Publié le 18 mars 2020
Mis à jour le

Covid-19 : vaccins, pass sanitaire, tests, masques, chiffres...

Gardons nos distances

Crédit photo : RATP

La vaccination, le pass sanitaire, les tests, le nombre de malades du Covid-19 en Île-de-France, le parcours de soins, l'appli TousAntiCovid... Et l'essentiel en Facile à lire et à comprendre (Falc). 

 
Tester, alerter, protéger : l'essentiel à savoir pour vivre avec le Covid-19

(vidéo publiée en février 2021)

 

D'autres questions liées au Covid-19 ?
Des réponses personnalisées sur
mesconseilscovid.fr

(vidéo publiée en février 2021)

    Vaccination

    Logo Tous vaccinés

    La vaccination contre le Covid-19 est organisée par l'État (c'est-à-dire par le ministère des Solidarités et de la Santé et les Agences régionales de santé, qui dépendent de lui) en lien avec les collectivités locales.

    La Région :

    ► Aide financièrement les communes qui aménagent des centres de vaccination (plus d'infos).

    ► Ouvre des centres de vaccination éphémères dans ses îles de loisirs chaque week-end du 16 juillet 2021 au 15 août 2021 (plus d'infos). En partenariat avec l’Agence régionale de santé et la Croix-Rouge.

     

    La vaccination se fait selon 3 principes :

    • Libre choix,
    • Accès gratuit,
    • Sécurité (dans le respect strict de toutes les règles sanitaires qui encadrent l’utilisation des produits de santé en France et dans le respect des recommandations et avis issus d’organismes indépendants).


    4 vaccins sont autorisés en France à ce jour :

    • Pfizer-BioNTech (vaccin à ARN messager ; tout public ; 2 injections à 21 jours d'intervalle depuis le 16 juin 2021, contre 42 jours précédemment),
    • Moderna (vaccin à ARN messager ; tout public ; 2 injections à 21 jours d'intervalle depuis le 16 juin 2021, contre 42 jours précédemment),
    • AstraZeneca (vaccin à vecteur viral classique ; seulement après 55 ans depuis le 19 mars 2021 ; 2 injections à 12 semaines d'intervalle),
    • Jannsen-Johnson&Johnson (vaccin à vecteur viral classique ; seulement après 55 ans ; 1 seule injection).

    ► Principe des vaccins à ARN messager (Pfizer-BioNTech, Moderna) : ils sont basés sur l'injection d'un fragment de matériel génétique du Covid-19. Les cellules produisent alors certaines protéines du Covid-19. Le système immunitaire devient capable de reconnaître cette partie du virus sans l'avoir jamais rencontré. Les anticorps ainsi créés sont par la suite capables de protéger la personne vaccinée si elle rencontre le Covid-19.

    ► Principe des vaccins à vecteur viral (AstraZeneca, Jannsen-Johnson&Johnson) : ils sont basés sur l'injection d'un virus inoffensif, transformé pour contenir une partie de matériel génétique du Covid-19. Ce virus modifié pénètre dans les cellules, qui produisent alors certaines protéines du Covid-19. Le système immunitaire devient capable de reconnaître cette partie du virus sans l'avoir jamais rencontré. Les anticorps ainsi créés sont par la suite capables de protéger la personne vaccinée si elle rencontre le Covid-19.

     

    Affiche vaccination juin 2021

    Publics prioritaires :

    • Depuis le 15 juin 2021

    • Les 12-17 ans (avec accord des parents).

    • Depuis le 31 mai 2021

    • Les 18-49 ans.

    • Depuis le 12 mai 2021

    • Les 18-49 ans quand il reste des doses disponibles (inscription la veille pour le lendemain).

    • Depuis le 10 mai 2021

    • Les plus de 50 ans (en centres de vaccination avec Pfizer, chez les généralistes avec Moderna).

    • Depuis le 6 mai 2021

    • Les 16 et 17 ans souffrant d'une pathologie « à très haut risque de forme grave » de Covid-19 ou proches d’une personne immunodéprimée (en centres de vaccination avec Pfizer).

    • Depuis le 3 mai 2021

    • Les plus de 18 ans présentant des comorbidités à risque de formes graves du Covid-19 : obésité, diabète, maladie de Parkinson, maladies cardio-vasculaires graves, respiratoires, insuffisance rénale, cancer...

    • Du 28 avril 2021 au 6 juin 2021

    • Les futurs assesseurs/membres de bureaux de vote lors des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin 2021 (les maires doivent transmettre la liste de ces personnes en préfecture avant le 21 mai 2021 et leur adresser une attestation de priorité d'accès à la vaccination, l'objectif étant que les vaccinations soient effectuées le 6 juin 2021 au plus tard).

    • Depuis le 26 avril 2021 

    • Les plus de 18 ans vivant sous le même toit qu'une personne en situation d'immunodépression sévère (avec Pfizer ou Moderna pour les moins de 55 ans, AstraZeneca pour les plus âgés).

    • Le week-end, depuis les 24-25 avril 2021, en centre dans des créneaux dédiés

    • Professionnels de plus de 55 ans travaillant en milieu clos ou au contact du public (suite) : conducteurs de véhicule (de bus, de ferry, livreurs, chauffeurs de taxi, VTC...), contrôleurs des transports publics, agents d’entretien, de ramassage de déchets, de gardiennage..., employés de commerce, professionnels des pompes funèbres, des abattoirs, salariés des entreprises de transformation des viandes...

