Publié le 8 avril 2021
Mis à jour le

L'action régionale pour les Jeux 2024

Crédit photo : Région Île-de-France

En 2024, l’Île-de-France accueillera les Jeux olympiques et paralympiques. La Région finance cet évènement sportif international à hauteur de plus de 220 millions d’euros, destinés à la construction et la rénovation de nombreuses infrastructures. Ce qui fait de la Région Île-de-France le 2e financeur public après l'État.

Au quotidien, la Région Île-de-France soutient les athlètes, les ligues, les comités régionaux et le CROSIF avec une ambition : faire émerger une Génération 2024 de jeunes sportifs engagés dans le sport, l’économie des Jeux, l’égalités des chances et la parité femme/homme.

En qualité de membre fondateur du Comité de candidature, la Région Île-de-France a toujours été, et est aujourd'hui plus que jamais un acteur essentiel de l'organisation des prochains Jeux olympiques et paralympiques. 

L'ambition des Jeux 2024

En 2024, les Jeux auront comme ambition de léguer un héritage matériel avec des infrastructures de qualité et mettre en valeur pas seulement les performances sportives, mais surtout les valeurs intrinsèques à la pratique d’un sport, les innovations et les emplois nourris et créés, ainsi que les opportunités offertes par de tels évènements.

L'un des principaux enjeux de cet héritage sera d'ailleurs l'accessibilité et l'inclusion des personnes en situation de handicap, dans le sport bien sûr, mais aussi en matière de transports, de tourisme, de formation, etc.

L'opération « 1000 stages de 3e Jeux 2024 » illustre parfaitement cette volonté. À travers ce dispositif lancé en avril 2019, la Région Île-de-France propose, chaque année jusqu'en 2024, à 1.000 collégiens en classe de 3e d'effectuer un stage de sensibilisation aux formations, aux métiers, au volontariat et aux valeurs de l’olympisme.

Les engagements de la Région 

En tant que membre fondateur du Comité de candidature aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la Région Île-de-France a tenu à prendre des engagements forts en faveur de ce projet fédérateur pour ses territoires, et mobilisateur pour toute une génération :

Le sport de haut-niveau et la formation des athlètes : des priorités pour les JOP 2024

La Région finance des équipements sportifs de pointe capables d'accueillir des manifestations internationales comme le Vélodrome national ou le Golf national, tous deux à Saint-Quentin-en-Yvelines (78). Mais l'équipement le plus emblématique est le fameux Stade nautique d'Île-de-France, situé sur l'île de loisirs de Vaires-Torcy, inauguré en 2019. 

Ce projet mis en œuvre par la Région Île-de-France répond à trois exigences :

  • Participative,
  • Environnementale,
  • Économique.

La vocation de ce stade est double : d'une part, offrir un équipement modulable permettant une pratique de détente et de loisirs pour tous ; et d'autre part, devenir un pôle d'excellence sportive à l'occasion de grands événements sportifs internationaux et au bénéfice des Fédérations françaises d'aviron et de canoë-kayak.

Des transports plus sûrs, plus modernes, plus fluides et plus accessibles

En 2024, la révolution dans les transports entamée par la Région Île-de-France sera accomplie, avec un plan de renouvellement de centaines de rames de trains et RER neuves ou rénovées à hauteur, la disparition du ticket de métro ou encore le Smart Navigo. 

De plus, la réalisation du Schéma directeur d'accessibilité, qui rendra toutes les gares d'Île-de-France accessibles aux personnes à mobilité réduite, sera achevée. 

Faire des Jeux 2024 un levier de développement économique

Les JOP 2024 représentent une formidable vitrine pour valoriser l'image de l'Île-de-France, attirer les investisseurs étrangers et agir comme accélérateur d'internationalisation et d'attractivité des entreprises régionales. C'est aussi un message de confiance et d'optimisme envoyé au monde entier sur lequel la Région pourra capitaliser sur le long terme.

Dans le même temps, la Région fera la promotion de la marque « Paris Region » à l'international et facilitera l'accès des PME franciliennes aux « marchés olympiques ». Elle développera aussi les filières d'emploi et renforcera sa stratégie ainsi que son offre touristique.

Bâtir une région exemplaire : plus sûre, plus solidaire et plus durable

La Région sera extrêmement attentive aux enjeux de sécurité et fera monter en puissance son « bouclier de sécurité ». Elle s'y est engagée dans sa candidature pour les Jeux 2024.
L'organisation des Jeux paralympiques est aussi l'occasion de changer le regard au quotidien sur le handicap à travers une dimension à la fois spectaculaire et positive. 

