19 novembre 2019

Entrepreneuriat : 800.000 euros pour le microcrédit dans les quartiers populaires

Caisse enregistreuse
Crédit photo : iStock

La Région soutient l’Adie pour « Entrepreneurs, parlons Cash ! », un projet qui fait du microcrédit un outil de développement économique et de l’emploi dans les quartiers Politique de la ville. 

Dans le cadre de la Stratégie #Leader pour la croissance, l’emploi et l’innovation, la Région propose, avec le programme Entrepreneur # Leader, une nouvelle offre d’accompagnement pour un parcours coordonné vers la création et la reprise d’entreprise. L'Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) est un partenaire majeur de ce dispositif.

Par ailleurs, dans le cadre de la politique Région solidaire, l’exécutif a souhaité accentuer l’effort en direction des publics souvent tenus à l’écart des réseaux d’accompagnement, et notamment ceux résidant dans les quartiers Politique de la ville (QPV).

Ces 2 priorités ont conduit la Région à confier à l’Adie, en 2018, la mise en œuvre d’un programme ciblé de renforcement de la création d’entreprises en QPV.

L'Adie et la Région, partenaires pour l'entrepreneuriat dans les quartiers populaires

Parmi les partenaires de cette démarche d'accès à la création d'entreprise pour tous, l'Adie propose aux créateurs d’entreprise n’ayant pas accès au crédit bancaire des microcrédits pouvant atteindre 10.000 euros (taux d’intérêt de 7,53%), assortis de prêts d’honneur. 

800.000 euros pour le programme de l'Adie « Entrepreneurs, parlons Cash ! »

Les élus régionaux ont voté, le 20 novembre 2019, une subvention de plus de 800.000 euros en faveur de l’Adie pour son projet « Entrepreneurs, parlons Cash ! », qui entend faire du microcrédit un outil de développement économique et de l’emploi dans les quartiers.

    En 2019-2021, l’Adie pourra distribuer 10.000 microcrédits, soit 4.000 microcrédits supplémentaires, grâce au soutien financier de la Région.

    Objectifs de l'Adie

    Le projet « Entrepreneurs, parlons Cash ! » a 2 objectifs principaux :

    • Permettre au plus grand nombre d’accéder au microcrédit en Île-de-France et de créer ainsi son propre emploi en fondant son entreprise. En 2019-2021, l’Adie pourra ainsi distribuer 10.000 microcrédits, soit 4.000 microcrédits supplémentaires,
    • Accompagner de plus en plus d’entrepreneurs de ces quartiers (+70% en 2021).

    Dès 2020, l'Adie pourra ainsi poursuivre ses actions de recrutement :

    • 35 nouveaux postes de conseillers (venant s’ajouter aux 44 salariés actuels en Île-de-France),
    • Ouvrir de nouvelles antennes,
    • Assurer des permanences au plus proche du public dans les quartiers.