    • Le week-end, depuis les 17-18 avril 2021, en centre dans des créneaux dédiés

    • Professionnels de plus de 55 ans travaillant en milieu clos ou au contact du public : professeurs des écoles, collèges et lycées, professionnels de la petite enfance, policiers, gendarmes, douaniers, surveillants pénitentiaires, agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et accompagnants d’enfants en situation de handicap (AESH).

    Tous ces professionnels peuvent consulter la liste des centres de vaccination sur le site de l'Agence régionale de santé. Ils peuvent directement se présenter dans le centre choisi, sur l’un des créneaux dédiés, et se faire vacciner sur présentation d’un justificatif d’éligibilité :
    Pour les salariés : une déclaration sur l’honneur ou un bulletin de salaire,
    Pour les travailleurs indépendants : une déclaration sur l’honneur ou la carte professionnelle.

    • Depuis le 16 avril 2021

    • Les plus de 60 ans (auprès des professionnels de santé ou en centre de vaccination avec AstraZeneca, Pfizer ou Moderna).

    • Depuis le 12 avril 2021

    • Les plus de 55 ans (uniquement avec le vaccin AstraZeneca).

    • Depuis le 31 mars 2021

    • Les 70-74 ans.

    • Depuis le 2 mars 2021

    • Les 65-74 ans atteints de comorbidités telles que diabète, cancer, maladies cardio-vasculaires, obésité... (liste complète).

    • Depuis le 25 février 2021

    • Les 50-64 ans atteints de comorbidités telles que diabète, cancer, maladies cardio-vasculaires, obésité... (liste complète).

    Les vaccins sont désormais administrables par les médecins généralistes et la médecine du travail dans un strict respect de la confidentialité.

    • Depuis le 18 janvier 2021

    • Les personnes vulnérables de plus de 18 ans à très haut risque parce que transplantées, traitées pour un cancer, atteintes de trisomie 21... (liste complète),
    • Les plus de 75 ans,
    • Les soignants,
    • Les pompiers et les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités,
    • Les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers ou maisons d'accueil spécialisées.

    • Depuis le 27 décembre 2020

    • Les personnes âgées en Ehpad ou en unité de soins de longue durée.

     

    3e dose de vaccin

    • Depuis mai 2021, une 3e dose de vaccin est jugée nécessaire pour les personnes très fragiles (au moins 28 jours après la 2e dose) : 
      • Les personnes ayant reçu une transplantation d'organe ou de cellules souches hématopoïétiques,
      • Les personnes sous chimiothérapie lymphopéniante,
      • Les personnes dialysées,
      • Les personnes traités par des médicaments immunosuppresseurs forts (ex. : antimétabolites et anti -CD20).

      Cette 3e dose peut être administrée par l'équipe de soins habituelle (ex. : dans la structure de dialyse) ou dans un centre de vaccination sur présentation d'une prescription médicale ou du courrier de l'Assurance maladie envoyé au personnes concernées (plus d'infos).

     

    Vaccination obligatoire pour certains professionnels

    Selon l'annonce faite par le chef de l'État le 12 juillet 2021, doivent être vaccinés avant le 15 septembre 2021 :

    • Les personnels soignants des hôpitaux,
    • Les personnels non soignants des hôpitaux,
    • Les personnels soignants des cliniques,
    • Les personnels non soignants des cliniques,
    • Les aides-soignants,
    • Les personnels soignants des Ehpad et des maisons de retraite,
    • Les professionnels et bénévoles travaillant auprès des personnes âgées,
    • Les aides à domicile,
    • Les bénévoles d'associations comme la Croix-Rouge,
    • Les pompiers,
    • Les services de santé au travail,
    • Les transports sanitaires comme les ambulanciers.

    Au total, quelque 70 professions devraient être concernées.

     

    Les objectifs de vaccination du gouvernement depuis le 21 juillet 2021 

    • 50 millions de personnes ayant reçu une dose de vaccin d'ici fin août 2021,
    • 85% des plus de 50 ans et des adultes atteints de comorbidités ayant reçu une première dose de vaccin à la fin de l'été.

     

    Pour prendre rendez-vous, 3 possibilités :

    Vacances d'été – attention : l'injection de la 2de dose de vaccin anti-Covid-19 doit avoir lieu dans le centre où la 1re dose a été administrée. Une 2de injection sur le lieu de vacances est possible dans des cas d'impératifs exceptionnels, mais ce n'est pas la règle. Les Français sont invités à adapter leurs dates de départ en vacances avec leurs rendez-vous de vaccination.

     

    Qui peut se faire vacciner quand ? Dernier tableau récapitulatif

    (Cliquez dessus pour le voir en grand) :

     

    Retrouvez le résumé en Falc.
     

     

     

       

      Pass sanitaire

      Pass sanitaire

      Lancé le 9 juin 2021 pour les très grands rassemblements ou événements et utilisé plus largement depuis le 21 juillet 2021, le « pass sanitaire » est constitué selon les cas de :

      • Votre certificat de vaccination (2 semaines après la 2e injection de Pfizer, Moderna, AstraZeneca ; 4 semaines après l'injection de Johnson & Johnson ; 2 semaines après l'injection pour les personnes ayant eu le Covid-19).
      • La preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique (de moins de 48h pour une utilisation sur le territoire ; de moins de 72h pour le contrôle aux frontières),
      • Votre certificat de rétablissement du Covid-19 (de plus de 11 jours et de moins de 6 mois).

