Publié le 11 juin 2020
Mis à jour le

Lissage des heures de pointe : les actions régionales

Crédit photo : manjik - iStock

La Région Île-de-France et ses partenaires se mobilisent pour décongestionner les transports en commun et les routes d'Île-de-France. Des expérimentations et des outils pratiques pour y parvenir sont mis en place. L'objectif : augmenter le confort et réduire le temps de trajet domicile-travail des Franciliens pour une meilleure qualité de vie et une meilleure productivité pour les entreprises.

En heure de pointe, en particulier le matin, les routes d’Île-de-France sont embouteillées à des niveaux proches de ceux qui pouvaient être observés avant mars 2022 (source : Sytadin Bouchons - Infogram). Ce qui pèse sur leur qualité de vie et leur travail, et plus largement sur la productivité des entreprises franciliennes.

Quelles solutions existent pour lisser les heures de pointe ?

La Région Île-de-France investit massivement dans l’offre de transport en développant les infrastructures et en rénovant les trains. Mais, pour mieux répartir la fréquentation en heure de pointe, chacun a un rôle à jouer. Des solutions peuvent être mises en œuvre pour lisser ces pics d’affluence dans les transports :

L'expérimentation du lissage des heures de pointe sur 3 territoires

C’est avec cette volonté d’améliorer les conditions de transport et donc de vie des Franciliens, que la Région a lancé, depuis 2018, une expérimentation sur 3 bassins d’emplois emblématiques :

 

Cette démarche est partenariale entre la Région Île-de-France, ces territoires et les entreprises locales afin de travailler ensemble à une adaptation de la fréquentation des transports aux côtés des transporteurs (SNCF et RATP), ainsi que de l’autorité organisatrice des mobilités, Île-de-France Mobilités.

Pourquoi faut-il lisser les heures de pointe en Île-de-France ?

Aujourd’hui, les objectifs de l’expérimentation des heures de pointe sont les suivants : 

  • Réduire le temps de trajet domicile-travail des usagers, améliorer leur confort dans les transports et leur qualité de vie,
  • Améliorer la productivité pour les entreprises, dont les salariés seront moins fatigués et moins stressés,
  • Rendre les territoires franciliens plus attractifs car plus accessibles pour les entreprises et leurs employés,
  • Renforcer l’attractivité et la fidélité des entreprises pour leurs collaborateurs grâce à des conditions de travail plus flexibles,
  • Réduire la congestion routière et la saturation des transports en commun pour améliorer des conditions d’exploitation des opérateurs de transport.

Un smart service et un nouvel espace Pro’Mobilité pour partager ses bonnes pratiques

La Région souhaite s’adresser à toutes les entreprises franciliennes et leurs salariés au-delà de celles participant à l’expérimentation. Cela via 2 espaces : 

  • Le service collaboratif de lissage des heures de pointe SmartWork offre des outils, des conseils et des bonnes pratiques sur les déplacements quotidiens, en particulier les trajets domicile-travail. Ce service inspirera ainsi chacun pour la mise en œuvre de nouvelles pratiques de mobilités plus agiles et pour une amélioration des conditions de transports de tous.
  • L’espace Pro’Mobilité, accessible sur le site de la Région, propose aux entreprises franciliennes un éventail de propositions d’actions pour prendre en main le management de la mobilité de leurs salariés. Cela passe notamment par la mise en place d’un Plan de mobilité entreprise (PDME). Il permet également d’identifier son conseiller en mobilité, principal relais public des entreprises sur les questions de mobilité, en renseignant simplement son code postal !