20 mars 2019

Signature de la Charte Villes & Territoires pour une Région sans perturbateurs endocriniens

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-président chargé de l’écologie et du développement durable, ont signé ce jour la Charte Villes & Territoires « sans perturbateurs endocriniens » avec le Réseau Environnement Santé (RES), votée en séance du conseil régional le 22 novembre 2018.

L’Île-de-France devient ainsi la première Région en France à s’engager dans la lutte contre ces substances aux effets néfastes.

Certains produits tels que les détergents, matières plastiques, textiles et peintures, contiennent des substances chimiques soupçonnées d’être des perturbateurs endocriniens, susceptibles de porter atteinte à la santé humaine en altérant la régulation hormonale. Les perturbateurs endocriniens ont également des effets néfastes et durables sur l’environnement en agissant notamment sur le dérèglement de la biodiversité, représentant par conséquent un danger immédiat pour la santé des écosystèmes.

Ainsi, la Région affirme sa volonté d’œuvrer pour protéger les Franciliens les plus exposés, notamment les enfants, via :

- sa stratégie « eau et milieux aquatiques » qui vise à supprimer l’usage des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces de nature sur l’espace public ;

- son engagement dans la charte régionale horticole qui vise à promouvoir une horticulture raisonnée et des pépinières respectueuses de l’environnement ;

- sa stratégie pour la forêt et le bois avec l’objectif de dynamiser et territorialiser de façon durable la gestion forestière francilienne ;

- sa stratégie pour l’essor des filières de matériaux et produits biosourcés, qui envisage les matériaux et produits biosourcés comme une réponse aux enjeux agricoles, environnementaux et économiques ;

- ses actions pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes

Autant d’engagements forts de la part de la Région qui visent à favoriser une limitation, voire une réduction significative, des perturbateurs endocriniens sur son territoire et dans son espace public.

La Région Île-de-France se veut ainsi exemplaire sur ce sujet. Une clause sera d’ailleurs instaurée dans les marchés publics de la Région afin qu’ils prennent en compte cette problématique. Des séances de formation seront proposées aux agents de la Région afin de les sensibiliser aux risques induits par les perturbateurs endocriniens.

Contact presse : servicepresse@iledefrance.fr / 01 53 85 78 15