      Ce « pass sanitaire » a 2 formes possibles :

      L'utilisation du « pass sanitaire » se fait en 2 étapes :

      • Vous montrez votre QR code (sur papier ou TousAntiCovid) à la personne qui vous accueille dans un établissement où le « pass sanitaire » est nécessaire,
      • Vous scannez le QR code de l'établissement (avec TousAntiCovid) pour valider le fait que vous y êtes entré.

      À partir de début août 2021

      Le « pass sanitaire » est étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite et établissements médico-sociaux.

      Il est aussi nécessaire pour les voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

      D’autres lieux pourront s’ajouter à cette liste par la suite si nécessaire.

      Depuis le 21 juillet 2021

      Le « pass  sanitaire » est étendu à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

      Du 9 juin 2021 au 20 juillet 2021

      Le « pass sanitaire » est obligatoire pour participer à des événements accueillant plus de 1.000 personnes : grandes salles de spectacle, événements sportifs ou culturels, festivals, foires et salons...

      Obligation du pass sanitaire repoussée pour certains publics

      Bénéficient d'un délai supplémentaire pour détenir un certificat de vaccination sur leur « pass sanitaire » :

      • Jusqu'au 30 août 2021 : les salariés des lieux et établissements recevant du public (leur première injection devra être réalisée au plus tard le 1er août 2021),
      • Jusqu'au 30 septembre 2021 : les jeunes de 12 à 17 ans.

      Pass sanitaire européen

      Le « pass  sanitaire » en version européenne (bilingue) est téléchargeable sur attestation-vaccin.ameli.fr depuis le 25 juin 2021. Il est aussi automatiquement disponible sur TousAntiCovid depuis le 1er juillet 2021.

      Le « pass  sanitaire » européen est reconnu dans tous les pays membres de l'Union européenne et 6 autres pays (Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Suisse). Cependant les règles d'entrée et de sortie restent propres à chaque pays. Vérifiez donc les règles fixées par le pays de destination sur diplomatie.gouv.fr.

       

      Dernières mesures d'assouplissement

      Depuis le 9 juillet 2021

      • Les discothèques peuvent rouvrir.

      Depuis le 20 juin 2021

      • Le couvre-feu est supprimé.

      Depuis le 18 juin 2021

      • Le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire (y compris dans les cours de récréation pour les élèves de plus de 6 ans). Par contre, il est maintenu en extérieur lors des regroupements de tous types (quais extérieurs des transports en commun, marchés, tribunes des stades, événements extérieurs...).

      Depuis le 9 juin 2021

      • Le couvre-feu est décalé à 23h (il doit être levé au 30 juin 2021),
      • Les bars et restaurants peuvent de nouveau accueillir des clients en salle, mais avec une jauge de 50% et des tables de 6 personnes max.
      • Les bars et restaurants peuvent remplir leurs terrasses à 100% avec des tables de 6 personnes max.,
      • Les salles de spectacles (théâtres, cinémas...) peuvent donner accès à 65% de leurs fauteuils (au lieu de 35% précédemment), avec un plafond de 5.000 personnes,
      • Les lieux culturels (musées, bibliothèques...) se limitent à garantir 4 m² par visiteur, contre 8 m² précédemment,
      • Les commerces et centres commerciaux garantissent 4 m² par client, contre 8 m² jusqu'alors,
      • Les établissements sportifs couverts (salles de sport, piscines d’intérieur, gymnases…), les salons et foires d’exposition, les loisirs intérieurs (bowling, salles de jeux, escape game…) et les casinos avec activités de contact (cartes, roulettes...) peuvent rouvrir et accueillir jusqu'à 50% de clients,
      • Les sportifs doivent respecter une distance de 2 m entre eux en salles. En extérieur, les groupes passent de 10 à 25 personnes, et les sports de contact sont de nouveau autorisés.
      • La danse est possible en conservatoires et en écoles avec une jauge de 35% de la classe.
      • Les spas, hammams, saunas et thalassothérapies rouvrent avec une jauge de 35%,
      • Les festivals en plein air assis, les salons, les foires, fêtes foraines, les établissements sportifs de plein air peuvent recevoir des spectateurs en garantissant 4 m² par personne, avec un plafond de 5.000 personnes et pass sanitaire obligatoire à partir de 1.000 personnes.

      Depuis le 31 mai 2021

      • Fin progressive des demi-jauges en classe de 4e et 3e dans les collèges où elles sont appliquées. En revanche, dans les lycées, le système des demi-jauges est maintenu.

      Depuis le 19 mai 2021

      • Le couvre-feu est décalé à 21h,
      • Les bars et restaurants peuvent rouvrir leurs terrasses et y installer jusqu'à 6 personnes par table,
      • Les commerces non essentiels peuvent rouvrir en garantissant 8 m²/personne,
      • Les lieux culturels (musées, bibliothèques...) et salles de spectacles (théâtres, cinémas...) peuvent rouvrir en garantissant 8 m²/personne ou 35% des fauteuils max.),
      • Les établissements sportifs peuvent rouvrir pour les sportifs de haut niveau en respectant des jauges du côté des spectateurs (35% de capacité max., avec une limite à 1.000 personnes en extérieur et 800 en intérieur).

      Depuis le 10 mai 2021

      • Dépistage des élèves des collèges et lycées par autotests au moins 1 fois par semaine.
      • Dépistage des agents des lycées d'Île-de-France par autotests au moins 2 fois par semaine.


      ► Contrairement aux tests pratiqués dans les écoles primaires (qui sont salivaires), les autotests dans les collèges et lycées sont des tests antigéniques par prélèvement nasal à réaliser soi-même. Principe : un écouvillon de 3 à 4 centimètres (moins long que la tige d'un test PCR) est à introduire dans le nez. Résultat en 15 ou 20 min.

