21 juin 2018

Smart Industrie : un accélérateur de croissance pour les PME industrielles

Entreprise ARM
Crédit photo : Pierre Hybre / MYOP

Dans le cadre de sa stratégie Smart Industrie 2017-2021, la Région lance « l'accélérateur PME industrielles Île-de-France » en partenariat avec BPI France. Elle investit près de 2 millions d'euros pour permettre à 90 PME franciliennes à fort potentiel de bénéficier d'un accompagnement sur mesure pendant deux ans.

Le nombre d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) industrielles en Île-de-France n’est pas suffisamment élevé (on l'estime à 200), alors que ces entreprises sont fortement créatrices d’emplois, ancrées sur le territoire, orientées à l'international et particulièrement résilientes. Pour favoriser leur développement et faire de l'Île-de-France le berceau de la renaissance industrielle française, dans le cadre de sa stratégie Smart Industrie 2017-2021, la Région lance, en partenariat avec Bpifrance, un « accélérateur PME industrielles Île-de-France ».

Smart Industrie


Le lancement de cet accélérateur s’inscrit dans la stratégie régionale Smart Industrie 2017-2021, qui vise à faire de l’Île-de-France, d’ici cinq ans, un territoire industriel de pointe, reconnu comme tel au niveau mondial, pleinement intégré dans la révolution numérique et dont les métiers seront plus attractifs. Le coût total du programme est estimé à 6 millions d'euros, un peu plus de la moitié des dépenses restant à la charge des entreprises elles-mêmes. La Région contribue au projet à hauteur de 1.955.000 euros.

Qu’est-ce que « l’accélérateur PME industrielles Île-de-France » ?

C’est un accompagnement sur mesure de haut niveau à l’intention des PME industrielles franciliennes sélectionnées sur leur capacité à devenir des ETI.

Les dirigeants bénéficient :

  • D’un accompagnement de consultants qualifiés sur leurs leviers de croissance et de compétitivité (export, innovation, croissance externe, transformation digitale, industrie 4.0...),
  • D’un programme de 8 séminaires, délivré par Centrale Supelec, avec comme fil rouge les enjeux autour de la transformation numérique et l’industrie du futur.
Les candidatures pour l’année 2019 sont ouvertes
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 28 septembre 2018 en cliquant ici. Peuvent candidater les PME qui produisent en Île-de-France et souhaitent franchir une étape dans leur développement, et dont le chiffre d’affaires est compris entre 5 et 50 millions d'euros. Les PME industrielles seront sélectionnées pour leur potentiel de croissance. Elles seront accompagnées sur une durée de 24 mois.

Quelles entreprises peuvent en bénéficier ?

L’accélérateur ciblera des PME issues des filières industrielles stratégiques (aéronautique, mécanique, automobile, énergie notamment), et/ou des technologies clés sur lesquelles la Région veut consolider un leadership international (intelligence artificielle, robotique, fabrication additive). Au total, 90 entreprises seront accompagnées à raison de trois promotions de 30 PME entre 2018 à 2020.

Quels résultats concrets pour les entreprises accompagnées ?

L’accompagnement d’une durée de 24 mois devrait susciter :

  • Une augmentation significative du chiffre d’affaires de l’ensemble des entreprises : a minima + 20 % en trois ans
  • Une augmentation des effectifs de l’ensemble des entreprises : a minima + 20 %
  • Le passage au statut ETI pour 20 entreprises sur les 90 accompagnées.

Quand sera-t-il opérationnel ?

« L'accélérateur PME industrielles Île-de-France » a été ouvert en mars 2018. Il accompagne déjà 21 PME franciliennes : AMDP Oceta, atelier artistique du béton, Bronzavia industrie, Cementys, Dupli Print, Eurasie et frères, Eurofeedback, Gelev, groupe Durieu, Guard industrie, Hexagone manufacture, laboratoire Precilens, Nugue, Ommic SAS, Protec, SBG Systems, Sipartech, SEDI-ATI fibres optiques , Studio 3 b, Supratec, Tekflow.

En moyenne, ces entreprises réalisent un chiffre d’affaires de 16 millions d'euros et ont enregistré une trajectoire de croissance de 13 % entre 2015 et 2017. Elles sont toutes en phase de recrutement pour l’année à venir et comptent en moyenne 77 collaborateurs.