Publié le 12 avril 2021

Service Assist Entreprise : 300 avocats mobilisés pour aider les dirigeants

Crédit photo : Barreau de Paris

Le Barreau de Paris mobilise ses avocats pour aider gratuitement les chefs d’entreprise en difficulté à trouver des solutions en pleine crise sanitaire. Leurs interventions se font sur la plateforme régionale Assist Entreprise, mais pas seulement. Explications. 

Lancée par la Région Île-de-France en février 2021, Assist Entreprise est une plateforme d’information et d’orientation anonyme et gratuite ouverte aux dirigeants de TPE et PME, artisans et commerçants franciliens rencontrant des difficultés en raison de la crise sanitaire.

Le principe ? Une fois le besoin identifié, Assist Entreprise met en relation le dirigeant, artisan ou commerçant avec un expert pour trouver la ou les solutions à mettre en œuvre. 

Le Barreau de Paris fait partie des partenaires de la Région sur la plateforme. Il y met gratuitement à disposition près de 300 avocats pour conseiller les dirigeants et les aider à traverser les difficultés liées aux conséquences du Covid-19 sur leur activité.

3 questions à Anne-Marie Berger-Lagrave, directrice du Pôle Accès au droit et à la justice du Barreau de Paris

Pourquoi avoir souhaité participer au service Assist Entreprise ?

Anne-Marie Berger-Lagrave : Acteur essentiel de l’accès au droit, le Barreau de Paris assure traditionnellement des consultations gratuites pour des particuliers. Là, avec la Carpa (NDLR : Caisse des règlement pécuniaires des avocats) de Paris, il répond pour la première fois à la demande des acteurs économiques touchés par la crise sanitaire. Nous avons débloqué 5 millions d’euros pour un plan de relance économique par l’accès au droit qui leur est destiné. Son objectif est d'accompagner les TPE-PME en difficulté qui ne peuvent pas ou plus recourir au marché classique du conseil.

Près de 300 avocats spécialisés dans les secteurs intéressant les entreprises sont ainsi mobilisés : droit des sociétés, droit commercial, droit fiscal, droit du travail, droit du numérique, gestion des baux commerciaux en temps de crise, etc.

Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs ?

A.-M. B.-L. : Le premier conseil est d’anticiper les difficultés. Ne pas attendre qu’elles se présentent pour agir. Participer à Assist Entreprise est aussi l’occasion pour nous de faire connaître l’avocat dans son rôle de conseil aux entreprises depuis la création et tout au long de sa vie pour aider les dirigeants à anticiper et éviter les difficultés.

Les entrepreneurs aujourd’hui en difficulté peuvent compter sur les avocats pour leur apporter une expertise et un soutien sous la forme de réponses juridiques aux problèmes rencontrés. Les avocats peuvent aussi les aider à trouver des solutions pour se relancer. Ou encore à s’y retrouver dans les nombreuses aides financières mises en place, dont on sait que beaucoup n’ont pas su en profiter.

En dehors d'Assist Entreprise, le Barreau de Paris propose des consultations juridiques individuelles dans les mairies d’arrondissement et auprès de structures partenaires comme la CCI Paris ou la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris. Nous organisons aussi des journées dédiées par secteurs professionnels...

Y a-t-il d'autres actions des avocats du Barreau de Paris auprès des entrepreneurs franciliens ?

A.-M. B.-L. : Oui. En marge de notre participation au service Assist Entreprise, nous proposons des consultations juridiques individuelles dans les mairies d’arrondissement et auprès de structures partenaires comme la CCI Paris ou la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris.

Nous organisons aussi des journées dédiées par secteurs professionnels comme par exemple aux acteurs de l’économie sociale et solidaire, aux entrepreneurs en situation de handicap, etc., et des marathons juridiques d'une ou plusieurs journées durant lesquelles des équipes d’avocats mobilisent leurs compétences pour répondre aux besoins juridiques de plusieurs entreprises.

Rendre le droit accessible à tous

Le Barreau de Paris est très impliqué dans la politique d’accès au droit. Près de 2.000 avocats volontaires conseillent au quotidien les personnes désireuses de connaître leurs droits et les moyens de les faire valoir.

Chaque année, près de 5.000 permanences de consultations gratuites sont organisées permettant d’accueillir plus de 50.000 personnes.