Publié le 3 septembre 2020
Mis à jour le

Lancement d’une opération de dépistage mobile du Covid-19 pour les Franciliens

Crédit photo : Région Île-de-France

Pour accompagner la reprise de l’activité et préserver la santé des Franciliens à l’heure de la rentrée, la Région met en place une solution de dépistage du Covid-19 itinérante, gratuite, sans rendez-vous et avec résultats rapides : les bus MobilTest.

Dans la continuité des actions qu'elle mène depuis le début de la crise sanitaire, la Région Île-de- France participe directement au renforcement des moyens de dépistage sur le territoire francilien, avec 2 objectifs : 

  • Rendre les tests de dépistage accessibles au plus grand nombre, et notamment aux usagers des transports en commun,
  • Réduire le temps d’attente pour se faire dépister en augmentant l’offre de tests gratuits et sans rendez-vous.

MobilTest Covid : des bus de dépistage du Covid-19 pour Franciliens

Depuis le 2 septembre 2020 et jusqu’à la fin du mois, 2 bus MobilTest, financés par la Région et opérés par la société Loxamed, sillonnent les communes d’Île-de-France afin de proposer 2 types de tests de dépistage du Covid-19 :
 

  • Des tests virologiques de type RT-PCR pour déterminer si une personne a été récemment contaminée par le virus et est donc contagieuse. Ils sont préconisés en cas d’apparition de symptômes caractéristiques de la maladie (fièvre, perte de l’odorat ou du goût, toux sèche, fatigue, difficultés respiratoires) ou de contact prolongé avec une personne contaminée.

 

  • Des tests sérologiques rapides de type TROD (tests rapides d’orientation diagnostique) achetés par la Région : ils permettent de détecter la présence d’anticorps caractéristiques de la maladie. Ils sont préconisés pour les personnes qui ont eu des symptômes ou ont été en contact avec des personnes contaminées depuis plus de 3 semaines afin de connaître leur état d’immunité, ou en complément d’un diagnostic.

Les 2 unités mobiles peuvent réaliser chacune 200 tests par jour, soit la capacité d’un laboratoire parisien. Elles sont accessibles 6 jours par semaine, du lundi au samedi, gratuitement et sans rendez-vous préalable.

Les tests sont réalisés par des professionnels de santé, en lien avec des laboratoires agréés et dans le plus strict respect des préconisations édictées par les autorités sanitaires afin de garantir une prise en charge sécurisée et de qualité.

Le tout, en veillant au respect des gestes barrières et de la distanciation sociale, et en donnant la priorité aux personnes symptomatiques.

Où et quand ont lieu les dépistages en bus MobilTest ?

Déjà plus de 100 villes franciliennes sont candidates pour accueillir ces unités mobiles.

Découvrez les prochaines étapes des bus MobilTest.

Premières dates :

  • Le 2 septembre 2020 à Saint-Ouen (93),
  • Le 3 septembre 2020 à Chelles (77) et à Saint-Maurice (94),
  • Le 4 septembre 2020 à Grigny (91) et à Croissy-sur-Seine (78).
  • Le 7 septembre 2020 à Gennevilliers (92),
  • Le 8 septembre 2020 aux Lilas (93) et à Chatou (78),
  • Le 9 septembre 2020 à Neuilly-sur-Marne (94) et à Noisiel (77),
  • Le 10 septembre 2020 à Morangis (91) et à Fontainebleau (77),
  • Le 11 septembre 2020 à Champigny-sur-Marne (94) et à Argenteuil (95),
  • Le 14 septembre 2020 à Pontault-Combault (77) et à Juvisy (91) sous réserve,
  • Le 15 septembre 2020 à Rosny-sous-Bois (93) et à Arcueil (94) sous réserve,
  • Le 16 septembre 2020 à Roissy-en-Brie (94), parking des Sources, rue de la Gare-d'Émerainville, et à Saint-Michel-sur-Orge (91), place du Marché, sous réserve,
  • Le 17 septembre 2020 à Bourg-la-Reine (92), place Condorcet, et au Bourget (93), allée André-Cadot, sous réserve,
  • Le 18 septembre 2020 à Torcy (77), place de l'Appel-du-18-Juin, et à Montmorency (95), sous réserve,
  • Le 19 septembre 2020 à Triel-sur-Seine (78), au centre commercial Châtelaines, et à Mantes-la-Ville (78), place du Marché, sous réserve.

Le résultat sous quel délai ?

Les résultats sont communiqués aux personnes le plus vite possible (généralement en moins de 24h) afin de briser les chaînes de contamination et de protéger les proches des malades contaminés. En cas de test positif, la personne est directement contactée par téléphone pour que des mesures de protection adaptées soient mises en place. 

Les données recueillies sont strictement confidentielles et ne sont en aucun cas communiquées à la Région. Elles sont, en revanche, versées dans la base nationale de Santé publique France, qui permet de suivre l’évolution du virus.

Des bus de dépistage spécialement pour les zones rurales

Par ailleurs, la Région Île-de-France, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), développe une solution adaptée aux besoins spécifiques des communes et territoires ruraux.

À compter du 10 septembre 2020, un premier bus de dépistage sera spécifiquement mis en place à leur intention. Et il y en aura rapidement rejoint par un second, afin de toucher un nombre plus important de Franciliens.

Dépistage aussi avec l’Ordre de Malte et la Croix-Rouge française

Pour que le dépistage touche un maximum de Franciliens, la Région Île-de-France, l’Ordre de Malte et la Croix- Rouge française unissent leurs forces dès le 10 septembre 2020, à travers plusieurs autres bus et points de dépistage.

Ces moyens supplémentaires permettent de démultiplier les tests en Île-de-France et, dans la droite ligne de la politique de Région solidaire, d'aller vers les populations fragilisées, grâce à l'expertise de la Croix-Rouge et de l’Ordre de Malte.

Soutien financier des communes qui organisent elles-mêmes des tests de dépistage

Dépistage dans les lycées franciliens

Dans les lycées, la Région Île-de-France proposera à tous ses agents des tests sérologiques s’ils le souhaitent. Elle fera appel pour cela personnel médical des établissements (infirmières scolaires) et adressera des kits de tests aux proviseurs qui en feront la demande.

Par ailleurs, une concertation est engagée avec les fédérations de parents d’élèves pour étudier la possibilité de tester, toujours sur la base du volontariat, les élèves qui le souhaiteraient.

Dans tous les cas, la Région veillera à une stricte confidentialité des résultats.

Pour multiplier encore le nombre de points de dépistage, la Région entend en outre apporter jusqu'à 20.000 euros aux communes souhaitant mettre en place des opérations de dépistage sur leur territoire.

Ce dispositif sera soumis au vote de la Commission permanente de septembre 2020.

Objectif : contenir la circulation du virus en Île-de-France

Fortement touchés dès l’apparition du Covid-19 en France, les 8 départements franciliens font aujourd’hui face à une dégradation des indicateurs de santé publique : augmentation du taux d’incidence, du nombre de clusters actifs et de cas contacts, tendance à la hausse des courbes de contaminations et d’hospitalisations...

La Région suit la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : une politique massive de dépistage est l’une des clés pour casser les chaînes de contamination, contenir la circulation du virus et ainsi permettre aux Franciliens de reprendre leurs activités en toute sécurité.

La politique « Dépister, Tracer et Isoler » est centrale dans la lutte contre la menace épidémique.