      La réalisation de des autotests n’est pas une obligation. Le consentement des responsables légaux des élèves mineurs et des élèves majeurs doit avoir formellement été recueilli au préalable.

      Des questions sur les autotests pour les lycéens et collégiens ? Découvrez la fiche explicative du ministère de la Santé.

      Depuis le 3 mai 2021

      • Fin des restrictions de circulation à plus de 10 km et entre régions,
      • Fin des attestations en journée,
      • Reprise des cours dans les collèges et les lycées en demi-jauge dans tous les départements d'Île-de-France. 

      Depuis le 26 avril 2021

      • Reprise des cours dans les écoles primaires avec un protocole très strict : dès le premier cas de contamination, l'intégralité de la classe doit être fermée. Des tests salivaires y sont déployés.

      Depuis le 12 avril 2021

      • Mise en vente d'autotests nasaux dans les pharmacies (prix max. jusqu'au 15 mai 2021 : 6 euros/pièce ; non remboursé), pour les plus de 15 ans qui n'ont pas de symptômes et ne sont pas personnes contacts (voir la vidéo explicative du ministère de la Santé).

      Depuis le 8 février 2021

      • Les masques en tissu artisanaux ne peuvent plus être portés dans les établissements scolaires, du primaire au lycée en passant par le collège, ni par les élèves, ni par le personnel.

        À noter : les masques en tissu industriels fournis par la Région aux lycéens et aux élèves des centres de formation d'apprentis dès septembre 2020 sont de type 1 et assurent une filtration à 94%. Ils peuvent donc toujours être portés dans les établissements scolaires, de même que les masques jetables chirurgicaux.

      Dernières recommandations gouvernementales pour lutter contre les variants du Covid-19

      Depuis le 21 janvier 2021, le gouvernement recommande de :

      • Ne plus utiliser de masques artisanaux ou faits maison, jugés insuffisamment filtrants face aux variants du virus très contagieux,
      • Respecter une distance de 2 mètres dans l'espace privé avec une autre personne sans masque,
      • Éviter de parler et de téléphoner dans les transports en commun, même masqué. 

      Les masques artisanaux ou faits maison sont même interdits dans les entreprises depuis le 1er février 2021, et dans les établissements scolaires depuis le 8 février 2021.

      Seuls 3 types de masques doivent être portés dans les entreprises et les établissements scolaires :

      • Les masques chirurgicaux (issus du monde médical),
      • Les masques FFP2 (les plus protecteurs),
      • Les masques en tissu industriels dits « de catégorie 1 ».



      Quels lieux sont fermés ?

      Tous les lieux sont ouverts (depuis la réouverture des discothèques le 9 juillet 2021).

      Qu'ils vendent des produits de première nécessité (magasins d'alimentation, d'informatique, de bricolage, librairies...) ou non, la Région répertorie sur mescommerces.iledefrance.fr tous les commerces d'Île-de-France.

      Cette plateforme, mise en place en novembre 2020 avec de nombreux partenaires, facilite tous les achats des Franciliens dans les commerces de proximité. En boutique ou en « click and collect » (commande en ligne puis retrait à la porte de la boutique).

       

      Retrouvez le résumé en Falc.

       

      Où le masque est-il obligatoire ?

       

      Masque

      Le port du masque est obligatoire :

       

      • Depuis le 18 juin 2021, le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire (y compris dans les cours de récréation pour les élèves de plus de 6 ans). 

        Par contre, il est maintenu en intérieur et dans certaines circonstances en extérieur : sur les quais extérieurs des transports en commun et lors de tous types de regroupements (files d'attente, marchés, brocantes, abords des écoles, cérémonies cultuelles, manifestations, tribunes des stades, tous événements extérieurs).
      • Depuis le 28 septembre 2020, en grande couronne (départements 77, 78, 91 et 95) aux abords des établissements scolaires et des gares, sur les marchés et dans l'ensemble de certaines villes à forte concentration de population,
         
      • Depuis le 1er septembre 2020 au travail, dans tous les espaces clos et partagés. Cette mesure exclut les bureaux individuels.
         
      • Depuis le 1er septembre 2020 dans les lycées et dans les collèges à partir de 11 ans, à l'intérieur et dans la cour de récréation. À noter, concernant les lycéens, que la Région a fourni 2 masques en tissu lavables à chacun.
         
      • Depuis le 28 août 2020, dans la totalité de l'espace public à Paris et en petite couronne (départements 92, 93 et 94). Cette mesure est valable pour tous les piétons circulant dans les espaces publics et les utilisateurs de scooters, trottinettes et autres engins de mobilité personnels motorisés ou non.

        Les motards bénéficient d'un assouplissement depuis le 21 septembre 2020 :
        les conducteurs de « deux- et trois-roues motorisés » qui portent un casque à visière (avec visière baissée) n'ont plus à porter de masque à Paris et aux abords des aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle, du Bourget et d'Orly.

        Les joggers et les cyclistes n'ont pas à porter de masque non plus. Ni les personnes circulant à l'intérieur des véhicules à moteur (voitures de particuliers, camionnettes ou poids lourds des professionnels).

         
      • Depuis le 25 août 2020 au cinéma et au théâtre pendant toute la durée de la représentation. Et maintien de la distanciation entre les groupes de spectateurs.
                   
      • Depuis le 20 juillet 2020 dans les magasins et les lieux publics clos (cinémas, salles de spectacles, de réunion, restaurants, bibliothèques, banques, administrations...).
         
