Publié le 30 août 2022
Mis à jour le

Lycées : la rentrée 2022 en Île-de-France en 10 points

Crédit photo : Vincen Cornu Architecte

Jeudi 1er septembre 2022, les lycéens franciliens reprenaient le chemin des cours. Mesures en faveur du pouvoir d’achat pour toutes les familles, numérique, sécurité, écologie, rénovations… : la Région alloue un budget de près de 1 milliard d’euros aux 474 lycées d’Île-de-France.

Après 2 rentrées effectuées dans un contexte de pandémie de Covid-19, cette année marque un retour à la normale dans les établissements. 

À partir du jeudi 1er septembre 2022, près de 530.000 élèves effectueront leur rentrée scolaire dans les 474 lycées répartis dans toute l’Île-de-France.

Le budget consacré par la Région aux lycées s’élèvera à près de 1 milliard d’euros pour l’année scolaire 2022-2023, soit le plus important après celui des transports.

Chiffres clés de la rentrée 2022-2023

  • 474 lycées publics
  • 984 millions d'euros de budget
  • 35.000 salles de classe
  • 9.000 agents régionaux dans les établissements
  • 2.400 nouvelles places créées
  • 1 lycée neuf : Cormeilles-en-Parisis (95)
  • 10 Brigades régionales de sécurité
  • 14 rénovations-extensions d’envergure
  • 100% des élèves des lycées publics équipés d’un ordinateur portable
  • 100% des lycées publics équipés de distributeurs de protections périodiques biologiques gratuites 

 

Les nouveautés de la rentrée 2022 dans les lycées franciliens

Catégories

Descriptif

Gel des tarifs de la restauration scolaire

La Région s’est engagée à ne pas augmenter les tarifs de la restauration dans les lycées afin de ne pas répercuter sur les familles l’augmentation des prix des produits alimentaires, tout en maintenant une alimentation de qualité. 
Et depuis la rentrée 2021, la Région garantit une tarification du repas à 50 centimes pour les lycéens des foyers les plus modestes.

Gel des tarifs pour les transports scolaires et le forfait Imagine R

Pour la 5e année consécutive, le tarif du forfait annuel Imagine R sera maintenu à 350 euros pour tous les lycéens franciliens. Ce forfait permet de se déplacer dans toute l’Île-de-France pour moins de 1€/jour, mais aussi de bénéficier des avantages culture Navigo soit des tarifs réduits et des avantages dans plus de 350 lieux et établissements culturels, comme des cinémas, des musées, des salles de spectacle, etc.

Un ordinateur et tous les manuels scolaires gratuits pour les lycéens

À leur entrée en seconde, tous les élèves des lycées publics franciliens reçoivent un ordinateur. 145.000 PC seront distribués aux élèves et à leurs enseignants lors de cette rentrée.
Leur coût est intégralement pris en charge par la Région Île-de-France, à l’instar des manuels scolaires numériques qui y sont préalablement chargés, soit une dépense moyenne de 600 euros par élève entrant en classe de seconde.
Les élèves de seconde de la voie professionnelle des lycées privés sous contrat d’association avec l’État, ainsi que ceux des filières générales et technologiques peuvent, sur critères sociaux et à la demande des établissements, également être dotés d’un ordinateur.

QIOZ : site gratuit d’apprentissage des langues 

Accessible via un ordinateur ou un smartphone, QIOZ est le site d’apprentissage des langues créées par la Région et accessible à tous les Franciliens de plus de 15 ans.
Il permet d’apprendre gratuitement 6 langues : anglais, allemand, espagnol, français langue étrangère (FLE), portugais et chinois mandarin.
QIOZ compte désormais plus de 350.000 utilisateurs depuis son lancement en 2019.

Descriptif

Dans le cadre du Plan d’urgence pour les lycées franciliens 2017-2027, la Région se mobilise pour rénover des établissements et créer des places nouvelles pour faire face à la pression démographique. Ce plan bénéficie d’une enveloppe de 6 milliards d’euros, renforcée par 1 milliard d’euros supplémentaire au titre du Plan pluriannuel de maintenance des établissements.

► 600 millions d’euros supplémentaires pour accélérer la mise en œuvre du Plan d’urgence 

Afin d’atteindre son objectif de créer 30.600 places nouvelles en 10 ans, la Région lance dès cette année la recherche du foncier et les études d’ingénierie pour la réalisation de 11 lycées neufs et 6 extensions d’établissements
Les 17 établissements concernés se situent dans les zones en tension démographique identifiées lors de l’élaboration du Plan d’urgence voté en 2017 et de sa révision en 2021, et tous en dehors de Paris.

► Ouverture d’un lycée neuf à Cormeilles-en-Parisis (95)

Ce nouveau lycée de 1.200 places proposera des formations de la filière générale (70 %), mais aussi des diplômes de la filière technologique bac et post-bac. Le bâtiment qui vise le nouveau niveau réglementaire Énergie 3 et Carbone 1 (E3C1), a été envisagé autour d’une approche environnementale globale sur la gestion de l’eau, de l’énergie, de la qualité de l’air, de l’acoustique et de l’entretien. Coût de l’opération : 43 millions d’euros.

