Publié le 11 juin 2020

Budget supplémentaire 2020 : la Région poursuit ses objectifs et conforte sa bonne stratégie budgétaire

Le Budget supplémentaire 2020 adopté aujourd'hui par le Conseil régional conforte les priorités budgétaires de 2020, notamment l'investissement au service des grandes priorités des Franciliens telles que les transports, les lycées ou la transition écologique. Il acte aussi le fait que jamais les dépenses d'investissement exécutées n'auront été si fortes : en seulement 4 ans, entre 2016 et 2019, la Région a affecté l'équivalent d'une année supplémentaire d'investissement, au bénéfice direct des Franciliens. C'est grâce à cette gestion performante que la Région est aujourd'hui en capacité de répondre à la crise sanitaire, économique et sociale qui a durement frappé l'Île-de-France. 

Le budget supplémentaire concrétise ainsi l'Acte I du plan de relance économique, écologique et solidaire, avec 1,3 Md€ mobilisés dès 2020, dont 592 M€ d'ouvertures nettes et 698 M€ de redéploiements.

Ce plan s'articulera autour de 4 axes :

1 - L'économie, avec un soutien inédit aux TPE-PME et à leur transformation pour faire face à la crise, ainsi que des aides ciblées sur les filières stratégiques de l'Île-de-France : la santé, l'industrie, la construction, le tourisme, la culture ou encore l'agriculture. Au cours de cette séance, le fonds « Résilience » a également été présenté. Il est à destination des entreprises les plus fragiles qui n'ont pas accès aux prêts bancaires pour leur permettre de reconstituer leurs fonds propres grâce à des prêts à taux zéro allant de 5.000 à 100.000 euros, avec un remboursement différé de deux ans. Toutes les informations sur
www.iledefrance.fr/fondsresilience

2 - L'emploi, avec un doublement et une modernisation de l'offre de formations pour aider les chômeurs à retrouver un emploi, notamment dans les secteurs en tension ;

3 - La solidarité et la santé, avec un plan de soutien au pouvoir d'achat et de lutte contre la précarité sans précédent, et une action renforcée en faveur de la santé, des soignants et de la recherche. À cette occasion, la Région Île-de-France a décidé de porter l'aide aux demi-pensionnaires votée lors de la commission permanente de mai 2020, de 60 à 100 euros et de l'étendre à tous les boursiers. Il s'agit d'une juste mesure de pouvoir d'achat, pour les nombreuses familles qui ont dû faire face pendant le confinement à des coûts importants liés à l'absence de cantine scolaire ou au nécessaire équipement numérique de leurs enfants. 

4 - L'environnement, avec notamment le lancement du budget participatif environnemental régional cet été pour faire repartir l'investissement public local mais aussi des mesures attendues par les Franciliens telles que le RER Vélo qui sera déployé dès cette année.

Dès septembre 2020, la Région Île-de-France engagera l'Acte II de ce programme, en lançant un grand plan d'investissement pluriannuel dans le secteur des transports, de l'enseignement supérieur, de la culture et des lycées.

La stratégie budgétaire et financière de la Région Île-de-France est reconnue par les institutions. La Cour des Comptes rappelle que l'Île-de-France est la seule région dont les dépenses réelles de fonctionnement baissent pour la 4e année consécutive et les agences de notation parlent de « contrôle strict sur les dépenses, et de rigueur de la prévision et de l'exécution budgétaire » régionale.