Publié le 9 décembre 2019

8 millions d'euros pour rénover le lycée Arago à Paris

Crédit photo : Sergio Grazia

Inauguré le 11 décembre 2019 au terme d'une grande rénovation, le lycée Arago, situé place de la Nation à Paris, connaît, 140 ans après sa construction, une nouvelle jeunesse grâce à un investissement régional de 8 millions d'euros.

Construit en 1880, le lycée Arago, à Paris (12e), est un établissement d’enseignement général et technologique de 5.500 m² qui accueille 750 élèves. 

Très bien conservé, il compte parmi les bâtiments exceptionnels du patrimoine de l'Île-de-France, grâce notamment à ses magnifiques galeries à colonnades.

Ce lycée est inauguré ce 11 décembre 2019 après un vaste chantier de rénovation financé par la Région.

Rénover le lycée Arago tout en valorisant son fonds historique

Bien que l’architecture du lycée Arago soit claire et fonctionnelle, il a été nécessaire de le rénover en profondeur, tout en cherchant à valoriser le fonds historique et patrimonial de l'établissement.

La Région y a financé une grande opération de rénovation d’un montant total de 8 millions d'euros, dont 5,7 millions d'euros pour les travaux.

Un vaste chantier

La rénovation a inclus :

  • La réfection du bâti existant vétuste, 
  • La restructuration des lieux de vie, salles de classes, zones communes, 
  • L'amélioration de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap,
  • La restructuration des locaux d’enseignement scientifique, 
  • L’amélioration de l’isolation thermique des locaux. 
  • Le remplacement des menuiseries extérieures.

 

Un Plan d'urgence de 5 milliards d'euros pour les lycées franciliens

En mars 2017, un Plan d’urgence pour les lycées franciliens a été adopté afin de répondre à la vétusté de près d’un tiers des établissements d'Île-de-France et aux enjeux démographiques.

Avec 593 millions d'euros engagés en 2019, la Région augmente significativement son investissement en faveur de la rénovation du patrimoine des lycées. Elle accompagne les évolutions territoriales et les évolutions de formation pour les jeunes.