► 2.400 places nouvelles créées

  • 1 200 places au lycée neuf à Cormeilles-en-Parisis (95),
  • 600 places au lycée Mendès-France à Ris-Orangis (91), 
  • 400 places au lycée Pauline-Roland à Chevilly-Larue (94), 
  • 200 places au lycée Jacques-Monod à Clamart (92).

► 5 lycées rénovés

  • Lycée Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi (94) : 60,5 millions d’euros (novembre 2022),
  • Lycée International à Saint-Germain-en-Laye (78) : 67 M€ (Part régionale : 38,2 millions d’euros),
  • Lycée Gabriel-Péri à Champigny-sur-Marne (94) : 35,5 millions d’euros,
  • Lycée Franco-Allemand à Buc (78) : 56,1 millions d’euros (Part régionale : 30,9 millions d’euros),
  • Lycée Louise-Michel à Bobigny (93) : 9,9 millions d’euros.

► 4 opérations ciblées

  • Rénovation des espaces sportifs du lycée Jules-Michelet à Vanves (92) : 8,2 millions d’euros, 
  • Restructuration partielle du lycée Léonard-de-Vinci à Melun (77) : 7,6 millions d’euros (octobre 2022),
  • Rénovation de la coupole des Genovéfains au lycée Henri IV à Paris 5e : 4,7 millions d’euros, 
  • Opération Toit-façade au lycée Léonard-de-Vinci à Tremblay-en-France (93) : 9,2 millions d’euros (décembre 2022).

► 300 places nouvelles d’internat

  • Construction d’un internat de 200 places au lycée Uruguay-France à Avon (77) : 22,4 millions d’euros, 
  • Construction d’un internat de 100 places au lycée François-Arago à Villeneuve-Saint-Georges (94) : 10,1 millions d’euros. 

Dans le cadre du Plan pluriannuel de maintenance, en 2022, près de 500 opérations seront livrées en Île-de-France dont 277 chantiers à l’été 2022 et 94 opérations sous délégation de maîtrise d’ouvrage Île‑de‑France Construction Durable.

Descriptif

Lors de cette rentrée 2022, tous les lycées franciliens sont raccordés au THD et seront connectés au wifi d’ici le 15 octobre. Cette année encore, tous les élèves de seconde des lycées publics franciliens recevront un ordinateur comprenant l’ensemble des manuels scolaires numériques.

► Création de coordonnateurs numériques dans les lycées

Pour accompagner sa politique de soutien à l’équipement numérique des établissements, la Région crée une communauté de coordonnateurs numériques. L’objectif est d’avoir 1 coordonnateur dans chaque lycée pour accompagner les élèves tout en travaillant avec les services de la Région à l’amélioration de ses dispositifs numériques.

Et une expérimentation va être lancée avec l’outil Pearltrees éditeur, en lien avec les académies, pour créer le premier manuel numérique territorial d’Île-de-France sur la base de la ressource en économie Econofides.

Descriptif

► À la rentrée 2021, la Région a expérimenté l’Aide aux Devoirs et Étude Encadrée, un nouveau dispositif gratuit de soutien à la réussite des élèves.
L’objectif vise à favoriser l’accompagnement des lycéens en développant leur méthodologie et leur autonomie au sein du lycée, lors d’un temps d’étude en dehors des heures de classe.
Prioritairement dispensée par des enseignants à la retraite lors de la phase d’expérimentation, en 2022-2023, leurs interventions seront complétées par des enseignants actifs et des associations spécialisées dans l’accompagnement individuel à la scolarité.
Grâce à cet élargissement, la Région sera en mesure de proposer 20.000 heures de devoirs encadrés aux lycéens franciliens.

Descriptif

► Lutte contre le harcèlement scolaire

La Région a engagé la définition d’un programme d’actions avec les autorités académiques afin de : 

  • Former des référents régionaux à la lutte contre le harcèlement (agents techniques des lycées et agents des Brigades régionales de sécurité), 
  • Soutenir les lycées franciliens pour structurer leurs actions contre le harcèlement scolaire, avec les associations partenaires de la Région,
  • Étendre aux lycéens la plateforme « Écoute étudiants Île-de-France » pour accompagner psychologiquement les élèves victimes de mal-être. 

► La Région se mobilise contre les dangers du porno pour les jeunes

Les mineurs ayant accès de plus en plus jeunes à des contenus pornographiques sur leur smartphone, la Région et ses partenaires ont lancé une campagne de sensibilisation aux dangers de cette exposition : banalisation de la violence, dégradation de l’image de la femme, image faussée des relations sexuelles, impact sur le développement psychique...
Le compte Instagram @pas_la_ref, lancé par la Région, propose des contenus à la fois ludiques et éducatifs sur l’estime de soi, les rapports amoureux et les dangers du porno.

