Publié le 7 septembre 2021

Lancement du recrutement d'agents pour doubler les Brigades régionales de sécurité

Brigade de sécurité 2021

Crédit photo : Région Île-de-France

Pour la rentrée 2021, la Région Île-de-France va doubler le nombre de Brigades régionales de sécurité (BRS) dans ses lycées. Elles passeront ainsi de 5 à 10. Le recrutement de nouveaux agents est lancé. Médiation et prévention sont leurs principales missions.

Les Brigades régionales de sécurité (BRS) ont été mises en place par la Région-Île-de-France en avril 2019, pour répondre à une demande des proviseurs. Elles interviennent à l'intérieur et aux abords des établissements.

À la rentrée de septembre 2021, la Région Île-de-France a décidé de doubler le nombre de ces brigades, qui va passer de 5 à 10 BRS, et recruter 25 agents supplémentaires, ce qui portera l'effectif total à 50 agents.

Les missions des Brigades régionales de sécurité

  • Assurer la sécurité des biens et des personnes dans les lycées d’Île-de-France, ainsi qu’aux abords immédiats des établissements, 
  • Contribuer à l’analyse de la situation de l’établissement pour assurer une prévention en matière de sécurité, 
  • Traiter des situations en cas de crise grave compromettant la sécurité des personnes et des biens, en accompagnant les équipes de direction.

Renforcer la présence humaine pour un cadre d'étude serein

Les Brigades régionales de sécurité sont réparties en groupes de 5 agents, basés actuellement dans un lycée hôte de chacune des 3 académies. Ce qui leur permet d'intervenir dans les 8 départements du territoire francilien.

  • Une 1re brigade a pour base le lycée Bartholdi à Saint-Denis (93). Elle se concentre sur la Seine-Saint-Denis et Paris. 

  • La 2e brigade, implantée au lycée Samuel-de-Champlain à Chennevières-sur-Marne (94), couvre le Val-de-Marne, l’Essonne et la Seine-et-Marne. 

  • La 3e brigade, installée au lycée Jean-Jaurès d’Argenteuil (95), peut intervenir dans le Val-d’Oise, les Hauts-de-Seine et les Yvelines.

  • La 4e, créée en mai 2020, est également basée dans le Val-d’Oise au lycée Baudelaire, à Fosses (95). 

  • La 5e a été créée en janvier 2021 pour intervenir notamment à Paris.

La réponse à une vague de troubles à l'ordre

En 2019, le déploiement de ces Brigades régionales de sécurité était une des réponses de la Région à une vague de troubles à l'ordre des lycées franciliens : 80 lycées dégradés et de nombreux incendies, pour un total de 1,6 million d'euros de dégâts.

Des actions de sécurité et de prévention

Au quotidien, les agents sont là pour : 

  • Engager le dialogue avec les élèves,
  • Sécuriser les sites,
  • Effectuer un travail de prévention et de médiation.

« Notre rôle est d’intervenir à l’intérieur et aux abords immédiats de l’établissement. Nous sommes avant tout des agents de médiation sociale », explique un membre de la brigade.

Comme tous ses collègues, il est formé aux protocoles de sécurité en milieu scolaire et aux enjeux actuels du harcèlement à l’école, qui passe notamment par les réseaux sociaux.

Depuis leur mise en place, les Brigades régionales ont déjà prouvé leur réactivité :

  • Elles ont mené près de 1.000 interventions pour des missions de sécurisation dans les lycées franciliens.
  • Elles ont également assuré près de 2.500 missions d'îlotage, durant lesquelles les agents sont affectés à la surveillance d'un lycée en particulier pour renforcer leurs connaissances des lieux et faciliter leur travail de médiation et d'assistance des proviseurs. 

Un bon accueil de la part des lycéens franciliens

Les élèves eux-mêmes apprécient le dispositif. Au lycée Frédéric-Bartholdi, à Saint-Denis (93), la majorité des étudiants a bien compris la mission des 5 agents de sécurité scolaire présents dans leur lycée .

« Nous avons été très bien accueillis par les lycéens. On constate même des améliorations en termes de comportement, le matin à l’arrivée des élèves. Les entrées sont plus fluides. On travaille avec des élèves très intelligents qui ont beaucoup d’envies, qui sont volontaires, qui s’accrochent. Ils n’ont pas un quotidien facile. Ils ont besoin de sentir qu’on les respecte, qu’on les valorise et ils ont aussi besoin d’ordre », souligne une agent de la brigade locale.

La sécurité des lycées franciliens en chiffres

  • 75 millions d’euros dédié à la sécurisation des établissements publics et privés depuis 2016.
  • 1.200 opérations de travaux de sécurisation menés dans les lycées publics.
  • 218 lycées franciliens sous contrat aidé à la sécurisation.
  • 150 opérations d’installation d’un système de vidéoprotection.
  • 400 opérations de sécurisation des accès.
  • 250 opérations de mise en place de plans de prévention et de mise en sûreté.