      • Depuis le 11 mai 2020 dans les transports en commun, les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (VTC).
      Catégories

      Descriptif

      Comment bien porter le masque ?

      Lavage mains

       

      • Lavez-vous les mains avant de mettre ou d'enlever le masque, et si vous venez de le toucher alors que vous le portez.

       

      Mettre masque

       

      • Pour mettre le masque :
      1. Tenez le masque par les lanières élastiques,
      2. Ajustez le masque de façon à recouvrir le nez, la bouche et le menton.
      Enlever masque

       

      • Pour enlever le masque :
      1. Ne touchez pas la face avant du masque,
      2. Décrochez les lanières élastiques pour décoller le masque de votre visage.
      4h

       

      • Vous devez changer le masque :
      1. Après l'avoir porté pendant 4 heures,
      2. Pour manger ou boire,
      3. Si le masque est humide,
      4. Si le masque est endommagé.

       

      Précautions à prendre avec le masque

      Ne pas toucher masque

       

      • Évitez de toucher et de déplacer le masque. Si vous le faites, lavez-vous les mains juste après.

       

      Ne pas déplacer masque

       

      • Ne mettez jamais le masque en position d'attente sur le front ou sur le menton.

       

      Ranger masque

       

      • Après l'avoir porté, isolez le masque dans un sac plastique. Ne le mettez pas dans votre sac ou dans votre poche.

       

      Laver masque

       

      • Pour entretenir le masque en tissu :
      1. Lavez le masque en tissu à 30°C minimum avec un détergent classique à la main ou à la machine (60°C étaient précédemment préconisés, mais l'Académie nationale de médecine a affirmé le 7 septembre 2020 que 30°C suffisaient)
      2. Faites-le sécher en utilisant un sèche-linge ou un sèche-cheveux ou à l'air libre sur une surface désinfectée.

       

       

       

      Quel est l'état du trafic dans les transports en commun ?

      Île-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports publics franciliens, adapte ceux-ci à la situation sanitaire depuis le début de la pandémie (en accord avec les associations de voyageurs).

      À compter du 25 juin 2021, reprise de la prolongation de service en soirée les vendredis, samedis et veilles de fêtes sur les réseaux métro et tramway.

      Transilien et RER

      ► Toutes les infos sur transilien.com.

      Métro, bus, tramway et RER

      ► Toutes les infos sur ratp.fr.

       

      Plus d'infos sur iledefrance-mobilites.fr (tout le réseau de transports en commun d'Île-de-France).

         

        Où faire des tests de dépistage du Covid-19 ?

        Selon l'annonce faite par le chef de l'État le 12 juillet 2021, les tests PCR et antigéniques seront payants à partir d'octobre 2021, sauf en cas de motifs impérieux.

        Test Covid

        ► Les tests de dépistage organisés avec la Région Île-de-France sont terminés depuis le 9 juillet 2021

        La Région a soutenu à partir de l'automne 2020 des opérations en lieux fixes ou mobiles.

         

        ► Les autres possibilités de tests de dépistage en Île-de-France

        Trouvez le lieu de dépistage Covid-19 par PCR (nez) le plus près de chez vous

        L'appli TousAntiCovid donne aussi accès à la carte interactive nationale DépistageCovid.

        Avant d'aller faire un test de dépistage Covid-19, gagnez du temps : téléchargez et remplissez le formulaire de renseignements nécessaires.

        Retrouvez le résumé en Falc.

         

        Catégories

        Descriptif

         

        Paris (75)

        • Paris 4e : laboratoire La Scala, 2, place Baudoyer. De 9h à 14h,
        • Paris 13e : laboratoire Eurofins CEF, mairie du 13e, 3, rue Philippe-de-Champagne. De 8h à 17h,
        • Paris 15e laboratoire Cerballiance Paris et IDF Est, Mairie du 15e, 31, rue Péclet. De 8h à 13h30 pour les publics prioritaires (ordonnance ou SMS de la CPAM). De 13h30 à 17h30 pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous, 
        • Paris 17e : laboratoire Biolam LCD, parc Martin-Luther-King, entrée au niveau du 52, rue Gilbert-Cesbron. De 9h à 14h pour publics prioritaires. De 14h à 19h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous, 
        • Paris 18e : laboratoire Biolam LCD, place Dorléac, 10-12, rue Maurice-Grimaud. De 9h à 14h pour publics prioritaires. De 14h à  19h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous, 
        • Paris 19e : laboratoire Guevalt, mairie du 19e, 5-7 place Armand-Carrel. De 9h30 à 14h pour publics prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous, 

        Seine-et-Marne (77)

        • Lognes : laboratoire Armainvilliers, espace Diderot, 97, boulevard du Segrais. De 9h à 18h, 
        • Dammarie-les-Lys : 444, avenue du Général-Leclerc. De 9h à 14h pour les personnes prioritaire puis de 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous. 

        Yvelines (78)

        • Trappes : laboratoire Eurofins CEF, 2, allée Antoine-de-Saint-Exupéry. De 8h à 14h, 
        • Mantes-la-Jolie : laboratoire Cerballiance IDF Ouest, 10, avenue du Président-Franklin-Roosevelt. De 8h à 19h. 

        Essonne (91)

        • Évry : laboratoire Cerballiance IDF Ouest, 2, clos de la Cathédrale. De 8h à 19h, 
        • Massy : Centre de dépistage, 4, place de l’Union-européenne. De 9h à 14h pour les personnes prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous.

