14 octobre 2019

Copropriétés dégradées : la Région aide à financer des travaux

copro
Crédit photo : Région Île-de-France

L’action régionale en matière de logement bénéficie aux copropriétés dégradées. Quand les habitants ne peuvent plus faire face aux frais de maintien en état, la Région aide les copropriétaires les plus en difficulté à financer les travaux indispensables. 
 

Soutenir les travaux de rénovation indispensables dans les copropriétés dégradées

Vous êtes copropriétaire d’une résidence en difficulté ?

Contactez dans un premier temps le service habitat de votre commune. Celui-ci mobilisera ses partenaires : opérateurs, Agence nationale de l’habitat puis la Région si votre cas le nécessite.

Chaque année, la Région consacre un budget de 8 millions d’euros aux opérations de requalification de copropriétés dégradées en Île-de-France. Ce qui représente près de 100.000 Franciliens bénéficiaires depuis 2016. 

Ingénierie, travaux de rénovation thermique ou présentant un caractère d’urgence pour les locaux et équipements communs, soutien aux procédures contentieuses... Quand les habitants d’une copropriété dégradée ne peuvent plus faire face aux frais, la Région aide les habitants les plus en difficulté à financer les travaux indispensables. 

1,4 million d'euros d'aide régionales au parc privé en 2019

Les Compagnons bâtisseurs au plus près des habitants

L’association des Compagnons bâtisseurs intervient fréquemment dans le redressement de copropriétés en difficulté labellisées par la Région, en accompagnant notamment les propriétaires par le biais de chantiers d’auto-réhabilitation.

En accord avec les collectivités, l'association contribue à la participation active des populations accompagnées. Elle bénéfice dans ce cadre de subventions régionales au titre de l’ingénierie.

Les 10 opérations financées sont : 

  • 3 programmes de travaux de réhabilitation à Épinay-sur-Seine et La Plaine-Saint-Denis (93), concernant 214 logements au total,
  • 7 mesures d’ingénierie portant sur 541 logements à Épinay-sur-Seine et Sevran (93).

En 2018, la Région avait voté 1,2 million d'euros pour des travaux de réhabilitation et d’ingénierie dans 4.117 logements à Courcouronnes (91), Sevran, Clichy-sous-Bois, Épinay-sur-Seine (93), Argenteuil, Garges-lès-Gonesse et Villiers-le-Bel (95).  

Faire baisser les charges des copropriétés dégradées

L’aide de la Région peut atteindre 50% des travaux urgents (mise en sécurité, sécurisation des accès…) ou des travaux permettant la réduction des charges de copropriété (changement des fenêtres, étanchéité des toits, isolation du bâtiment, ravalement de l’immeuble, isolation des cages d’escalier…).

Un label « Copropriété en difficulté » est attribué par la Région pour une durée de 5 ans, mais à certaines conditions : l’implication des instances de gestion de la copropriété est requise, ainsi que l’apurement des dettes et l’accompagnement social des ménages en situation précaire avec la mairie. Au terme de ces travaux de réhabilitation, les propriétaires retrouvent confort et qualité de vie et ont aussi la satisfaction de voir la valeur de leur bien se maintenir.