Publié le 30 janvier 2020

Brexit : Paris-Saclay veut séduire les chercheurs du Royaume-Uni

Paris-Saclay Calling

Crédit photo : Département de l'Essonne/Région Île-de-France

Pour attirer en Île-de-France les chercheurs et scientifiques installés au Royaume-Uni et dont le Brexit va compliquer la vie, une opération séduction valorise les atouts du pôle scientifique et technologique Paris-Saclay. 

Paris-Saclay calling

« Paris-Saclay calling ». La campagne de promotion du pôle scientifique et technologique essonnien que lancent sur LinkedIn  la Région, le Département de l’Essonne et Choose Paris Region, l'agence régionale qui facilite l'accueil des entreprises en Île-de-France, détourne malicieusement la célèbre chanson des Clash, London Calling.

« Paris-Saclay calling » renvoie vers une plateforme en ligne jusqu'à fin février 2020

Choose Paris Region, le guichet unique pour s'implanter

Les chercheurs en quête de mobilité peuvent aussi compter sur le guichet unique Choose Paris Region, créé avec le soutien de la Région Île-de-France. Par exemple, le site leur simplifie leur installation sur le territoire francilien en expliquant les démarches à effectuer.

Cet appel s'adresse aux 170.000 chercheurs implantés au Royaume-Uni et dont la vie va se compliquer à la suite du Brexit, ce 31 janvier 2020. Notamment aux chercheurs qui bénéficiaient de financements de l’Union européenne pour leurs travaux. 

Menée sur les réseaux sociaux et notamment LinkedIn, la campagne « Paris-Saclay calling » renvoie vers une plateforme accessible durant 3 semaines à partir du 3 février 2020

L'Île-de-France, qui concentre 40% de la recherche française, représente une destination de choix, et en particulier le site de Paris-Saclay (91) pour tous les chercheurs en quête d’une nouvelle implantation. 


Le Brexit constitue une opportunité à saisir. Après la relocalisation des centres de décision, l’Île-de-France déroule le tapis bleu-blanc rouge pour les chercheurs et les équipes de recherche et développement. »
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France

Cette campagne met en avant les atouts de Paris-Saclay et de son écosystème en matière de recherche grâce à des acteurs reconnus (entreprises, grandes écoles et universités) :

  • AFM-Téléthon,
  • AgroParis Tech,
  • CEA,
  • Centrale Supélec,
  • Institut polytechnique de Paris,
  • GIP Genopole,
  • Synchrotron Soleil,
  • Onera,
  • Université Paris-Saclay... 

Paris-Saclay, un territoire leader pour la recherche

Paris-Saclay, devenu au fil des années une marque mondiale et le premier cluster européen dans le domaine de la recherche, a une solide carte à jouer. Il pourrait même devenir le territoire d’atterrissage naturel en Europe pour les chercheurs ou laboratoires actuellement implantés à l’étranger. D’autant que le site offre également un cadre de vie de qualité.

L'Île-de-France s'engage pour la recherche

La Région crée chaque jour les conditions nécessaires pour attirer les chercheurs et leurs familles. Elle aura investi près de 580 millions d’euros entre 2016 et 2021 dans la recherche et l’enseignement supérieur, à travers : 

  • La construction de 9 lycées internationaux d’ici 2021,
  • Le lancement de Qioz en 2019, site gratuit d’apprentissage des langues étrangères,
  • Le « Paris Region PhD » et ses 100 bourses doctorales liées au numérique allouées d’ici 2022 et ouvertes aux étrangers, les chaires d’excellence Blaise Pascal, qui attirent en Île-de-France des chercheurs internationaux de renom,
  • L’aide accordée à la Cité universitaire internationale Paris afin d’augmenter sa capacité d'accueil de chercheurs en mobilité l’amélioration de l’accueil et l’accompagnement des doctorants étrangers,
  • Le soutien aux 13 réseaux de recherche franciliens labellisés Domaines d’intérêt majeur,
  • L’accès à des équipements techniques et scientifiques de pointe aux entreprises et chercheurs étrangers avec les dispositifs SESAME ou SESAME filières PIA.

Une nouvelle étape du Brexit

Après le Brexit de la finance qui s’est traduit par l’accueil de 136 entreprises concentrant 5.500 emplois en Île-de-France depuis 2016, cette deuxième étape concerne cette fois la recherche et développement. Elle sera suivie d'une troisième étape, celle des centres de production.