Publié le 28 juin 2022

Jardins ouverts 2022 : les installations artistiques présentées tout l'été

Zone Sensible expo

Crédit photo : Agnès Denes

Lors du grand week-end de lancement de la 6e édition de Jardins ouverts, les 2 et 3 juillet 2022, de nombreux jardins inaugureront des installations artistiques et des expositions visibles tout l’été.

À l'occasion du grand week-end de lancement de la 6e édition de Jardins ouverts, les 2 et 3 juillet 2022, découvrez les installations artistiques qui resteront exposées tout l'été dans les jardins franciliens. Au programme : céramiques, sculptures, broderies ou encore photographies.

Découvrez aussi les concerts et les spectacles et performances à ne pas manquer !

Écouter la nature à la Fondation GoodPlanet (Paris, 75)

Christian Delécluse est un artiste-plasticien qui interroge dans son travail les états modifiés de conscience, la part animale de l’homme ainsi que les déplacements de la frontière entre technologie et nature. Perrine Villemur a quant à elle réalisé des installations pour le théâtre et la danse. Ensemble, ils ont conçu pour Jardins ouverts la structure « Êkhô », une architecture inspirée des pavillons acoustiques. L’œuvre révèle les sons de la nature, les amplifiant ou les déformant. Une expérience immersive dans le jardin de la Fondation GoodPlanet !

Je découvre !

 

Fondation GoodPlanet

Une exposition originale de céramique au Château Rosa Bonheur (Thomery, 77)

Céramiste de métier et passionnée par la nature, Murielle Joubert explore depuis de nombreuses années les univers croisés en lien avec le végétal. Cet été, elle présentera son installation « Dedans/Dehors » dans les jardins du Château Rosa Bonheur. Plusieurs centaines de créations originales en céramique, suspensions et œuvres au sol questionneront les visiteurs sur leur rapport à la nature.

Je découvre !

 

Murielle Joubert

Poésie de la nature au musée départemental Stéphane Mallarmé (Vulaines-sur-Seine, 78)

Le travail imprévisible et modulable de la terre est au cœur de la pratique de la céramiste Nicole Denoit. L’artiste investira le jardin du musée départemental Stéphane Mallarmé avec une installation de sculptures en céramique intitulée « L’absente de tous les bouquets », inspirée de la poésie de Mallarmé. Un voyage dans la nature effervescente.

Je découvre !

 

Nicole Denoit

 

Sculptures à la chapelle de Clairefontaine (Clairefontaine-en-Yvelines, 78)

L’œuvre de Téo Bétin mêle sculpture, assemblage et photographies « fixées sur verre ». Entre architecture et design d’objets, ses pièces interrogent la mémoire et l’histoire. Pour Jardins ouverts, il proposera une série inédite de sculptures dans le jardin de la chapelle de Clairefontaine et présentera le programme « Ce qui pousse les plantes, soutient les rochers et fait revenir les oiseaux », pour le week-end de lancement avec des projections vidéo, des performances et des concerts de musique expérimentale.

Je découvre !

 

Téo Betin

Une harmonie visuelle unique au Potager du Roi (Versailles, 78)

Du tissage à la tapisserie, de la broderie au tressage, la plasticienne Frédérique Petit Charry a exploré des matières et des univers très différents qui font d’elle une artiste inclassable.  « Nids et cocons », ensemble de nids d’oiseaux géants et de cocons métalliques en fer à béton, interrogent les frontières entre contenu et contenant. Cette installation à découvrir au sein du Potager du Roi plongera les visiteurs au carrefour de la nature et de l’art.

Je découvre !

 

Frédérique Petit Charry

Jeu de lumière à la Maison Jean Cocteau (Milly-la-Forêt, 91)

Les EpouxP – Pascale et Damien Peyret - est un duo de photographes formé en 2015. Ensemble, ils explorent les liens entre les territoires, leurs habitants, l’observation du bâti et l’analyse d’archives. Dès le 2 juillet, à la Maison Jean Cocteau, découvrez leur installation « L’indifférence des Astres » qui fait écho à l’utilisation de la lumière et des draps dans le chef-d’œuvre de Jean Cocteau, La Belle et la Bête. Des draps blancs, vecteurs de lumière, seront installés au fond du jardin. Ils révèleront une nouvelle image à chaque flash déclenché et les formes se métamorphoseront. À travers ce dispositif lumineux, iridescent, le jardin sera transformé et fera communiquer le solaire et l’antisolaire, le positif et le négatif, l’envers et l’endroit…

Je découvre !

 

Les EpouxP

Broderies japonisantes à la Maison-atelier Foujita (Villers-le-Bâcle, 91)

Artiste brodeuse d’origine japonaise, Rieko Koga articule son travail autour de la méditation, du bien-être et de la spiritualité. Au sein de la maison-atelier Foujita, elle présentera « Tisser des liens », un ensemble d’œuvres textiles. En toute délicatesse, Rieko Koga a brodé sur des toiles de lin blanches des mots et motifs, en petits formats ou monumentales. Cette exposition fera écho à la création artistique de Foujita qui, comme elle, conjugue les cultures et travaille le textile.

Je découvre !

 

Rieko Koga

Photographies au potager-fruitier de La Roche-Guyon (La Roche-Guyon, 95)

Ambroise Tézenas a d’abord exercé la photographie en tant que photojournaliste international. Il est régulièrement exposé en France et à l’étranger et certaines de ses œuvres font partie des collections de la Bibliothèque nationale de France. Le travail de photographe de Jérémie Léon est principalement centré sur les paysages et l’architecture. Ils ont réalisé, pour l’Observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine et dans le cadre de la Biennale d’architecture et de paysage (Bap!) de la Région Île-de-France, l’exposition de photographies « Un itinéraire Paris-Moisson » présentée dans le potager-fruitier du Château de la Roche-Guyon. Ce projet pose un regard sur la richesse et la multiplicité des paysages de la vallée de la Seine et met en exergue les notions de territoires, qu’ils soient naturels, agricoles, économiques, urbains ou industriels.

Je découvre !

 

Un itinéraire Paris Moisson

 

Penser l’environnement à Zone Sensible (Saint-Denis, 93)

Pour « célébrer » les 50 ans du Rapport Meadows (1972) et la création en 2022 du Club de Rome auquel contribue le Parti Poétique, Zone Sensible, la ferme urbaine de Saint-Denis, accueille à partir de cet été une exposition documentaire collective d’une dizaine d’artistes engagés pour l’environnement qui développent grandeur nature des processus et des pratiques artistiques transformatives. 

Je découvre !

 

Agnès Denes

Une aventure archéologique à l’abbaye de Maubuisson (Saint-Ouen-l’Aumône, 95)

L’abbaye de Maubuisson proposera une balade sonore avec « AVA », une intelligence artificielle accessible via une application mobile depuis n’importe quel smartphone : une véritable aventure archéologique pleine de surprises. Elle donnera à entendre et à imaginer ce qui est caché : l’histoire de l’abbaye, les anciens bâtiments aujourd’hui disparus... Au cours de cette exploration au milieu des vestiges de l’abbaye, vous ferez des rencontres étonnantes avec des personnages illustres mais aussi avec les habitants actuels des lieux. 

Je découvre !

 

Abbaye de Maubuisson