        Hauts-de-Seine (92)

        • La Défense : laboratoire Biolam LCD, centre de dépistage CNIT, 2, place de La Défense (face à la pharmacie). De 9h à 14h, 
        • Issy-les-Moulineaux : laboratoire Biolam LCD, 23,9 rue Jean-Jacques-Rousseau. De 9h à14h pour publics prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous.

        Seine-Saint-Denis (93)

        • Bondy laboratoire Guevalt, espace Chauzy, esplanade Claude-Fuzier. De 8h à 14h, 
        • Saint-Denis : laboratoire Biolam LCD, 6, rue de la Légion-d’honneur. De 9h à 14h pour publics prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous.

        Val-de-Marne (94)

        • Fontenay-sous-Bois : laboratoire Biomega, salle Pacquot, 18 bis, rue de Neuilly. De 9h à 14h pour les publics prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous, 
        • Vitry-sur-Seine : laboratoire Cerballiance IDF Sud, place du marché, 7, avenue Henri-Barbusse. De 8h à 14h pour les publics prioritaires. De 14h à 18h pour tous publics sans ordonnance et sans rendez-vous.

        Val-d'Oise (95)

        • Argenteuil : laboratoire Biolam LCD, 9, boulevard Héloïse. De 8h à 20h. Le samedi de 9h à 14h, 
        • Cergy : laboratoire Cerballiance IDF Ouest, 2, rue de la Pergola. De 8h à 14h. 
         

        Tests PCR, tests antigéniques, tests sérologiques... 

        Selon l'annonce faite par le chef de l'État le 12 juillet 2021, les tests PCR et antigéniques seront payants à partir d'octobre 2021, sauf en cas de motifs impérieux.

        Catégories

        Descriptif

         

         

        • Les tests PCR (acronyme anglais pour « réaction en chaîne par polymérase ») sont réalisés dans le nez. Ils permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test grâce à un prélèvement dans le nez à l'aide d'un écouvillon (long coton-tige inséré très profondément). Le résultat est en général disponible en 24h. On considère, en décembre 2020, qu'il s'en effectue 1 million par semaine.

          Depuis le 24 juillet 2020, ils peuvent être réalisés sans symptômes, sans ordonnance et ils sont remboursés (coût d'un test : près de 74 euros). Ils peuvent même, depuis cette date, être réalisés par les pompiers, les secouristes, les aides-soignants et les étudiants en santé.
           
        • Les test antigéniques sont réalisés dans le nez également. Entièrement remboursés eux aussi, ils permettent de déterminer la présence d'une protéine du virus (antigène). Les prélèvements n'ont pas besoin d'être analysés en laboratoire et le résultat est rendu en moins de 20 min. Les infirmiers, les dentistes, les kinés ou encore les sages-femmes sont autorisés à les pratiquer. Ils sont considérés comme moins performants que les tests PCR : les asymptomatiques sont moins bien repérés, les faux négatifs, nombreux.
           
        • Les tests sérologiques sont réalisés dans le sang. Ils permettent de déterminer, au moyen d'une prise de sang, si une personne a développé des anticorps après avoir été en contact avec le virus.
           
        • Les tests salivaires. La Haute Autorité de santé a rendu, le 18 septembre 2020, un avis favorable à leur utilisation et à leur remboursement. Elle préconise leur utilisation chez les personnes symptomatiques quand le prélèvement nasopharyngé est difficile, voire impossible. En revanche, elle ne les recommande pas pour les personnes asymptomatiques, chez qui ils sont très peu performants.

         

        Gestes barrières

        Lavage mains

        Lavez-vous régulièrement les mains ou utilisez une solution hydro-alcoolique

        Covid Toux

        Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir

        Mouchoir

        Mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique puis jetez-le

        Visage

        Évitez de vous toucher le visage

        Covid Salut

        Saluez sans serrer la main et arrêtez les embrassades

        Distanciation

        Respectez une distance d’au moins 2 m avec les autres (et non plus 1 m depuis le 21 janvier 2021)

        Covid Masque

        Portez un masque quand la distance de 1 mètre est impossible et partout où c'est obligatoire

        Règle de 6

        Limitez vos contacts sociaux à 6 personnes maximum

        Aérer

        Aérez les pièces 10 minutes 3 fois par jour

        Appli Covid

        Utilisez l'appli TousAntiCovid pour être informé

         

         

        Handicap : infos Covid-19 en Facile à lire et à comprendre (Falc)

        Pictogramme Facile à lire et à comprendre

        Si vous êtes en situation de handicap, cette page en Facile à lire et à comprendre (Falc) est pour vous.

        La page explique toutes les règles que le gouvernement a décidées pour éviter que les Français attrapent le Covid-19.

        Depuis le 20 juin 2021, le couvre-feu est supprimé. Vous n'avez plus besoin d'attestation pour sortir de chez vous entre 6h et 23h.

        Depuis le 18 juin 2021, vous n'avez plus besoin de masque dehors, sauf là où il y a beaucoup de monde : au marché, sur les quais de gare à l'extérieur, lors d'événements en plein air...

        Depuis le 9 juillet 2021, tous les lieux sont ouverts, même les discothèques.

         

        Tests Covid-19

        Si vous cherchez un laboratoire près de chez vous pour faire un test de dépistage du Covid-19, allez sur la page DépistageCovid.

        Après avoir indiqué votre département et votre ville, vous obtiendrez des adresses de laboratoires ou de tentes de tests proches de chez vous.
         

          Vaccination

          Depuis le 15 juin 2021, tout le monde à partir de 12 ans peut se faire vacciner.

          Le délai entre 2 doses de vaccin est plus court (21 jours au lieu de 42 jours jusqu'à présent).

