22 septembre 2017

Jardins ouverts 2017 : Des jardins sur les toits

Depuis cinq ans, 1,7 hectares de toits ont déjà été cultivés à Paris. Des entreprises et associations investissent désormais ces espaces neutres, généralement oubliés des Franciliens, qui donnent lieu à des initiatives étonnantes de potagers en permaculture ou de jardins partagés. Certains de ces jardins ouvrent leurs portes à l'occasion de Jardins ouverts. 

Genèse des jardins perchés

Le manque d’espace dans les villes a forcé les acteurs de l’écologie urbaine à penser de nouvelles formes de cultures. Dans la mouvance américaine des rooftop, les toits se sont révélés être les lieux idéaux pour cela. Même si les conditions météorologiques y sont plus rudes, ils sont une réponse aux problématiques écologiques sur de nombreux points : développement de la biodiversité, gestion de l’eau, production de nourriture au plus près des consommateurs et luttes contre les « îlots de chaleur » en ville ! À l’occasion de Jardins ouverts, des jardins perchés vous ouvrent exceptionnellement leurs portes.

Les jardins sur les toits participants à Jardins ouverts

- Sous les fraises

Sous les fraises participe à ces projets de végétalisation des espaces vacants de la ville. Spécialisée dans la permaculture, l’entreprise est une pionnière dans la production biologique de végétaux comestibles sur les toits. Depuis 2013, Sous les fraises s’est peu à peu installée sur les toitures de plusieurs grandes entreprises, notamment celui des Galeries Lafayette du Boulevard Haussmann depuis mars 2015 et celui du siège social de Nexity. 

- Toit des Galeries Lafayette Haussmann, Paris - 9e

Fraises, framboises et plantes aromatiques ; au total, quelque 150 variétés de plantes comestibles poussent sur des murs végétaux installés sur 1.000 m² de toits. Ainsi, les cultures et le miel de ses ruches sont vendus au plus près de la zone de production, expérimentant des modes de consommation inédits en ville. 

- Terrasse du Lab Nexity, Paris - 8e

Dans une logique un peu différente, le potager du toit de la rue de Vienne comporte environ 145 m² de cultures verticales biologiques, favorisant le bien-être des salariés. Habituellement inaccessibles au public, Jardins ouverts vous propose de découvrir ces toits cachés.

- Jardin sur le toit, Paris - 20e 

À l'occasion de Jardins ouverts, partez à la découverte d’un jardin perché au-dessus des toits du gymnase des Vignoles, situé dans le 20e arrondissement. Gérés par l’association Arfog-Lafayette, ces jardins collectifs cultivent fleurs et légumes à la cime des immeubles, offrant une vue imprenable sur les toits de la capitale. Cet espace suspendu permet également de découvrir de nouvelles méthodes de jardinage adaptées aux contraintes de zones de culture urbaines, telles que les engrais verts et la culture en lasagne. 

- Jardin du 12, Paris - 12e

Autre lieu géré par l’association Arfog Lafayette, le jardin du 12 est un jardin collectif situé dans le 12e arrondissement de Paris. Aussi appelé « le Nid du 12 », ce jardin a aménagé 430 m² de toits sous la forme du keyhole (ou jardin en trou de serrure), méthode permettant une importante production de légumes sur une surface limitée tout en contrôlant l’arrosage. Autour d’un repas partagé, vous pourrez découvrir quelque 300 variétés différentes de plantes cultivées par les participants : arbres et arbustes fruitiers, plantes aromatiques, légumes, fleurs, plantes grimpantes...

- Jardin du toit Jean Dame, Paris - 2e

Le jardin du toit Jean Dame est une « microferme urbaine participative » installée depuis peu sur 800 m² de terrasse à ciel ouvert, dans le 2e arrondissement. Dans le quartier, les jardins perchés sont encore rares ; la visite du jardin du toit Jean Dame est alors l’occasion de porter un regard privilégié sur la ville. Ruches associatives, arbres fruitiers en pots, tomates, mais aussi légumes anciens d’Île-de-France poussent désormais sur ce potager très récemment établi. 

- Jardin partagé de Beaugrenelle, Paris - 15e

Après un vaste projet de démolition-construction du centre commercial de Beaugrenelle, la SCI Beaugrenelle a engagé un important chantier de végétalisation sur les toits. Un jardin collectif de plus de 700 m² y trouve désormais sa place, géré par l’association Espaces. Fruits et légumes sont cultivés dans le respect des principes de l’agriculture raisonnée. Vous trouverez aussi des ruches, des prairies et des nichoirs à oiseaux, l’occasion de vous évader quelques heures de l’agitation de la ville.