5 septembre 2019

43,7 millions d'euros pour moderniser le lycée Fernand-et-Nadia-Léger à Argenteuil

Lycée Fernand Léger_Argenteuil_façade rue
Crédit photo : Région Île-de-France

Le vaste plan de modernisation des lycées franciliens dans lequel la Région est engagée concerne notamment le lycée Fernand-et-Nadia-Léger. La première partie du chantier est achevée et le second bâtiment neuf sera livré en 2022. Explications.

Construit en 1969, le lycée polyvalent Fernand-et-Nadia-Léger propose des formations allant du CAP au BTS dans les métiers du social, de la santé et des services. Sa particularité en cette rentrée : la première tranche d'une importante campagne de modernisation lancée par la Région a été finalisée .

593 millions d’euros pour rénover les lycées en 2019

Le nouveau bâtiment d’enseignement du pôle technologique services et de production abrite des plateaux techniques et le centre de documentation et d’information (CDI). Moderne compact et fonctionnel, il se distingue par sa résille de métal perforée dans les étages supérieurs. Le jour de la rentrée 2019, les salles spacieuses et lumineuses étaient prêtes pour accueillir les élèves.

La restructuration partielle du lycée Fernand-et-Nadia-Léger à Argenteuil (95) fait partie des 17 établissements franciliens où des chantiers sont finalisés en 2019. 

Cette année, la Région a augmenté significativement son investissement en faveur de la rénovation du patrimoine des lycées en engageant pour 593 millions d’euros de travaux.

Lycée Fernand Léger_Argenteuil_façade

Un projet mené en deux étapes

Dans ce lycée, situé dans le Val d’argent, l’ancien bâtiment atelier a été démoli et entièrement reconstruit. Il s’agissait de la première tranche, lancée en 2017, de la restructuration du lycée menée selon une démarche globale de qualité environnementale. On y trouve des plateaux destinés aux cours de coiffure, de santé, d’esthétique et de cuisine. Tout a été pensé pour que les apprentissages se fassent dans les meilleures conditions à la fois pour les 1.040 élèves et leurs 147 enseignants et personnels scolaires.

La seconde tranche comprendra la démolition et la reconstruction du bâtiment abritant le pôle d’enseignement général, le pôle scientifique et le pôle technologique tertiaire, soit 16 salles de cours, des salles spécialisées et des laboratoires. L’ensemble sera conçu selon les concepts de l’architecture bioclimatique, privilégiant les apports solaires gratuits tout en limitant les déperditions thermiques. 

Des travaux pris en charge à 100% par la Région

Le coût total de la transformation, d’un montant de 43,7 millions d’euros, est totalement pris en charge par la Région, qui poursuit ainsi sa politique d’investissement pour moderniser ses lycées. Le second bâtiment sera livré à l’horizon 2022, permettant d’accueillir au total 1.192 élèves dans 43 classes.

Un Plan d’urgence régional  pour les lycées

En 2017, la Région a adopté un Plan d’urgence pour les lycées franciliens afin de répondre à la vétusté de près d’un tiers des établissements et aux enjeux démographiques.

Ce Plan est doté de 5 milliards d’euros pour la période 2017-2027 :

  • 4 milliards d’euros pour le Plan pluriannuel d’investissement,
  • 1 milliard d’euros pour le Plan pluriannuel de maintenance.