Publié le 19 juillet 2022
Mis à jour le

Lancement du 2d appel à projets « Innovons pour l’air de nos stations »

metro

Crédit photo : Région Île-de-France

Après une première série d’expérimentations soutenues par la Région depuis 2018, le dispositif est relancé pour continuer d’améliorer la qualité de l’air dans les espaces souterrains. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 2 novembre 2022.

Faire face aux niveaux de particule élevés

La RATP et la SNCF agissent afin de mesurer et de réduire les niveaux de particules dans les enceintes souterraines. Différentes solutions ont été mises en œuvre pour améliorer la qualité de l'air, notamment l’amélioration de la ventilation des gares et des matériels roulants moins émissifs, grâce au renforcement du freinage électrique.

Dans la lignée de ces efforts, la Région a lancé, en 2018, un appel à projets « Innovons pour l’air de nos stations », qui a permis d’identifier de nouvelles solutions en faveur de la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines. Ces technologies doivent maintenant être testées à plus grande échelle par les opérateurs dans le cadre du plan global adopté par Île-de-France Mobilités le 25 mai 2022. 

Premiers enseignements et perspectives

En 2018, la Région avait apporté son aide à 5 projets novateurs visant à améliorer la qualité de l'air dans les espaces souterrains des transports en commun dans le cadre de son plan « Changeons d’air en Île-de-France » pour un montant total de  plus de 960.000 euros.

Les expérimentations menées ont permis de montrer que chacune de ces technologies présente une efficacité pour lutter contre la pollution de l’air dans le milieu particulier des enceintes ferroviaires souterraines, avec la nécessité parfois de les adapter à des contraintes particulières.

Elles montrent également que la lutte contre la pollution dans les enceintes souterraines tient  davantage d’une combinaison de technologies, plutôt qu’à l’une ou l’autre en particulier.

Les travaux réalisés ont montré la nécessité, pour les technologies déjà identifiées, d’une seconde phase d’expérimentation, à plus grande échelle : une station entière, un quai ou un wagon entier, en conditions réelles, et sur une longue durée (plusieurs mois voire une année). Cette phase sera gérée plus directement par Île-de-France Mobilités qui a adopté, le 25 mai 2022, un plan global pour la qualité de l’air dans les stations.

En parallèle et de manière complémentaires, l'appel à projets de la Région « Innovons pour l’air de nos stations » est relancé pour identifier et évaluer l’intérêt d’autres solutions innovantes.

Proposez votre projet jusqu’au 2 novembre 2022

Toutes les solutions permettant de piéger ou réduire à la source les polluants des enceintes ferroviaires souterraines et réduire les éventuels impacts sur l’air extérieur de la ville (et vice-versa) sont éligibles.

Qui peut candidater ?

L’appel à projets s’adresse aux acteurs économiques porteurs de solutions techniques de dépollution souterraine, incluant les start-up, les PME et les grandes entreprises.

Nature et montant de l’aide

La subvention maximum par projet est de 1 million d’euros, calculée à l’échelle du projet.

Les dépenses éligibles sont toutes les dépenses d’investissement directement liées au projet et nécessaires à sa réalisation.

Déposer votre candidature

Pour en savoir plus et participer à cet appel à projets :