          Une 3e dose de vaccin est prévue pour les personnes très fragiles (au moins 28 jours après la 2e dose).

           

           

          L'appli TousAntiCovid pour votre smartphone

          TousAntiCovid

          Si vous avez un smartphone, téléchargez l'appli TousAntiCovid (selon le modèle de votre smartphone, sur AppStore ou sur Google Play) et activez la fonction Bluetooth.

          Cette appli est très utile pour

          • Savoir si vous avez été en contact avec quelqu'un qui a le Covid-19.
          • Avoir sur vous vos certificats de test et de vaccination (sous la forme de « QR codes ». 
          • Vous informer sur le Covid-19 (les nouvelles règles, les centres de tests près de chez vous, le nombre de personnes contaminées et de personnes vaccinées dans votre département, etc.).

          Contacts

          • Si vous savez que vous avez été en contact avec une personne malade du Covid-19, appelez votre médecin et organisez-vous pour rester chez vous pendant 7 jours.
            Si vous devez aller travailler (si vous ne pouvez pas télétravailler), restez chez vous et demandez un arrêt de travail en ligne sur le site de l'Assurance maladie.
            Vous serez payé comme si vous aviez travaillé.
             
          • Si vous vous sentez malade et que les symptômes (toux, fièvre...) vous font penser au Covid-19, appelez votre médecin.
            Si vous devez aller travailler (si vous ne pouvez pas télétravailler), restez chez vous et demandez un arrêt de travail en ligne sur le site de l'Assurance maladie.
            Vous serez payé comme si vous aviez travaillé.
             
          • Si vos symptômes sont graves (difficultés à respirer), appelez le 15 (Samu).
             
          • Si vous avez des difficultés en tant que personne en situation de handicap pendant le confinement, appelez le 08 00 36 03 60.
             
          • Si vous voulez poser une question sur le Covid-19 (mais pas pour avoir l'avis d'un médecin), appelez le 08 00 13 00 00. 

          Cette page réunit toutes les informations Covid-19 pour les personnes en situation de handicap.


           

          Infos Covid-19 en bref : chiffres à jour, numéros d'appel...

          Le nombre de malades du Covid-19 en Île-de-France ? 

          Chaque jour : retrouvez sur iledefrance.fr les chiffres, mis à jour quotidiennement, des hospitalisations, guérisons, décès... en Île-de-France et dans ses départements.
           

          Une fois par semaine : retrouvez en chiffres et en graphiques la synthèse hebdomadaire de ces informations sur le site de l'Observatoire régional de santé.


          Découvrez aussi ci-dessous la carte d'incidence du Covid-19 dans votre commune (depuis le 21 octobre 2020). 

          Le bleu foncé correspond à un taux d'incidence du virus supérieur à 250 cas pour 100.000 habitants, le bleu un peu moins foncé à 150-250 cas, le bleu ciel à 50-150 cas.


           

          MesConseilsCovid


          Vous avez des symptômes ou pas ? Selon votre profil et vos conditions de vie, obtenez en 3 min des conseils personnalisés pour agir contre le virus sur mesconseilscovid.sante.gouv.fr

          Des questions ? 

          Appelez le n° vert (gratuit) 0 800 130 000 (24h/24, 7j/7).

          Rendez-vous aussi sur le site www.gouvernement.fr/info-coronavirus.
           

          Des symptômes du Covid-19 (toux, courbatures, fièvre...) ?

          De graves difficultés respiratoires ?

          Appelez le 15 (Samu). Ou le 114 si vous êtes sourd ou malentendant.
           

          Volontaire pour être informé si vous avez croisé un malade du Covid-19 ou informer que vous êtes porteur du virus ? 

          Téléchargez depuis le 22 octobre 2020, sur AppStore et sur Google Play, l'appli mobile TousAntiCovid.

          TousAntiCovid

          Avec votre smartphone sur lequel vous aurez activé le Bluetooth, elle vous permettra (tout en respectant vos données personnelles) de :

          • Recevoir une notification si vous avez croisé un malade,
          • Vous déclarer si vous êtes malade (plus d'infos en bas de cette page).
          • Être informé de l'actualité du Covid-19,
          • Géolocaliser un lieu de dépistage près de chez vous,
          • Remplir une attestation de déplacement dérogatoire directement sur votre smartphone.

          À noter que TousAntiCovid remplace StopCovid, appli lancée le 2 juin 2020.

          Retrouvez le résumé en Falc.

           

           

          Covid-19 : symptômes, parcours de soins, appli TousAntiCovid...

          Catégories

          Descriptif

           

          Covid Symptômes

          Le coronavirus Covid-19 se transmet par projection de gouttelettes visibles ou non (en toussant, éternuant, parlant...) par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise...) ou indirect (objets ou surfaces infectés), et par l'air (surtout dans un espace confiné.

          Il n'a été rapporté aucune contamination par l'eau ni par les moustiques ou de quelconques animaux.

          Son délai d’incubation est de 3 à 5 jours en général. Mais il peut aller jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux avant même l’apparition de symptômes.

          Les symptômes du Covid-19 sont :

          • Fièvre ou sensation de fièvre (frissons, chaud-froid),
          • Toux,
          • Maux de tête, courbatures, fatigue inhabituelle,
          • Perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), disparition totale du goût ou diarrhée,
          • Dans les formes plus graves : difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.

          À noter qu'on peut être contagieux 48h avant l’apparition des signes ou être infecté sans avoir de signes de la maladie.

          Retrouvez le résumé en Falc.

           

          Plus d'infos.

