Publié le 22 juillet 2021

Première séance du Conseil régional 2021-2028 : 5 séries de mesures phares sont lancées

Crédit photo : Région Île-de-France

Relance économique, transition écologique, sécurité, solidarités, lutte contre toutes les fractures… Des mesures majeures concernant 5 grandes thématiques ont été votées en séance plénière par le nouveau Conseil régional le 21 juillet 2021. Découvrez-les par thèmes.

Les élus de la mandature 2021-2028

Les 209 conseillers régionaux d’Île-de-France 2021-2028 ont été élus lors des élections régionales des 20 et 27 juin 2021 au suffrage universel, dans le cadre d'un scrutin à la fois majxoritaire et proportionnel.

La durée de leur mandat est de 6 ans et 9 mois (prochaines élections régionales prévues en mars 2028).

Répartition des élus par groupes politiques.

Tout comprendre des élections régionales.

Ce 21 juillet 2021, c'était la première séance plénière du Conseil régional 2021-2028 depuis son installation, le 2 juillet 2021.

Plus de 40 mesures couvrant 5 thématiques

À cette occasion, l'assemblée délibérante a voté le lancement de plus de 40 mesures essentielles couvrant 5 grandes thématiques : 

  • Développement économique,
  • Transition écologique,
  • Sécurité,
  • Solidarités au sens large,
  • Lutte sur tous les fronts contre les fractures sociales et territoriales.

Les mesures votées en détail, thème par thème

Découvrez un résumé des mesures votées le 21 juillet 2021, par thématiques :

À noter : le titre éloquent introduisant chacun des 5 thèmes ci-dessous est en fait le titre du rapport-cadre qui le concerne.

Catégories

Descriptif

La Région a mis en place des dispositifs pour soutenir les acteurs économiques dès le début de la crise sanitaire : Fonds Résilience (avance remboursable à taux zéro de 3.000 à 100.000 euros sur 6 ans pour les TPE), PM’up Covid-19, Aide aux loyers (pour les commerces ayant été contraient de fermer lors de confinements), Chèque numérique pour les artisans et les commerçants souhaitant développer leur présence sur Internet…

Cet effort s’amplifie pour accompagner la reprise économique en effaçant notamment la dette Covid des PME et TPE franciliennes :

  • Effacement de la dette Covid des PME et TPE : la Région ne demandera pas le remboursement des prêts du Fonds Résilience aux 7.000 auto-entrepreneurs, TPE et PME ayant emprunté entre juin 2020 et mars 2021.

  • Lancement de travaux pour la création d’un Fonds stratégique d’investissement régional d’environ 200 millions d’euros destiné à apporter des financements en fonds propres aux entreprises stratégiques économiquement et ayant un fort impact pour la cohésion sociale et territoriale en Île-de-France.

  • Identification et création de 30 zones de reconquête économique. Fortement touchées par la crise, ces zones bénéficieront d’une augmentation de 50% des aides à la relocalisation, réindustrialisation, TP’Up et PM’Up Relance.

  • Doublement des prêts d’honneur pour les femmes pour financer 1.500 projets entrepreneurials portés par des femmes. Des Assises de l’entrepreneuriat féminin se tiendront également à la rentrée.

  • Organisation d’Assises du monde post-Covid à l’automne 2021 afin de tirer des conséquences de la crise sanitaire et de mieux anticiper les évolutions à venir. 

Descriptif

1 euro sur 2 du budget de la Région est consacré à l’environnement.

De nouvelles mesures sont prises pour améliorer la qualité de vie des Franciliens en faisant face aux enjeux liés au changement climatique et en protégeant la nature francilienne et sa santé environnementale. 

Une écologie positive et sociale  

  • 6.000 euros d’aide à l’achat d’un véhicule propre pour tous les Franciliens travaillant dans la zone à faibles émissions (zone métropolitaine), alors qu'elle est actuellement limitée aux professionnels, ou pour la conversion d’une voiture thermique en voiture propre (Rétrofit).  

  • 1.000 euros d’aide pour remplacer les chaudières au fuel, au charbon ou au bois au profit d’un chauffage plus vertueux et moins émissif (solaire, pompes à chaleur, systèmes hybrides). Une aide destinée à remplacer l'actuel Fonds Air-Bois.

  • Un « Chèque vert » de 1.500 euros pour aider les artisans et commerçants à devenir acteurs de la transition écologique par le biais d’actions concrètes (consignes, réemploi, gestion des déchets, véhicules propres…).

  • Aide à l’achat de purificateurs d’air pour les crèches et les écoles.

  • Création de garages à vélo dans tous les lycées d’Île-de-France.

Construire mieux 

  • « Un balcon pour les Franciliens » : la Région souhaite encourager la création d’espaces extérieurs privatifs (balcons, terrasses…) dans toutes les opérations de logement qu’elle sera amenée à accompagner (500 euros par logement pour les constructions neuves, 750 euros par balcons créés dans le cadre d’une réhabilitation).

  • Encourager la transformation de bureaux en logements.

  • Améliorer l’empreinte environnementale des grands chantiers pour limiter les nuisances sonores, atmosphériques et visuelles, réduire la quantité de déchet produits et préserver la biodiversité locale.

Descriptif

Que ce soit dans les transports, les lycées ou au sein des communes franciliennes, la Région Île-de-France a déjà engagé un effort sans précédent et inédit parmi les régions françaises pour mieux protéger sa population.