► Distributeurs de protections périodiques gratuites

Afin de lutter contre la précarité menstruelle, la Région qui a équipé tous les lycées publics franciliens de distributeurs de protections périodiques biologiques gratuites depuis 2021, finance l’ensemble des coûts : distributeurs et protections pour un montant d’environ 1 million d’euros par an.

Descriptif

La politique régionale de restauration locale, durable et bio se déploie sans surcoût pour les parents d’élèves.
En mai 2022, la Région a adopté un « Bouclier social » prévoyant notamment une mesure en faveur du pouvoir d’achat des familles avec le gel des tarifs de la restauration scolaire pour l’année scolaire 2022-2023, afin de ne pas répercuter sur elles la forte inflation des prix des matières premières.

► De nouveaux produits disponibles sur la centrale d’achat régionale

Mise en place par la Région, la centrale d’achat des lycées a vocation à développer le recours aux produits locaux par le regroupement et la mutualisation des commandes. Après les produits laitiers, disponibles depuis mai 2021, les lycées peuvent dorénavant s’approvisionner en surgelés et produits d’épicerie.

► Expérimentation d’une proposition végétarienne quotidienne

En vue de permettre aux lycées de remplir l’objectif de la COP régionale de proposer un menu végétarien tous les jours dans les lycées, la Région a organisé des groupes de travail sur l’année scolaire 2021-2022. Au cours de cette phase d’expérimentation menée dans 70 lycées un livret de recettes végétariennes et un plan alimentaire régional ont été conçus par les chefs de cuisine.

Descriptif

► La Région met en œuvre une stratégie de construction tournée vers l’économie circulaire en développant l’éco-conception et l’éco-construction.
L’objectif est de limiter les consommations énergétiques par ventilation nocturne, protection solaire ou recours à des matériaux vertueux.  Elle généralise aussi la démarche de chantier à faibles nuisances afin de limiter les impacts des travaux sur l’environnement et les riverains. 

► Dans le cadre de son Plan solaire, une centaine d’installations photovoltaïques sur les lycées sera réalisée d’ici fin 2024. À ce jour, 13 établissements sont équipés, produisant 151 MW. À terme, le parc solaire des lycées franciliens fournira environ 6.700 MW.

► 256 établissements sont actuellement engagés dans la démarche des Lycées éco-responsables qui promeut les bonnes pratiques pour une gestion écologique des établissements, en impliquant élèves, enseignants, directions et agents régionaux sur la biodiversité, la gestion des déchets, celle de l’eau, etc.

Descriptif

► En raison de la demande croissante de la part des établissements, le nombre de Brigades régionales de sécurité (BRS) dans les lycées franciliens a été doublé en 1 an. Les BRS sont passées de 5 équipes en janvier 2021 à 10, et le nombre d’agents régionaux de 25 à 50 cette année.

Depuis leur création en 2019, les BRS ont effectué 1.900 interventions de sécurisation à la demande des chefs d’établissement et 3.800 missions d’îlotage consistant notamment à la surveillance et au contrôle des accès, a des missions d’assistance aux chefs d’établissement dans la régulation des flux, de médiation, ou encore à la surveillance des chantiers (travaux dans les lycées).

Descriptif

Cette année, la Région met en place 4 nouveautés en matière d’éducation artistique et culturelle, en complément des dispositifs existants :

► Soutenir la pratique culturelle des lycéens autour de la lecture : pour encourager la création et le développement de clubs de lecture pérennes, avec une forte dimension de lecture à voix haute. Des comédiens viendront faire des lectures dans les établissements et partager leur goût pour la lecture et le plaisir de lire à voix haute. 

►  La Région encourage et soutient des résidences d’artistes et d’écrivains dans les lycées. En 2021, les lycées étaient le premier lieu de résidence en Île-de-France.

► La Région engage également la création de ciné-clubs lycéens, ainsi qu’un programme de Leçons d’art, sous forme de conférences données par des artistes, des conservateurs et des historiens de l’art. 

► Associer les lycéens à l’Olympiade culturelle 2022-2024 : partenaire majeur des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, la Région soutient les projets organisés avec des lycéens franciliens, portés par des structures culturelles, mais aussi sportives.

Descriptif

► Partenaire du programme des Volontaires olympiques et paralympiques des Jeux de Paris 2024, la Région est engagée comme un acteur de mobilisation de la jeunesse, en particulier des lycéens, dans la préparation des Jeux
Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJOP) prévoit de mobiliser 45.000 volontaires qui auront la chance d’être au cœur de l’organisation, de devenir le visage de Paris 2024 et de contribuer à faire rayonner la région. 
La Région Île-de-France, membre fondateur de Paris 2024, a mis en place un dispositif pour identifier les candidats qui souhaitent devenir volontaires.

Les lycéens, qui auront 18 ans révolus au 1er janvier 2024, pourront candidater à ce programme par le biais des services régionaux UNSS selon le rattachement académique de leur lycée.