Publié le 15 janvier 2021

12.213.447 habitants en Île-de-France au 1er janvier 2021

Crédit photo : iStock-yuoak

Selon l'Insee au 1er janvier 2021, la population légale de l'Île-de-France a encore augmenté, la région ayant gagné 254.000 Franciliens en 5 ans. La progression se fait à différents rythmes dans tous les départements sauf à Paris, qui continue de perdre des habitants.

Selon l’Insee, l’Île-de-France comptait 12.213.447 habitants au 1er janvier 2021. L’Institut national de la statistique et des études économiques s'est basé, pour ce calcul, sur la population légale référencée au 1er janvier 2018 et sur des enquêtes annuelles de recensement réalisées de 2016 à 2020.

 

254.000 nouveaux Franciliens en 5 ans

Population légale francilienne au 1er janvier 2021

Île-de-France : 12.213.447 hab.

Répartition par départements :

  • Paris : 2.175.601 hab.
  • Seine-Saint-Denis : 1.632.677 hab.
  • Hauts-de-Seine : 1.619.120 hab.
  • Yvelines : 1.441.398 hab.
  • Seine-et-Marne : 1.412.516 hab.
  • Val-de-Marne : 1.396.913 hab.
  • Essonne : 1.296.641 hab.
  • Val-d'Oise : 1.238.581 hab. 

► Total petite couronne : 4.648.710 hab.
► Total grande couronne : 5.389.136 hab.

En 5 ans, la région la plus peuplée de France, qui concentre 1/5 des 67,06 millions de Français, a ainsi gagné 254.000 habitants, soit 51.000 nouveaux Franciliens par an en moyenne.

Ce mouvement est uniquement dû au fort excédent des naissances par rapport aux décès, car le nombre de départs est encore une fois supérieur à celui des arrivées. 

Tous les départements franciliens enregistrent une augmentation de leur population sur la période en question. À l’exception de Paris, qui perd désormais près de 11.000 habitants chaque année. Mais la moitié d’entre eux s’installe ailleurs en Île-de-France.  

Forte croissance du nombre d'habitants en Seine-Saint-Denis

L’Insee note que « la croissance démographique francilienne est surtout tirée par le département de la Seine-Saint-Denis, dont la population progresse de 1% chaque année ». Après Paris, la Seine-Saint-Denis est le département qui compte désormais le plus d’habitants, dépassant les Hauts-de-Seine.

Les Hauts-de-Seine et les Yvelines progressent moins que la moyenne régionale

La Seine-et-Marne, l’Essonne et le Val-d’Oise, dont la population s’accroît en moyenne de 0,7%, participent aussi au dynamisme démographique régional. Ils sont suivis de peu par le Val-de-Marne, qui enregistre une hausse du nombre de ses habitants de 0,6% par an. 

Enfin, avec + 0,3% par an la population des Hauts-de-Seine et des Yvelines augmente elle aussi, mais à un rythme inférieur à la moyenne régionale.