Publié le 25 janvier 2021

Création du label régional « Ville amie des animaux » : 44 villes lauréates

A l’occasion de la COP Régionale 2020, la Région Île-de-France a lancé le label régional « Ville amie des Animaux ». Ce label est le fruit du rapport « Région Île-de-France amie des animaux », mené par Sophie Deschiens et Sylvie Rocard et d’un travail de concertation entre la Région et les associations qui avait abouti à 36 propositions pour favoriser le bien-être et le respect animal sur le territoire Francilien.

 Ce label régional soutenu par de nombreuses associations de protection animale (liste complète en annexe) et par l’Ordre national des vétérinaires, a pour objectif de récompenser  annuellement les actions des communes les plus actives en matière de bien-être animal. Ce label est la reconnaissance des réalisations concrètes mises en place dans les communes, tant en faveur du respect du bien-être animal, que la place de l’animal au sein de la ville et de son rôle auprès des citoyens, notamment les plus fragiles.

Il se décline en « pattes » allant de 1 à 3, qui sur le même modèle que les villes fleuries seront apposés sur des panneaux à l’entrée des villes. Pour cette première sélection, 69 villes ont candidatés pour l’obtention du label.

A l’issue de la réunion du jury* qui s’est tenue le Vendredi 20 novembre 2020, 44 villes ont obtenues le label, dont 3 communes, Dammarie-les-Lys (77), Montreuil (93) et Mennecy (91) qui se sont particulièrement distinguées en recevant les félicitations du jury.

Tout le détail dans le tableau annexe.

Le jury a également tenu à saluer l’effort de certaines collectivités ayant fait un travail remarquable et qui sont en très bonne voie pour obtenir le label. Ces 20 collectivités ont été mises à l’honneur en recevant les encouragements du jury.

Pour obtenir le label, les communes doivent agir sur les axes suivants :

Axe1/ Promouvoir le respect du bien-être animal

Axe 2/ Valoriser la place des animaux de compagnie au sein de la ville

Axe 3/ Renforcer la place de l’animal de compagnie auprès des citoyens fragilisés.

Ce label vise aussi à sensibiliser les Franciliens et à mesurer les réalisations concrètes mises en place par la commune en faveur des animaux de compagnie : caniparcs, campagne de stérilisation des chats, espaces de promenade, abris pour chats, refuges etc. Le label vise aussi à mettre en lumière et valoriser les bonnes pratiques émanant du territoire francilien en faveur de la protection des animaux de compagnie comme des dispositifs de lutte contre l’abandon ou l’adoption des animaux perdus ou encore des actions de médiation animale ou de formation spécifique de policiers municipaux.

Il permet de sensibiliser les Franciliens sur le sujet de la maltraitance ou de la négligence animale.

Le lancement de ce label est le fruit du travail de concertation réalisé par la Région et plus de vingt associations et fondations spécialisées (la SPA, la fondation Brigitte Bardot, l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort etc.) dans le cadre du rapport « Région amie des animaux ». Il s’inscrit dans le cadre du programme la politique « Région Solidaire » mis en place par le Conseil régional en 2018, mais aussi dans le cadre plus large des conventions internationales sur les droits de l’animal que ce soit la déclaration universelle des droits de l’animal ou celle de l’organisation mondiale de la santé animale.

*Le jury est composé de Sophie Deschiens, déléguée spéciale à l'Économie circulaire, Sylvie Rocard, membre de la fondation Brigitte Bardot, Farida Adlani, Vice-Présidente chargée la Solidarité, Jean-Philippe Dugoin Clément, Vice-Président chargé de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Aménagement, le représentant du Maire de Saint-Mandé, le représentant du Maire de Montreuil, ainsi qu’un collège d’associations : la SPA représenté par son Président, Jacques-Charles Fombonne, 30 Millions d’amis représenté par Arnaud l’Homme, l’association Chats des rues représentée par Monique Deshogues, la Fédération des chiens d’aveugles représenté par Jean-Luc Vuillemot et enfin, Jacques Guerin, Président de l’Ordre des vétérinaires.

La Région « Amie des animaux » c’est aussi :

-Une convention de partenariat signée avec le Conseil régional de l’Ordre des Vétérinaires : La Région Ile-de-France a signé en commission permanente le 18 novembre dernier une Convention de partenariat avec l’Ordre national des vétérinaires. Concrètement, la Région et l’Ordre des vétérinaires participeront à des actions communes, comme avec le label Amie des animaux dont ils sont jury, et travaillerons ensemble sur toutes les thématiques permettant de favoriser la place des animaux de compagnie, et en particulier auprès des personnes fragilisées.

- Une convention de partenariat avec la Fondation Brigitte Bardot dans le cadre de la protection animale (convention d’1 an) afin de travailler ensemble pour repenser la place des animaux de compagnie dans l’espace public.

- 62 projets en faveur du bien-être et de la protection animale issus du Budget participatif écologique et solidaire : Le Budget participatif écologique de la Région Île-de-France  offre la possibilité à tous les Franciliens de devenir acteurs de l’environnement en Île-de-France tout en prenant part à une démarche citoyenne régionale, inédite en France. Lors de la première session, 62 projets lauréats concernaient la protection et/ou la conservation animale, représentant 731 000 euros du budget de ce premier volet. On peut compter parmi ces projets la création de fermes pédagogiques, de ruchers de nichoirs, d’hôtels à insectes, l’installation d’éco-pâturage ou encore la création du centre de sauvegarde pour soigner les hérissons malades, blessés ou orphelins à Ballancourt, en Essonne (91).

Chaque année, 100 millions d’euros d’aides régionales seront mises à contribution pour financer des projets locaux et des grands projets élus par les Franciliens. Ce seront donc 500 millions d’euros consacrés d’ici 2024.

 2eme session du Budget Participatif est ouverte, dépôt des projets jusqu’au 16  décembre : https://www.iledefrance.fr/budget-participatif-ecologique

Un soutien financier à la filière équestre pendant la crise sanitaire et  à la rénovation des clubs : Dans le cadre de la crise COVID 19, un soutien exceptionnel de 150 000€ a été voté le 27 mai 2020 pour aider la filière équine pour acheter du fourrage. 68 clubs les plus en difficultés ont été aidés.

La Région a également souhaité apporter un soutien aux infrastructures équestres devant l'état de vétusté de nombreux centres équestres franciliens et face à l'impossibilité financière pour leurs responsables de procéder à leur rénovation. La Région a donc créé un dispositif d’aide à la réhabilitation et à la construction de ces centres équestres, jusqu'à présent exclus de toute subvention publique en raison de leur statut privé. La Région peut désormais financer jusqu'à 50% des travaux de réhabilitation ou de construction avec un plafond de subvention de 100 000€ si les travaux sont inférieurs à 200 000€ ou une subvention de 150 000€ si les travaux sont compris entre 200 000€ et 400 000€.

Enfin, la Région Ile-de-France est fière d’avoir soutenu financièrement la reconstruction du refuge historique de la SPA de Gennevilliers (92) dans une démarche de développement durable. Cet accompagnement se traduira par une aide pluriannuelle, sur 3 ans.