Publié le 9 avril 2020

Covid-19 : « L'entraide entre voisins est vitale »

Atanase Périfian, président de l'association Voisins Solidaires

Crédit photo : Région Île-de-France

L'association Voisins Solidaires, dont la Région est partenaire, répond présent, en pleine crise sanitaire, avec le kit gratuit « Coronavirus, et si on s’organisait entre voisins ? ». Atanase Périfan, son président et créateur de la Fête des Voisins, nous explique son engagement. 

« Coronavirus, et si on s’organisait entre voisins ? » est la nouvelle initiative de l'association Voisins Solidaires, soutenue par la Région. Contenant affiche, tracts, annuaire des voisins, consignes sanitaires et panneau, ce kit a pour but d'aider les habitants à organiser leurs initiatives en cette période de confinement. C'est-à-dire à un moment où la solidarité spontanée de proximité et de voisinage est essentielle.

Questions à Atanase Périfan, président de l’association et de la Fédération Européenne des Solidarités de Proximité. 

Quel est le champ d’action de l’association Voisins Solidaires ? 

Atanase Périfan : Il y a 20 ans, j’ai créé la Fête des Voisins, puis l’association Voisins Solidaires, qui est un programme de développement des solidarités de proximité. L’association a pour mission de créer ou de renforcer les liens sociaux de proximité, notamment les relations de voisinage, à travers des actes de solidarité, des rencontres et du partage autour de moments festifs et conviviaux. Aujourd’hui, nous encourageons les initiatives individuelles solidaires. 

Il ne faut pas se laisser gagner par la morosité. »
Atanase Périfian, président de Voisins Solidaires

Citoyens, bailleurs sociaux, gardiens d'immeubles, municipalités, associations... Téléchargez votre kit !

Le kit « Coronavirus, et si on s'organisait entre voisins » s'adresse à tous les Franciliens. 40.000 personnes l'ont déjà téléchargé en Île-de-France. Pour le télécharger rendez-vous sur voisinssolidaires.fr.

Quel est l’objectif du kit « Coronavirus, et si on s’organisait entre voisins » ?

A. P. : Les écoles, des entreprises ou encore les cafés sont fermés, et les citoyens sont confinés dans leur lieu d’habitation. L’idée est de proposer des clés aux habitants pour agir et proposer ou demander un service à leurs voisins. En Île-de-France, on observe plus de personnes qui souhaitent aider que de personnes qui réclament de l’aide. Il faut détecter autour de soi les individus dans le besoin pour ne pas surcharger les institutions et les hôpitaux. Vous pouvez télécharger le kit, le déployer dans votre lieu de résidence, l’envoyer à votre carnet d’adresse, et témoigner en partageant vos actions solidaires sur les réseaux sociaux.

Kit association Voisins Solidaires coronavirus
Pourquoi est-ce important de s’entraider entre voisins en période de crise sanitaire ? 

 A. P. : Le risque que nous constatons est l’effet de dénutrition. En clair, de retrouver des personnes affaiblies qui n’auraient pas pu faire leurs courses ou acheter leurs médicaments d’ici la fin du confinement. Le voisinage peut détecter ces personnes à risque, je pense surtout aux personnes âgées, qui ne peuvent plus sortir, mais qui ne sont pas habituellement considérées comme un public fragile. Même si elle est importante toute l’année, l’entraide est vitale, nous avons tous besoin les uns des autres. 

Quelles sont vos recommandations pour maintenir le lien entre voisins actuellement ?

 A. P. : Il ne faut pas se laisser gagner par la morosité. À titre d’exemple, nous avons lancé l’action « Pâques solidaire ». Vous pouvez fêter Pâques tout en restant chez vous, en faisant preuve d’ingéniosité. Par exemple, en laissant descendre les enfants à tour de rôle dans la cour de l’immeuble pour aller chercher les œufs. Vous pouvez aussi déposer un œuf en chocolat sur chaque paillasson, ou encore glisser quelques friandises dans le panier des courses que vous avez faites pour une personne âgée. Il faut entretenir ce lien entre voisins. Par ailleurs, cette année, la Fête des Voisins se transformera certainement en « fête des balcons ».

Quels retours avez-vous des « voisins solidaires » ? 

A. P. : De nombreux citoyens me font part de leurs actions. Les habitants sont heureux, notre outil donne du sens à l’utilité sociale de chacun. De belles choses se produisent : nous voyons des voisins s’improviser couturiers et fournir des masques à leurs voisins . D’autres organisent des courses mutualisées. Nous allons gagner cette guerre contre ce virus, et j’espère que cet élan de générosité perdurera à la sortie de la crise sanitaire.