21 août 2019

Reverse, 6 jeunes Franciliens à la conquête de Rock en Seine 2019

gagnants-première-seine
Crédit photo : Le groupe ReverR.se. © Zebrock

Sept artistes franciliens se produiront lors de Première Seine, le tremplin musical organisé par la Région et Rock en Seine. Sélectionnés à l’issue de 7 soirées organisées en Île-de-France, ces lycéens musiciens partageront l’affiche, du 23 au 25 août, avec The Cure, Aphex Twin ou encore Johnny Marr. Rencontre avec Reverse, le gagnant de la 1re soirée. 

Pourquoi avez-vous participé à Première Seine ?
Reverse : On avait déjà participé à la 1re édition l’an dernier, mais on ne s’était pas inscrits pour la sélection. On a donc simplement joué sur scène, et le jury nous a proposé de revenir pour tenter notre chance cette année. Du coup, on est revenus. On aime jouer ensemble, et faire des concerts est une réelle passion. Le groupe s’est formé il y a 3 ans, quand on était en 2de ; on suivait, tous les 6, le cours d’option musique du lycée Gaston-Bachelard à Chelles (77), mais on en  voulait plus. Alors on a commencé à répéter en dehors des cours, et le groupe est né.

Comment définir votre style ?
R. : On compose tous ensemble, en fonction de ce qu’on veut exprimer. Certains apportent des paroles et d’autres rajoutent des accords, ou l’inverse. C’est difficile de définir notre style, on est assez hétéroclite : rock, jazz, rap, funk, pop… Nos inspirations sont très différentes et évoluent en fonction de nos envies. 

Comment s’est déroulée la soirée de sélection au Cabaret sauvage ?
R. : L’ambiance était incroyable. On était stressés, nerveux, mais on savait qu’on allait jouer sur une vraie scène, et c’était très excitant. Pendant 1 an, on s’est entraînés 2 fois par semaine pour cette soirée : on a profité du cours de musique du lycée, et on a aussi répété dans une salle de musiques actuelles tout près. On voulait présenter le meilleur de notre travail et de nos compositions au public et au jury. On a été le dernier groupe à passer, et les autres groupes de lycéens étaient tous très bons. Quand le jury a annoncé les résultats, on a été très surpris. On est des petits lycéens de Chelles et on se retrouve propulsés sur la scène mythique de Rock en Seine. C’est inimaginable.

Qu’est-ce que ça change pour vous d’être sélectionnés ?
R. : C’est une réelle opportunité. On a hâte de jouer sur ce festival et en même temps on commence à stresser de se retrouver devant le public de Rock en Seine. On veut donner le meilleur de nous-mêmes et présenter un concert parfait. On a aussi la chance d’avoir un coaching artistique et technique par de vrais professionnels, et ça, c’est un vrai plus. Cette soirée de sélection nous a aussi fait prendre conscience de notre niveau : des groupes de musique lycéens, il y en a partout, et on ne se trouvait pas exceptionnels. Mais depuis l’annonce des résultats, on a compris notre potentiel et le talent qu’on pouvait avoir. Ça nous encourage à travailler encore plus, pour être fiers de nous et pour que nos familles et amis soient impressionnés.