Publié le 16 février 2022

Assises régionales de l’adaptation au changement climatique

Initiées par Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et mises en œuvre par Yann Wehrling, Vice-président chargé de la Transition écologique, du Climat et de la Biodiversité, les Assises régionales de l’adaptation au changement climatique se sont tenues en visioconférence le mardi 15 février, avec les contributions de l’exécutif francilien, la participation de plus de 30 intervenants et de 700 personnes inscrites.

Elles s’inscrivent dans la continuité de la COP régionale d’Île-de-France de septembre 2020 qui avait conduit à une première feuille de route pour accélérer la transformation de l’Île-de-France vers une région « ZEN » zéro émission nette, « ZAN » zéro artificialisation nette et « CIRCULAIRE », zéro ressource nette.

Ces assises ont permis non seulement de partager le diagnostic des effets attendus des évolutions à venir sur le territoire francilien, à l’aune des dernières expertises du Groupe régional d’études sur les changements climatiques et leurs impacts environnementaux (GREC francilien) mais aussi de définir les principales actions concrètes, à mettre en œuvre dès à présent pour préparer l'Île-de-France aux changements actuels et futurs.

Yann Arthus-Bertrand, Grand témoin des Assises régionales de l’adaptation au changement climatique, et Robert Vautard, Président du Groupe régional d’études sur les changements climatiques et leurs impacts environnementaux, ont dressé un état des lieux des enjeux régionaux face au réchauffement climatique et salué la mobilisation des acteurs du territoire francilien portée par la Région Île-de-France, au travers de 5 ateliers thématiques.

En effet, la réduction de la vulnérabilité du territoire francilien face aux effets déjà à l’œuvre ou attendus du bouleversement climatique requiert la mobilisation conjointe de toutes les parties prenantes dans tous les secteurs. Le changement climatique impactant simultanément tous les secteurs, il est nécessaire de définir les actions à mener en intégrant une approche globale des systèmes : l’adaptation doit être pensée de façon très transversale en favorisant les actions avec des co-bénéfices telles que les actions reposant sur des solutions fondées sur la nature.

Au cours de ces assises, des représentants des collectivités territoriales et de l’État, et des personnalités du monde de l’entreprise et du secteur associatif, ont pu s’entretenir des questions liées au changement climatique et de ses conséquences dans leurs domaines d’actions respectifs : impacts sur les écosystèmes et la biodiversité, sur l’aménagement urbain et la construction, sur la mobilité et les infrastructures de transports, sur l’agriculture et la forêt, et sur les entreprises.

En complémentarité avec les mesures d’atténuation qu’elle porte déjà afin de limiter l’ampleur du changement climatique, la Région Île-de-France a l’ambition d’accompagner l’adaptation des territoires et des activités aux impacts du changement climatique.

C’est dans cette perspective qu’elle a initié, avec les acteurs du territoire francilien, l’élaboration d’un Plan régional d'adaptation au changement climatique, que ces assises ont vocation à nourrir.

À titre d’exemples, quelques actions pouvant être mises en œuvre dans ce cadre :

  • identifier, protéger et développer massivement les petits espaces de patrimoine naturel

 

  • créer davantage d’espaces et des îlots de fraicheur naturels ouverts au public

 

  • renforcer la protection des arbres en milieu urbain et leur plantation

 

  • élaborer un plan d’action partagé en partenariat avec l’Agence de l’eau, HAROPA et les compétences à compétence GEMAPI, afin de massifier la création de zones humides

 

  • intégrer les enjeux et d’adaptation au changement climatique dans le SDRIF-environnemental et dans tous les documents stratégiques régionaux

 

Le Plan régional d'adaptation au changement climatique de la Région Île-de-France sera présenté et débattu en séance plénière du Conseil régional à l’automne prochain.