Publié le 7 mai 2020
Mis à jour le

Covid-19 : l’aide alimentaire s’organise en Île-de-France

Crédit photo : Région Île-de-France

Alors que la Région Île-de-France vient d’annoncer un grand plan d'aide alimentaire en lien avec les agriculteurs, elle est déjà à pied d’œuvre dans les quartiers populaires, aux côtés des communes, pour distribuer des paniers repas aux familles en difficulté.

Le confinement, la situation actuelle du marché de l’emploi et la fermeture des établissements scolaires ont contraint certaines familles à se tourner vers l’aide alimentaire. La Région souhaite venir en soutien des Villes et des associations en proposant une distribution d’aide alimentaire complémentaire, dans les zones non couvertes par les réseaux de solidarité habituels.

Comerso, partenaire de la Région pour les distributions d’aide alimentaire

Cette plateforme digitale et logistique aide les entreprises à valoriser leurs invendus et leurs déchets. Durant la crise liée au Covid-19, Comerso a mis en place la "Plateforme Solidarité Associations" avec des enseignes de la grande distribution. Le fonctionnement est simple. Les entreprises font part de leurs propositions de dons et les associations de leurs besoins. Comerso se charge de faire les liens entre les offres et les demandes. Bonduelle a rejoint cette initiative solidaire en confiant à Comerso plus de 42 tonnes de produits, permettant à la Banque alimentaire et la Région Île-de-France de distribuer l’équivalent de 83.000 repas à des familles et étudiants franciliens en situation de précarité. 

Préparation de colis alimentaires dans les quartiers populaires 

Les associations locales qui viennent en aide aux plus démunis ont, pour certaines, dû fermer leurs portes faute de bénévoles. Par ailleurs, la crise Covid-19 a mis en difficulté de nombreux Franciliens qui ne peuvent plus subvenir à leurs besoins élémentaires, et notamment alimentaires. Face à ces situations d’urgence sociale, la Région a décidé de confectionner des colis alimentaires pour soutenir les étudiants, les familles, les personnes âgées, et toutes et celles et ceux qui sont dans le besoin. Les distributions sont organisées, lorsque cela est possible, dans les lycées de la Région, en lien avec les municipalités.  

La Région espère mobiliser un maximum de partenaires autour de cette initiative. Le Groupe Lacatlis, Pro et Pro et Sodexo, ont déjà participé à une première opération à Villepinte (93). 

Soutien à l’association Hop Hop Food

Depuis 2017, la Région soutient l’association Hop Hop Food à hauteur de 125.000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Elle a développé une application de partage de nourriture entre particuliers, pour les fins de mois difficiles. elle a aussi déployé un réseau de garde-mangers solidaires en Île-de-France (dans des lieux fermés pour le moment à cause du confinement).

Aide alimentaire : 4 jours de nourriture pour les familles 

La Région mobilise toutes les énergies locales pour venir en aide aux Franciliens qui ont du mal à se nourrir en ce moment dans les quartiers populaires, comme à Saint-Denis (93), Stains (93), Moissy-Cramayel (77), Mitry-Mory (77), Argenteuil (95) ou encore Montfermeil (93). 
Durant le mois de mai, une quinzaine de distributions sont prévues par la Région, de 300 colis alimentaires à chaque fois. Ce programme est réalisé en partenariat avec la Banque alimentaire pour la fourniture des denrées. Ces paniers repas offrent ainsi de 3 à 4  jours de produits alimentaires, pour des familles de 4 personnes
Des bénévoles : agents  régionaux, municipaux, membres d’associations locales, du Secours populaire, de la Croix-Rouge ou encore des Restos du cœur, sont présents dans les villes concernées pour composer les repas le matin et les distribuer l’après-midi. 

Programme d'aide alimentaire régional avec la Chambre d’agriculture 

La Région va financer l’achat de produits agricoles et alimentaires par les associations caritatives directement auprès des agriculteurs franciliens. Parce que la crise aggrave la précarité de nombreux Franciliens qui ont désormais du mal à se nourrir, une réponse alimentaire urgente et solidaire aux plus démunis est apportée par la Région, en partenariat la Chambre d’agriculture de région Île-de-France

Au début de la crise sanitaire, les lycées franciliens se sont fortement mobilisés avec des dons de près de 80 tonnes de denrées