23 mai 2019

Cannes 2019 : 16 films soutenus par la Région à l'affiche

Affiche Cannes 2019
Crédit photo : Tournage de « La Pointe courte » © 1994 Agnès Varda et ses enfants - Montage & maquette : Flore Maquin.

1re collectivité territoriale à soutenir le cinéma et l'audiovisuel, la Région est présente sur la Croisette, du 14 au 25 mai, à travers 16 films qu'elle a aidés : 8 en sélection officielle, 2 à la Semaine de la critique, 3 à la Quinzaine des réalisateurs, 3 à l'Acid.

Mise à jour du 27 mai 2019 : bravo aux 4 films soutenus par la Région primés !

Sur les 16 films soutenus par la Région présentés sur la Croisette, 4 ont été primés : Les Misérables de Ladj Ly (Prix du jury ex aequo), Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma (Prix du scénario), La Cordillère des songes de Patricio Guzman (L'Œil d'or du documentaire) et J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin (Grand Prix de la Semaine de la critique). Plus d'infos.

1 euro rapporte 16 euros !

1euro d'aide régionale dans le cinéma et l'audiovisuel génère 16 euros de retombées économiques pour l’Île-de-France.

Avec un budget dédié de plus de 20,5 millions d'euros par an désormais, la Région Île-de-France est la 1re collectivité territoriale à soutenir le cinéma et l’audiovisuel.

Elle contribue ainsi à la diversité de la création (en soutenant plus de 150 œuvres de fiction, documentaires ou d'animation aidées par an) et à plus de 130 000 emplois en Île-de-France.

La Région associée à 3 Palmes d'or

Une dizaine de films soutenus par la Région ont été distingués à Cannes jusqu'à présent, dont 3 qui ont obtenu la Palme d'or :

  • Dheepan, de Jacques Audiard, en 2015.
  • Amour, de Michael Haneke, en 2012.
  • Entre les murs, de Laurent Cantet, en 2008.

Cette action d'ampleur vaut aussi à la Région chaque année d’être présente, à travers de nombreux films sélectionnés, aux César (12 films soutenus y étaient nommés cette année), mais aussi au Festival de Cannes.

Pour l'édition 2019 du plus grand festival de films du monde, 13 films ayant bénéficié d’une aide régionale à la production ou après réalisation sont ainsi à l'affiche.

Témoignant de la diversité et de la richesse des films aidés par la Région, ces longs métrages sont présents dans toutes les sections cannoises  :

  • 8 en sélection officielle (dont 3 en compétition)
  • 3 à la Quinzaine des réalisateurs
  • 2 à la Semaine de la critique
  • 3 à la sélection de l'Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid)

Voici le détail...

Sélection officielle

8 films variés (6 fictions et 2 films d'animation), dont 3 réalisés par des femmes.

  • En compétition
    • Sibyl de Justine Triet
      Avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Laure Calamy… Tourné à Paris et Ivry-sur-Seine (94) notamment.
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (360.000 euros) 
      Romancière reconvertie en psychanalyste, Sybil est rattrapée par le désir d'écrire et décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu'elle cherche l'inspiration, une jeune actrice en plein dilemme passionnel la replonge, à travers ses paroles, dans le tourbillon de son passé...
       
    • Les Misérables de Ladj Ly (1er film)
      Avec Damien Bonnard, Djibril Zonga, Alexis Manenti, Jeanne Balibar… Tourné à Paris et en Seine-Saint-Denis.
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (280.000 euros)
      Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la brigade anti-criminalité de Montfermeil (93). Aux côtés de coéquipiers d’expérience, Chris et Gwada, il découvre les tensions entre les différents groupes du quartier. Lors d'une interpellation difficile, un drone filme leurs moindres faits et gestes…
       
    • Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
      Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Valeria Golino… Tourné au château de La Chapelle-Gauthier (77) notamment.
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (380.000 euros)
      Sur une île de Bretagne au XVIIIe siècle, une femme doit en peindre une autre à son insu. Car le portrait a vocation à marier le modèle. La peintre va découvrir une jeune femme passionnée qui vit ses derniers moments de liberté entre le couvent et la vie d’épouse. Elle finit par la faire poser vraiment, et l'une et l'autre tombent amoureuses...

       
  • Clôture
    • Hors normes d’Éric Tolédano et Olivier Nakache
      Avec Vincent Cassel, Reda Kateb...
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (425.000 euros)
      Bruno et Malik forment, dans le cadre de leurs associations respectives, des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer des enfants et adolescents autistes. Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

        
  • Hors compétition
    • La Belle Époque de Nicolas Bedos
      Avec Daniel Auteuil, Fanny Ardant, Guillaume Canet, Doria Tillier, Denis Podalydès, Pierre Arditi... Tourné à Paris et aux studios de Saint-Ouen (93) notamment.
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (460.000 euros)
      Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose, grâce à une attraction mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, de replonger dans l’époque de son choix. Victor choisit de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour... 

