30 janvier 2019

Le nombre de jeunes apprentis augmente en Île-de-France

apprentis-CFA BTP
Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

Avec 90.000 jeunes apprentis et pré-apprentis inscrits à la rentrée 2018-2019, la voie d'excellence vers l'emploi séduit de plus en plus les Franciliens.

Une augmentation de 4,7 % du nombre de jeunes apprentis

Pour la deuxième année consécutive, le nombre de jeunes apprentis progresse dans tous les niveaux de formation en Île-de-France. Cette augmentation de 4,7 % par rapport à l’année précédente résulte de la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés : la Région qui prévoit d’y consacrer 192 millions d'euros en 2019, les centres de formation d’apprentis (CFA), les entreprises et l’Etat.

De 85.902 apprentis et pré apprentis en 2017, leur nombre est passé à 89.972 en 2018, du CAP à bac + 5. Soit 10.000 jeunes de plus comparé au début de la mandature. Et bonne nouvelle, le nombre d’apprentis est également en hausse dans les premiers niveaux : les effectifs augmentent aux niveaux I (Ingénieur, Master +9 %) et III (BTS, DUT +6 %), suivis par les niveaux II (LMD, Licence), V (CAP, BEP) et IV (Bac Pro, Bac techno) avec respectivement +5 %, +2 % et +0,5 %.

Enfin, comme l’année dernière, l’apprentissage séduit encore davantage les garçons, puisque seulement 4 apprentis sur 10 sont des filles.

L'informatique et l'automobile ont la côte chez les jeunes apprentis

Au sein des 133 CFA et 600 sites de formation répartis dans toute l’Île-de-France, certaines filières professionnelles séduisent davantage les apprentis. C’est le cas de la filière « informatique » qui connaît la plus forte augmentation du nombre d’inscrits, devant « automobile et engins », « électricité, électronique », « communication », « agriculture » et « audiovisuel ».

A l’inverse, « commerce », « énergie », « coiffure, esthétique », « tertiaire administratif », « hôtellerie, restauration, tourisme » et « productique » font face à une diminution de leurs effectifs.

Toutefois, en dépit de cette baisse du nombre d’inscrits, la filière « tertiaire administratif » continue de rassembler le plus grand nombre de candidats, suivie par « commerce », « hôtellerie, restauration, tourisme », « informatique », « BTP » et « électricité, électronique ». Ces 6 principaux secteurs concentrent plus de la moitié des effectifs d’apprentis franciliens.

Côté répartition géographique, Paris reste le département accueillant le plus de jeunes apprentis avec 27.418 inscrits à la rentrée 2018, notamment dans les niveaux I et III. Les CFA parisiens enregistrent même une hausse de presque 5 % de leurs effectifs. En 2018-2019, 3 apprentis franciliens sur 10 y sont formés. Viennent ensuite les Hauts-de-Seine (10.438 inscrits), les Yvelines (9.865 inscrits), la Seine-et-Marne (9.763 inscrits), l'Essonne (8.528 inscrits), la Seine-Saint-Denis (8.481 inscrits), le Val-d'Oise (8.420 inscrits) et le Val-de-Marne (6.799 inscrits).

Le développement de l’apprentissage est un enjeu régional pour la formation et l’emploi des jeunes. Fondé sur une première expérience professionnelle, il constitue un accès plus rapide vers le monde de l’entreprise.