12 novembre 2019

L'e-santé au bénéfice des Franciliens et des soignants

Crédit photo : seb_ra / Getty Images

La Région ambitionne, grâce à l'e-santé, d'améliorer l'accès des Franciliens à des soins de qualité et de faciliter le travail des professionnels de santé. Pour cela, elle mise notamment sur la télémédecine et les réseaux d'échanges.

Le développement économique, social et solidaire du territoire passe, selon le programme Région solidaire, par un accès de qualité aux soins de santé pour tous les Franciliens et par de meilleures conditions de travail pour les professionnels de santé.

Pour réussir des 2 côtés en santé, la Région lutte contre les déserts médicaux par le soutien à création de maison de santé et à l'installation de professionnels, finance des formations et mise sur l'e-santé notamment.

L'e-santé ou santé numérique recouvre :

  • Le partage de données pour une meilleure coordination des soins dans un établissement ou sur un territoire donné,
  • La télémédecine (des soins à distance),
  • Le télésuivi (mesures individuelles par le biais d'applications, d'objets connectés...).

Pour la Région, il s'agit de soutenir, dans le cadre de l'e-santé, la télémédecine ou téléconsultation et les réseaux d'échanges de professionnels pour recréer du lien.

Un maillage territorial grâce à l'e-santé

La Région entend être le partenaire des territoires et des professionnels dans le déploiement d’outils e-santé, pour créer un véritable maillage territorial.

Depuis mai 2019, elle soutient le développement des applications numériques de santé. Ces outils doivent être conçus par et pour les territoires franciliens, dans l’objectif de conforter l'exercice des professionnels de santé au niveau local. 

L'e-santé pour améliorer l’offre de soins en Île-de-France

La santé numérique permet de recréer du lien de renforcer la présence humaine auprès des habitants.

Pour la Région, l'e-santé est aussi un outil au service de l’accès aux soins : elle doit désengorger les urgences, abolir les distances, permettre de gagner en rapidité, d’accompagner les nouveaux usages des professionnels et de faciliter leur quotidien.

Car, contrairement aux idées reçues, le numérique en santé permet de recréer du lien et de renforcer la présence humaine auprès des habitants.

L'e-santé pour déployer la télémédecine dans les déserts médicaux

La télémédecine remboursée

La reconnaissance et le remboursement des actes de télémédecine ont été actés par l’Assurance maladie en septembre 2018. À une condition : les actes doivent s'inscrire dans une dynamique territoriale et dans un parcours de santé.

La Région a souhaité lancer une expérimentation de grande ampleur de la télémédecine dans des territoires carencés en offre médicale avec 2 objectifs : aider les professionnels de santé dans leur exercice et répondre aux besoins de santé des Franciliens.

Dès 2020, des téléconsultations vont être mises en place dans la Communauté de communes du Provinois (77) puis, plus tard, à L’Haÿ-les-Roses (94).

L’aide de la Région se porte sur l’acquisition de matériel, l’aménagement des locaux de consultation, les solutions de prises en charge des patients et l’optimisation du temps médical : gestion des agendas, coordination des professionnels, lien numérique entre le patient et son médecin traitant. 

Télémédecine : les principes de l'expérimentation lancée en 2020

  • Lors de permanences fixes, des infirmiers libéraux accueillent les patients n’ayant pu obtenir de rendez-vous auprès de leur médecin traitant.
  • Ils les mettent en relation avec un médecin du territoire, via un chariot de télémédecine.
  • En cas d’indisponibilité des médecins de la zone, la demande de consultation est orientée vers une plateforme de téléconsultation, constituée de médecins franciliens expérimentés.
  • Rendez-vous, diagnostic, ordonnance et information du médecin traitant sont ainsi quasi instantanés.

L'e-santé au service de la santé sexuelle des Franciliens

En matière de santé sexuelle, la Région a fait appel au numérique en 2016 en lançant iPasscontraception.fr. Cet outil permet de rediriger les jeunes Franciliens ayant des questions de santé sexuelle vers les structures et les professionnels de santé près de chez eux. Il a été repensé en 2019 avec une nouvelle version intégrant itinéraires, filtres et contributions. 1.200 jeunes utilisent l’iPasscontraception chaque mois.

Sur le même sujet, l’association HF Prévention développe, avec le soutien de la Région, une application intégrant un chatbot (aide en ligne sous forme de conversation automatisée) qui permet de connaître le degré de prise de risque après un rapport sexuel. L’application accompagne l’internaute souhaitant avoir un premier avis sur sa situation. En cas de doute, elle lui propose un envoi d’autotests à domicile, ce qui lève le frein du déplacement dans un centre de dépistage ou aux urgences.

La Région finance des solutions numériques d'échanges entre soignants

L'e-santé récompensée par les Trophées ellesdeFrance 

Le Prix de l'innovation des Trophées ellesdeFrance 2019 a été attribué à Alice de Maximy pour hkind, une appli de partage d'initiatives pour les acteurs de la santé, et la plateforme femmesdesante.fr. Plus d'infos.

Dans le domaine des échanges entre soignants, le soutien de la Région a permis à la start-up hkind de lancer en juin 2019 une plateforme valorisant les initiatives de santé utiles mises en place par des femmes : Femmesdesante.fr.

L'application Entr'Actes, créée bénévolement par des médecins, des infirmiers et une association de sages-femmes, a été lancée en 2017, grâce à une aide régionale. Aujourd’hui, 900 professionnels de santé de 13 spécialités issus d’Essonne et de Seine-et-Marne sont en lien via cette plateforme numérique gratuite. Les cliniques et les hôpitaux y ont aussi recours. Les professionnels libéraux et les structures de soins s'envoient des messages selon leurs besoins du moment et parviennent à prendre en charge des patients dans les plus brefs délais. 

La Région accompagne les soignants en souffrance grâce à l'e-santé

Par ailleurs, l'association Soutien aux professionnels de santé, propose, en partenariat avec la Région, l’application mobile SPS, un outil innovant et intuitif qui permet  aux professionnels de santé en souffrance d'entrer en relation avec des psychologues et de bénéficier de leur accompagnement dans la durée.