       
  • Séance spéciale
    • La Cordillère des songes de Patricio Guzman
      Soutenu au titre du Fonds de soutien (87.000 euros)
      Documentaire consacré à la beauté mystérieuse de la Cordillère des Andes et à son empreinte dans la vie et l’âme des Chiliens. Le 3e volet d'un triptyque entamé avec Nostalgie de la lumière en 2010, film que la Région avait également soutenu.

        
  • Un certain regard
    • Les Hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman & Eléa Gobbé-Mévellec
      Animation avec les voix de Simon Abkarian, Hiam Abbas, Swann Arlaud… Fabriqué en Île-de-France pour l'essentiel.
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (270.000 euros)
      Été 1998. Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes et amoureux. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies...
       
    • La Fameuse Invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti
      Animation avec les voix de Leïla Bekhti, Arthur Dupont, Jean-Claude Carrière...
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (375.000 euros)
      En Sicile, Léonce, roi des ours, part avec son armée à la recherche de son fils enlevé par des chasseurs. Arrivé à ses fins, il prend la tête du pays. Mais le pays des hommes est-il fait pour les ours ?

 

Quinzaine des réalisateurs

  • Sélection
    • And Then We Danced de Levan Akin
      Avec Ana Javakishvili, Giorgi Tsereteli...
      Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote de la Commission permanente le 22 mai 2019)
       
    • Zombi Child de Bertrand Bonello
      Avec Louise Labeque, Wislanda Louimat...
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (225.000 euros)

      À la frontière de l’ethnologie et du fantastique, le destin du Haïtien Clairvius Narcisse, victime d’un sortilège vaudou qui l’a transformé en zombie...


       
  • Film de clôture
    • Yves de Benoît Forgeard
      Avec William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine...
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (300.000 euros)
      Installé chez sa grand-mère pour composer un disque de rap, Jérem est convaincu par la mystérieuse So de prendre à l'essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui simplifier la vie. Petit à petit, Yves va gagner l'amitié de Jérem, jusqu'à faire de lui une star en devenant son ghost writer...

 

Semaine de la critique

  • Compétition longs métrages
    • J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin (1er film, récompensé le 22 mai par le Grand Prix Nespresso de la Semaine de la critique)
      Animation avec les voix de Hakim Faris, Victoire du Bois, Patrick d'Assumçao...
      Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (275.000 euros)

      À Paris, la main tranchée d’un jeune homme s’échappe d’une salle de dissection, bien décidée à retrouver son corps. Au cours de sa cavale semée d’embûches à travers la ville, elle se remémore toute sa vie commune avec lui, jusqu’à sa rencontre avec Gabrielle.
        
  • Séance spéciale courts métrages
    • Invisível Herói (Invisible Hero) de Cristèle Alves Meira
      Avec Duarte Pina, Lucília Raimundo...
      Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote de la Commission permanente le 22 mai 2019)
      Duarte, non-voyant de 50 ans, se lance à la recherche de son ami Leandro. Mais personne de son quartier ne semble avoir vu ni même connu ce dernier. L'enquête de Duarte va l'emmener au cœur de la nuit, jusqu'à révéler son secret... 

 

Sélection de l'Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (Acid)

  • Rêves de jeunesse d’Alain Raoust
    Avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer...
    Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote de la Commission permanente le 22 mai 2019)
    Garance, 25 ans, s'est choisi pour nom de code Alaska : A pour autonomie, L pour love, S pour sédition, K pour Kommando. Elle part pour rendre un chien qui n'est pas le sien et pour se trouver elle-même...
     
  • L’Angle mort de Pierre Trividic et Patrick-Mario Bernard
    Avec Jean-Christophe Folly, Isabelle Carré, Golshifteh Farahani...
    Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (384.000 euros)
    Dominick a le pouvoir de se rendre invisible mais ne s’en sert pas beaucoup. Il a fait de ce don un secret honteux qu’il dissimule même à sa fiancée, Viveka. Mais vient un jour où le pouvoir se détraque et échappe à son contrôle, ce qui bouleversera sa vie, ses amitiés et ses amours...
     
  • Vif-argent de Stéphane Batut (1er film)
    Avec Thimotée Robart, Judith Chemla, Saadia Bentaïeb...
    Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (300.000 euros)
    Juste erre dans Paris à la recherche de personnes qu’il est seul à voir. Il recueille leur dernier souvenir avant de les faire passer dans l’autre monde. Un jour, une jeune femme, Agathe, le reconnaît. Elle est vivante, lui, un fantôme. Comment pourront-ils s’aimer, saisir cette 2de chance ?

 

Plus d'infos sur www.festival-cannes.com

Film Paris Region, facilitateur de tournages en Île-de-France

Logo de Film Paris Region

La Commission du film d’Île-de-France, désormais aussi connue sous le nom de Film Paris Region, a proposé un service d’accompagnement sur mesure (notamment pour la recherche de décors) aux sociétés de production de 3 des 16 films soutenus par la Région sélectionnés à Cannes :
► La Belle Époque de Nicolas Bedos (Sélection officielle)
Yves de Benoît Forgeard (Quinzaine des réalisateurs)
Vif-argent de Stéphane Batut (Acid)
Plus d'infos sur www.idf-film.com