Installer des stationnements vélos dans mon entreprise

Pourquoi ?

Le stationnement des vélos constitue un maillon incontournable de toute politique de mobilité :

  • L’absence d’infrastructure ou d’une infrastructure inappropriée a des impacts négatifs sur l’utilisation de ce mode de déplacement, voire s’avère complètement dissuasive,
  • L’essor du vélo à assistance électrique nécessite d’autant plus de consacrer un lieu de stationnement sécurisé pour les vélos,
  • Un stationnement pour les vélos coûte 8 fois moins cher qu’une place de stationnement pour les voitures,
  • Cela permet de contribuer à résorber la pression sur le stationnement : sur un emplacement de parking pour voitures, on peut disposer 10 vélos.

À qui s’adresse-t-on ?

  • Aux salariés de l’entreprise qui viennent déjà à vélo,
  • Aux salariés de l’entreprise qui souhaiteraient venir à vélo mais qui n’ont pas encore passé le cap, notamment en raison de l’absence de stationnement vélos sécurisé.

Pilotage de l’action

Pilote : Une personne désignée dans l’entreprise pour suivre ces sujets.

Partenaires dans l’établissement : Les services généraux, le service communication et, le cas échéant, des salariés cyclistes qui pourront participer au choix du lieu, des dispositifs de stationnement...

Partenaires extérieurs : La Communauté d’agglomération.

Cadre légal

Tout bâtiment à usage tertiaire « constituant principalement un lieu de travail » doit se doter d’infrastructures permettant le stationnement sécurisé des vélos. Pour les bâtiments existants, l’obligation concerne uniquement les immeubles de bureaux comprenant un parc de stationnement d’accès réservé aux salariés, d’au moins 20 places, avec un unique propriétaire et un unique locataire des locaux et du parc de stationnement. (Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement).

Caractéristiques

Proximité et visibilité :

  • Installer l’abri à vélos au plus près de l’entrée ou des entrées du bâtiment pour ne pas décourager le cycliste en lui imposant une distance importante à parcourir pour atteindre le parking vélos et ensuite l’entrée du bâtiment,
  • Prévoir une signalisation spécifique pour renforcer la visibilité du local vélos et éviter la confusion avec les motos.

Accessibilité :

L’abri vélos doit idéalement être de plain-pied et accessible facilement. Être attentif aux pentes, aux abaissés de trottoir, aux escaliers, aux portes, aux revêtements... afin de garantir un cheminement confortable et praticable.

Sécurité :

Veiller à aménager un lieu sûr, résistant au vandalisme :

  • Les dispositifs de stationnement doivent être de type U renversé (arceaux), afin de permettre aux cyclistes d’accrocher leurs vélos au niveau du cadre. Les dispositifs de type « racks » ne tenant le vélo que par une roue sont à bannir,
  • Un lieu fermé avec contrôle d’accès est optimal, mais pas obligatoire.

Fonctionnalité :

L’utilisation du local et des dispositifs de stationnement doit être facile à comprendre et pratique d’utilisation :

  • Prévoir à minima un stationnement abrité pour protéger les vélos des intempéries, dans l’idéal éclairé,
  • Respecter les préconisations en matière de disposition et d’espacement à l’intérieur de l’abri (voir guide) pour permettre une prise en main et une circulation facile,
  • Proposer des services complémentaires : branchement pour recharge des vélos à assistance électrique, vestiaires, casiers de rangement, douches, outils de réparation...

Disponibilité :

Prévoir un nombre d’emplacements suffisant (nombre de cyclistes + 20%). À défaut, l’espace ne pourra pas accueillir de nouveaux usagers, sera surchargé et en désordre.

Étapes clés

  • Sonder les cyclistes de l’entreprise pour identifier au mieux leurs besoins : localisation des stationnements vélos, dispositifs de stationnement, services...,
  • Définir un calendrier, un budget et solliciter un ou plusieurs prestataires proposant ce type d’installation,
  • En cas de création d’un espace extérieur, vérifier si le projet nécessite un permis d’urbanisme. Programmer une campagne de communication pour informer vos collaborateurs de ce nouvel équipement. À cette occasion, ne pas hésiter à distribuer des Plans de mobilité montrant les itinéraires cyclables et à faire la promotion du service de conseil en mobilité «La Boussole» (voir fiche « Communiquer sur l’accessibilité de mon entreprise »).
  • Prévoir l’entretien de la zone de même que des dispositifs pour supprimer les éventuels vélos « ventouses ».