Publié le 24 septembre 2020

La Région investit 350 millions d’euros pour les déplacements en Île-de-France

Crédit photo : Christophe Recoura - Île-de-France Mobilités

Les élus régionaux ont voté, ce 24 septembre 2020, 350 millions d’euros d'investissement pour moderniser les transports, les pistes cyclables, les routes, le fret, et ainsi faciliter les déplacements en Île-de-France.

En consacrant 350 millions d'euros supplémentaires aux déplacements en Île-de-France, la Région porte de nombreux projets qui témoignent d’une vision intégrée des transports pour les Franciliens : TZen (bus en site propre), Câble A (téléphérique) entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges (94), tramways (T1, T3, T10), modernisation du terminus de bus de Massy (91), liaison entre la gare du Nord et la gare de l’Est, pôle de Cergy (95)… Elle réaffirme aussi son soutien au Val-d’Oise avec la préfiguration du tramway T11 Express, les pistes cyclables provisoires et l’amélioration du comptage des vélos. La Région agit par ailleurs pour le rétablissement d’une liaison ferroviaire pour Rungis (94) et porte de nombreux projets fluviaux en matière de fret.

Explications thématique par thématique :

45 millions d’euros
pour le tramway T11 Express

La Région s’engage pour la réalisation du prochain T11 Express ouest, dans le cadre d’un grand plan de soutien au Val-d’Oise. 45 millions d’euros ont été votés par les élus régionaux pour mener les études nécessaires à sa réalisation. Les travaux sont prévus pour 2023. 

225 millions d’euros pour les transports en commun 

De nombreuses opérations sont engagées et se poursuivent grâce aux financements de la Région : 

  • Desserte de l’hôpital de Melun (77) grâce au TZen 2,
  • Finalisation de la gare routière de Massy-Atlantis (91) qui accueille le terminus des bus desservant le plateau de Saclay, 
  • Section Porte-d’Asnières/Porte-Dauphine (Paris 16e et 17e) du T3.

18 millions d’euros pour moderniser le réseau ferroviaire

La Région soutient 9 projets de nouvelles lignes et d’amélioration du réseau existant, dont : 

  • Le financement des études du tramway T13 Express qui reliera Saint-Germain-en-Laye à Saint-Cyr-l’École (78), 
  • La rénovation des gares du RER C de Sainte-Geneviève-des-Bois (91) et du RER D à Alfortville (94), 
  • La réalisation d’interconnexions du Grand Paris Express sur les futures lignes 15 et 16. 

20 millions d’euros pour la route 

Pour éradiquer les points noirs sur les routes franciliennes et permettre aux Franciliens de gagner en temps de parcours, la Région investit pour fluidifier le réseau notamment pour : 

  • La desserte du port de Bonneuil-sur-Marne (94) sur la RN 406, 
  • La reprise de l’échangeur de Corbeville (91) sur la RN 118, 
  • La déviation de Chalifert (77).

13 millions d’euros pour le fret 

La Région développe le mode fluvial pour le transport de marchandises. Elle vient de voter de nouvelles subventions pour, par exemple : 

  • Concevoir un terminal de desserte à Rungis (94), 
  • Aménager les ports de Gennevilliers (92) et Bruyères-sur-Oise (95),
  • Moderniser 12 voies d’eau.

9 millions d’euros pour le vélo

La Région s'est dotée en 2017 d'un plan Vélo pour faciliter la pratique du vélo au quotidien. Elle investit notamment dans les infrastructures comme lors du vote de ce 23 septembre 2020 : 

  • 10 opérations cyclables,
  • 10 pistes provisoires,
  • 2 études pour mieux connaître la pratique cyclable dans la région.

19 millions d’euros pour les gares 

La modernisation des gares franciliennes est nécessaire pour les millions d’usagers qui y transitent. La Région les aménage en pôles d’échanges multimodaux modernes. Elle soutient : 

  • L'amélioration de la liaison entre les gares du Nord et de l’Est (75), 
  • La conception du pôle de Val-de-Fontenay (94), 
  • La poursuite des travaux du pôle de Cergy (95) et de Noisy-le-Sec (93).