          Quels symptômes avez-vous ? Que devez-vous faire ? 

          Nouveau depuis le 10 janvier 2021 : si vous avez des symptômes ou êtes cas contact, vous pouvez vous inscrire sur le site de l'Assurance maladie afin d'obtenir un arrêt de travail « immédiat » indemnisé et sans jour de carence. L'objectif de ce dispositif est de « gagner en efficacité » face au Covid-19.

          Descriptif

           

          Si vous n’avez pas de symptômes mais que vous avez eu un contact étroit ou que vous vivez avec une personne malade du Covid-19 :

          • Isolez-vous pendant 7 jours même si l'Assurance maladie ne vous a pas contacté (vous pouvez obtenir un arrêt de travail si nécessaire),
          • Auto-surveillez-vous, prenez votre température 2 fois par jour,
          • Faites un test au bout de 7 jours (vous êtes un cas contact, donc prioritaire).

          Selon le résultat du test :

          • Si le test est positif, vous devez rester isolé pendant 7 jours après le début de la maladie si vous avez des symptômes ou après la date du test si vous n'en avez pas. Si au bout de ces 7 jours, des symptômes persistent ou apparaissent, contactez votre médecin. Sinon, vous pouvez mettre fin à votre isolement.

            Nouveau depuis le 10 janvier 2021 : si vous avez des symptômes ou êtes cas contact, vous pouvez vous inscrire sur le site de l'Assurance maladie afin d'obtenir un arrêt de travail « immédiat » indemnisé et sans jour de carence. L'objectif de ce dispositif est de « gagner en efficacité » face au Covid-19.
             
          • Si le test est négatif, vous pouvez mettre fin à votre isolement.

          Retrouvez le résumé en Falc.

           

           

          ► En cas de test positif mais sans symptômes : téléchargez la marche à suivre (fiche gouvernementale).

          ► En cas de symptômes : téléchargez la marche à suivre (fiche gouvernementale).

           

          Descriptif

           

          Si vous avez des symptômes qui vous font penser au Covid-19 :

          Nouveau depuis le 10 janvier 2021 : si vous avez des symptômes ou êtes cas contact, vous pouvez vous inscrire sur le site de l'Assurance maladie afin d'obtenir un arrêt de travail « immédiat » indemnisé et sans jour de carence. L'objectif de ce dispositif est de « gagner en efficacité » face au Covid-19.

          • Faites un test immédiatement (vous êtes prioritaire),
          • Isolez-vous pendant 7 jours,
          • Appelez un médecin.
            Si vous cherchez un médecin, appelez l’Assurance maladie au 09 72 72 99 09 (appel normal).
            N'allez pas chez le médecin s'il ne vous l'a pas demandé.
            N'allez pas aux urgences de l'hôpital.
          • Auto-surveillez-vous, prenez votre température 2 fois par jour,
          • Faites un nouveau test au bout de 7 jours (vous êtes un cas contact, donc prioritaire).

          En résumé

          Je m’isole • Je me fais tester • Je surveille ma santé

            Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires, des signes d’étouffement ou un malaise, appelez le 15 (Samu). Ou le 114 si vous êtes sourd ou malentendant.

            Retrouvez le résumé en Falc.

             

             

            Prudence avec les médicaments

            En cas de fièvre ou de maux de tête, vous pouvez prendre du paracétamol (1 gramme 3 fois par jour maximum, soit 3 grammes par jour au total), mais pas d’ibuprofène ni d'autre anti-inflammatoire.

            Après le second test, selon le résultat :

            • Si le test est positif, restez isolé et contactez votre médecin.
            • Si le test est négatif, vous pouvez mettre fin à votre isolement.

            En cas de symptômes : téléchargez la marche à suivre (fiche gouvernementale).

            En cas de test positif mais sans symptômes : téléchargez la marche à suivre (fiche gouvernementale).

             

             

            Descriptif

             

            Téléchargeable depuis le 22 octobre 2020 sur AppStore et sur Google Play, l'appli TousAntiCovid est destinée à alerter sur smartphone les personnes qui ont été à proximité de porteurs du Covid-19 (ce que proposait l'appli précédente, StopCovid, depuis le 2 juin 2020), mais pas seulement.

            En plus, TousAntiCovid propose :

            • Les derniers chiffres du Covid-19 (nouveaux cas, vaccins administrés...) au niveau régional et national,
            • Les actualités autour du Covid-19,
            • Une carte interactive des lieux de dépistage près de chez vous,
            • La version à remplir en ligne de l'attestation de déplacement dérogatoire.

            Le système d'alerte vous permet de :

            • Être informé par une notification si vous avez été en contact à moins de 1 m pendant au moins 15 min avec un porteur du Covid-19,
            • Informer qu'on est porteur du Covid-19 (manuellement ou en utilisant le QR code/code-barres accompagnant le test positif au Covid-19).

            TousAntiCovid fonctionne avec le Bluetooth, technologie qui permet aux smartphones de communiquer jusqu'à 10 ou 15 m de distance.

            L'appli ne demande aucune donnée personnelle : pas d'état civil, ni même de numéro de téléphone. Elle a d'ailleurs été validée par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil).

            Retrouvez le résumé en Falc.

             

            TousAntiCovid : téléchargée 13 millions de fois = efficacité

            TousAntiCovid 13 millions

            Selon une étude de l'Inserm, l'appli TousAntiCovid​ se révèle particulièrement utile si elle est téléchargée par :

            • 20 % de la population,
            • Soit 13 millions de personnes.

            Depuis février 2021, ce palier a été atteint !