Publié le 29 août 2022

Première Seine 2022 : 6 groupes de lycéens franciliens ont fait le show à Rock en Seine

Crédit photo : Région Île-de-France

Pour la 5e année, 6 groupes de lycéens franciliens étaient à l’affiche du festival Rock en Seine qui vient de s'achever, au parc de Saint-Cloud. Ces lauréats des tremplins Première Seine, organisés en partenariat avec la Région, ont tout donné sur scène et fait le plein de souvenirs mémorables. 
 

Présents à l’affiche de cette édition 2022 de Rock en Seine aux côtés de pointures de la scène musicale mondiale telles qu’Arctic Monkeys, London Grammar, Nick Cave ou encore Stromae, 6 jeunes groupes de lycéens franciliens se sont produits sur la scène « Île-de-France », au cœur du festival qui se tenait lors de ce dernier week-end d’août au parc de Saint-Cloud (92). Vainqueurs des tremplins organisés par les équipes de Rock en Seine, en partenariat avec la Région, ils ont montré tout leur potentiel en assurant tous une prestation impeccable.

Les 6 lauréats de Première Seine 2022

  • She’s late,
  • The Initiativ,
  • Lena Maegden,
  • Going Forward,
  • Crys,
  • Mittie.

Des étoiles plein les yeux

The Initiativ

« Nous nous sommes rencontrés autour de notre influence par des groupes tels qu’Arctic Monkeys, alors nous retrouver là à Rock en Seine c’est juste fou ! », s’enthousiasme Matéo du groupe The Initiativ formé sur les bancs du lycée Massillon (75) qui a conclu sa prestation par une reprise déjantée des Cactus de Jacques Dutronc. Tout a commencé lorsque le père de Timour, notre bassiste, nous a inscrit au tremplin Première Seine sans même nous en parler. Nous avons franchi les demi-finales, puis la finale et nous voilà ! Nous avons vraiment donné le meilleur de nous-même pour défendre nos compositions ».

Pour Simon, membre du groupe Mitty qui mêle pop, rock et électro, les 20 minutes de show allouées à chaque formation sont passées très (trop) vite : « C’était vraiment incroyable, mais on n’a pas vu le temps passer. Le public criait, dansait. On a adoré. Maintenant que le stress est retombé on va pouvoir profiter à fond du festival, voir plein de groupes même si on attend surtout FKJ et Stromae ».

Un tremplin pour transformer l'essai

She's late

Du côté d'Anouk, guitariste et chanteuse du groupe She’s late, les émotions ont également été fortes : « C’était à la fois hyper stressant et génial ! », s’exclame-t-elle en sortant de scène. Au début on a peur, mais très vite on est dans le truc. En tous cas c’était bon d’être avec mes copains sur scène et de voir autant de gens qui nous écoutent ». 

La chanteuse a apprécié, une fois les finales passées, que les équipes du festival leur apportent un coaching scénique pour peaufiner les détails, avant de confier que le groupe a beaucoup répété pour le jour J pendant toutes les vacances.

Mais à peine sa guitare débranchée, la prochaine étape est déjà dans la tête d’Anouk : « Maintenant on va continuer à enregistrer nos chansons car nous avons déjà un titre en écoute sur les plateformes musicales. L’idée ce serait de vite avoir notre EP ».

On a déjà hâte de connaître la suite de l'histoire.

La Région et Rock en Seine partenaires pour soutenir les jeunes talents

Lancée en 2017 par la Région Île-de-France et le festival Rock en Seine dont elle est partenaire, l’initiative Première Seine permet à de jeunes talents franciliens émergents de se produire sur scène en même temps que des artistes reconnus. Chaque année, 6 finalistes sont désignés et invités à monter sur scène à l’occasion du festival. 
► Plus d’infos sur le site de Première Seine