Elle entend le poursuivre avec de nouvelles mesures :

  • Création de l’Agence régionale des travaux d’intérêt général (TIG) pour renforcer la lutte contre la délinquance et l’exécution des peine en Île-de-France. La Région va accentuer son partenariat avec le ministère de la Justice pour développer les travaux d’intérêt général et réduire leur délai d’application.

  • Financement de nouvelles prisons régionales et doublement des centres éducatifs fermés pour renforcer le « Bouclier de sécurité ».

  • Doublement des Brigades de sécurité dans les lycées, en passant leur nombre de 5 à 10 dès septembre 2021 (créées à la demande des proviseurs en 2019, ces brigades ont pour missions principales la médiation et la prévention).

  • Création du Centre régional de supervision vidéo des lycées afin d’autoriser des interventions rapides sur le terrain des Brigades de sécurité. 

  • 100 euros d’aide à l'achat d'une alarme de sécurité pour les Franciliens afin de lutter contre les cambriolages.

  • Création d’un Fonds d’urgence sécurité pour les copropriétés relevant des Quartiers politiques de la ville  (QPV) leur permettant de financer de la vidéoprotection, des alarmes ou des gardiens. 

Descriptif

L’Île-de-France a été durement frappée par la crise du Covid-19. Face à cette situation, la Région doit se montrer plus solidaire que jamais. La réponse à la crise doit encore s’amplifier pour réduire les fractures. Parmi les mesures prises en ce sens...

Agir pour votre santé 

  • Création de la première mutuelle régionale pour réduire les inégalités sociales et territoriales et favoriser l’accès aux soins à tous les Franciliens. 

  • Présence d’une maison de santé dans les 267 villes de plus de 10.000 habitants d’Île-de-France.

  • Création d’un centre régional de lutte contre les addictions.

Agir pour l’égalité des chances 

  • Création de l’Agence de la promesse républicaine afin d’aider tous les jeunes Franciliens à trouver un stage ou une formation, pour l’inclusion des personnes en situation de handicap et pour lutter contre le décrochage scolaire et les discriminations.

  • Création de la Banque régionale des jeunes pour permettre à chaque jeune Francilien de poursuivre ses études sans que l’argent ne soit un frein à la poursuite d’une formation ou à l’obtention d’un diplôme.

  • Prolongation de l’Aide au permis de conduire et élargissement aux stagiaires de la formation professionnelle.

  • Création du dispositif « Aide aux devoirs » qui fera intervenir des enseignants retraités dans les lycées franciliens auprès des élèves en difficulté. 

  • Création d’un référent harcèlement dans chaque lycée pour apporter une réponse appropriée et un soutien psychologique et juridique aux victimes.

Agir pour le handicap 

  • Création de la « Station H » au sein du siège régional, à Saint-Ouen (93), pour créer un lieu de travail adapté aux personnes en situation de handicap et aux start-up travaillant dans le domaine du handicap et de l’accessibilité. 

  • L’autisme, Grande Cause régionale pour l’année 2022.

Agir pour le pouvoir d’achat des plus démunis 

  • Réduction des repas dans les cantines pour les lycéens issus de familles défavorisées à 0,50 euro pour la tranche A.

  • Création d’un bouclier tarifaire sur le réseau de transport francilien, avec un tarif à 4 euros maximum pour tout déplacement, réduit à 2 euros pour les trajets de moins de 15 km. 

Descriptif

La Région poursuit et amplifie ses efforts en faveur de la lutte contre les fractures sociales et territoriales en Île-de-France.

De nouveaux engagements sont pris en ce sens :

Agir pour les territoires ruraux 

  • Des classes d’enseignement supérieur dans chaque lycée rural pour offrir des capacités de formation à un diplôme de l’enseignement supérieur dans tous les départements d’Île-de-France.

  • « Tout à 20 minutes » : promesse d’offres et de services à moins de 20 minutes du domicile de chaque francilien (lieu de soins, écoles, commerces et équipements sportifs et culturels).  

  • « Boutiques d’un jour » :  initiative de développement des commerces de proximité novateurs et éphémères, complétée par « Près de chez vous », qui permet d’aider les commerçants, artisans et soignants à s’équiper de véhicules adaptés et propres afin de dynamiser la pratique des tournées dans les villages.

  • Création d’une agence « Cap rural », qui accompagnera les territoires ruraux des 4 départements de grande couronne afin qu’ils exploitent pleinement leur potentiel en menant à bien des projets locaux dans tous les domaines. 

Culture et sport pour tous 

  • « Navigo culture » pour permettre aux titulaires d’un passe Navigo pour les transports en commun d'accéder à des offres promotionnelles ou à des services dédiés au sein d’établissements culturels partenaires.

  • « 1 lycée, 1 projet culturel » pour jumeler les lycées franciliens avec une institution culturelle et renforcer les actions culturelles dans les lycées en augmentant leur budget d’autonomie pour le porter à 10.000 euros par an.

  • Appel à projets « 100 Quartiers culturels » lancé en septembre 2021 pour favoriser la présence d’artistes, de lieux et de commerces culturels en Île-de-France.

  • 1 équipement sportif dans 100% des communes d’Île-de-France avec l’accompagnement de la nouvelle agence régionale « Cap rural ». 

  • Création d’une Cité des outre-mer mettant en valeur les cultures, les arts et les traditions des territoires ultramarins et d’une Maison des sports de la jeunesse à Paris (13e).