familles et leur permettre d’être aux côtés de leur enfant plus sereinement. 

 

Demandez l'aide régionale