Publié le 29 janvier 2020

Handicap : « Nous mettons en réseau les utilisateurs de véhicules adaptés »

Crédit photo : Région Île-de-France

Bénéficiaire de l'aide régionale TP'up, l'entreprise Wheeliz propose une plateforme en ligne de mise en relation des propriétaires et des utilisateurs de véhicules adaptés aux fauteuils roulants. Rencontre avec Charlotte de Vilmorin, sa créatrice.

TP'Up

La Région soutient le développement des très petites entreprises Avec TP'up, elle accompagne leur stratégie de croissance sur 12 à 18 mois.

Plus d'infos

Élue meilleur projet d'innovation sociale par la Commission européenne fin 2015, Wheeliz est la première plateforme collaborative de location de voitures aménagées pour les personnes en fauteuil roulant.

Elle a bénéficié d’une aide de 23.000 euros de la Région dans le cadre du dispositif TP’up.

Sa créatrice, Charlotte de Vilmorin, tétraplégique de naissance, nous explique son caractère inédit et collaboratif. 

Pourquoi avoir lancé un tel service de location de véhicules adaptés ?

Charlotte de Vilmorin : J’ai eu un déclic alors que j’étais invitée au mariage d’une amie. Comme je suis en fauteuil depuis toujours, elle avait fait en sorte que tout soit accessible sur place : le lieu des festivités, l’hôtel… Le problème, c’est que je n’avais aucun moyen de me déplacer depuis la gare : pas de transports accessibles, pas de taxis aménagés. C’est dommage parce qu’il y avait forcément quelqu’un, dans la région, qui avait une voiture aménagée à prêter ou à louer pour le week-end. 

Pour les personnes en fauteuil roulant et leur famille, les déplacements sont compliqués. On veut leur dire : « C’est possible, vous pouvez ! » La mobilité est essentielle à la citoyenneté, à la vie professionnelle et sociale. Plus les personnes à mobilité réduite sortent de chez elle, plus elles sont visibles. Et plus cela contribue à prendre en compte le handicap. 

Comment fonctionne la plateforme collaborative wheeliz ?

Wheeliz en chiffres

  • 15.000 inscrits en France en 2019,
  • 1.500 voitures adaptées,
  • Un tarif moyen de 60 euros/jour (contre 150 euros/jour chez un loueur classique) à régler en ligne pour valider la location.

Plus d'infos sur wheeliz.com

C. de.V : Nous mettons en réseau les utilisateurs de véhicules adaptés : d'un côté, les propriétaires de ces véhicules, équipés de rampes ou d'un poste de conduite avec un volant spécial, de l'autre, les personnes qui en ont besoin ponctuellement. Au départ, nos utilisateurs mettant des véhicules en location étaient uniquement des particuliers. Puis on s’est vite rendu compte que beaucoup de collectivités ou d’associations possédaient ce type de véhicules. Elles les utilisent souvent la semaine, pendant la période de travail. Or, chez nous, les demandes concernent surtout les week-ends et les vacances. On mutualise donc ce parc de véhicules rare et précieux.

Qui sont les demandeurs de véhicules adaptés sur Wheeliz ?

Je loue régulièrement mon propre véhicule et je rencontre des familles qui prennent une voiture pour un week-end au bord de la mer, un événement familial, des vacances avec leur enfant handicapé. Beaucoup de personnes qui font appel à nous souhaitent aussi pouvoir voyager avec des personnes âgées. C’est un public important à qui on permet de redonner de la mobilité.

Quelles sont les perspectives de Wheeliz ?

C. de.V : La perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 nous intéresse beaucoup. On a rencontré plusieurs fois le Comité d’organisation. On sait que, pour eux, la mobilité des personnes en situation de handicap est un vrai sujet : que ce soit les touristes qui vont assister à l’événement comme les sportifs paralympiques. Une solution collaborative comme la nôtre est intéressante pour sa souplesse, et parce qu'il n’y a aucun investissement à réaliser pour eux.

On aimerait aussi ouvrir Wheeliz dans d’autres pays. Ce service n’existe nulle part ailleurs. On a beaucoup de sollicitations à l’étranger pour créer un réseau international de propriétaires. 

Handicap en Île-de-France 

Consultez notre dossier complet sur les actions régionales pour les personnes en situation de handicap.