Tous les efforts engagés par la Région pour l'amélioration durable du cadre de vie et de la santé des Franciliens permettront aussi de créer un environnement propice à la performance physique, et un contexte agréable pour les athlètes et les visiteurs durant ces JOP 2024. 

Paris 2024 : ce que les Jeux laisseront en héritage

Les Jeux, et après ? Que laisseront les Jeux olympiques Paris 2024 ? Du concret et de l'immatériel. Un héritage dans les domaines, notamment, des transports et du développement durable, de la formation professionnelle (dans le secteur du tourisme en particulier) et de l'emploi, mais aussi de la transmission des valeurs de l'olympisme. 

Transports et urbanisme, 2 héritages concrets des Jeux 2024

L'héritage concret le plus important des Jeux en Île-de-France, sera un réseau de transports appelé à devenir le plus performant et le plus durable au monde.

  • La « révolution des transports » sera achevée : 708 nouvelles rames de trains et RER, neuves ou rénovées (représentant 9,5 milliards d'euros) seront en circulation. Le projet de Grand Paris Express sera sécurisé et accéléré : les lignes 12 et 14 du métro seront prolongées, de même que le RER E (Éole) à l’ouest. De nouvelles lignes verront le jour, comme la 16 et la 17, pour le métro, qui desserviront le site du Bourget (93). Côté tramways, il y aura 5 nouvelles lignes, et 4 existantes seront prolongées. Et le « Grand Paris des bus » terminé signifiera 100 % de bus propres, 1.000 bus supplémentaires en circulation et plusieurs dizaines de nouvelles lignes.
  • « 100 quartiers innovants et écologiques en Île-de-France » : 95 % des sites nécessaires aux épreuves existent déjà ou seront temporaires (tir à l’arc aux Invalides, beach-volley au Champs de Mars, équitation au château de Versailles par exemple), les Jeux laisseront très peu d'équipements en héritage. Seuls le village olympique, le centre des médias et la piscine olympique seront construits spécialement pour l’évènement.  Le Village des athlètes sera reconverti en un quartier exemplaire totalisant 3.500 logements. Ce qui permettra d'en faire un laboratoire d’innovations durables et d’aménagements intelligents.

Cette dynamique urbanistique dans la perspective de 2024 est d’ores et déjà enclenchée avec le lancement par la Région du projet de « 100 quartiers innovants et écologiques en Île-de-France » et la création d’une biennale d’architecture qui a débuté en 2018.

De nouvelles mesures pour accompagner le développement durable et le tourisme : l'héritage immatériel de Paris 2024

L’objectif de Paris 2024 est de réaliser les Jeux les plus responsables et durables de l’Histoire. Dans cette perspective, la Région a déjà engagé une politique ambitieuse pour la création de nouveaux espaces verts et favoriser l’innovation environnementale.

En 2016, ce plan visait notamment à créer 500 hectares d’espaces verts supplémentaires d’ici à 2021, c’est-à-dire l’équivalent du bois de Boulogne en termes de superficie. Et cela, afin d'offrir aux 2 millions de Franciliens qui en étaient privés jusqu’alors un espace vert de proximité à moins de 15 minutes à pied de chez eux. 53 communes et 4 arrondissements parisiens bénéficieront en priorité de cette mesure.

  • Paris 2024 est aussi un moteur de création d’emplois, en particulier dans le tourisme. Accueillir le plus grand événement au monde constitue pour la Région Île-de-France un levier  pour améliorer la formation dans le secteur du tourisme, en particulier pour l’accueil des touristes. Dès sa candidature, la Région s’est engagée afin de former la génération 2024 via son programme les « Volontaires du tourisme » et la formation aux langues étrangères des professionnels du tourisme, grâce à son site et appli gratuite QIOZ.

En plus de valoriser le volontariat et des compétences, cette action permet d’augmenter la qualité de l’accueil des touristes sur le territoire francilien. Une autre mesure de la Région va dans le même sens : le financement de formations en langues étrangères pour les professionnels du tourisme.

Athlètes franciliens ayant concouru à des Jeux olympiques ou paralympiques, les Ambassadeurs vont à la rencontre des lycéens et apprentis depuis 2016 avec plusieurs missions : créer des liens entre sport de haut niveau et sport amateur, susciter des vocations en expliquant leur parcours, et promouvoir les valeurs du sport et de l’olympisme.