9 octobre 2019

L'action régionale pour les personnes en situation de handicap

véhicule-handisport
Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

La volonté régionale de mieux prendre en compte les besoins des personnes en situation de handicap se traduit, depuis 2016, par des actions transversales entre toutes les politiques régionales : transports, logement, sport et loisirs... 

Le conseil consultatif du handicap (CCH) mis en place en novembre 2016.

Dans le cadre de son plan « Région Solidaire », l'Île-de-France veut accompagner au quotidien les personnes en situation de handicap, notamment les publics les plus fragiles.

Depuis le début de l’année 2019, la Région a dépensé près de 4 millions d'euros en investissement pour des projets innovants à destination des personnes en situation de handicap.

Agir au cas par cas dans les lycées 

  • handicap_lycee_epinay_1500
    Ascenceur pour les lycéens à mobilité réduite au lycée Louise-Michel d'Epinay-sur-Seine (93)
    Les lycées franciliens accueillent plus de 3.700 élèves en situation de handicap, dont environ 800 avec un handicap moteur. Compte tenu de la durée moyenne de scolarisation, plus de 200 élèves handicapés moteurs cherchent à chaque rentrée un établissement. La Région met l’élève au cœur de sa politique : elle accompagne les lycéens au cas par cas pour un accueil facilité en lycée. Un référent unique est dédié à cet accueil dans le service régional chargé des lycées.
  • La Région investit pour l’aménagement et l’équipement de nouvelles salles de classes. La Elle finance aussi l’accélération de la mise en œuvre de l'agenda d'accessibilité programmé des lycées. Elle agit notamment pour rendre l'information plus accessible (signalétique, d’accessibilité unifiée...). 6 millions d'euros y sont consacrés en 2018.

Aider les établissements spécialisés et adapter des logements

  • La Région soutient la démarche « Réponse accompagnée pour tous » pour offrir aux personnes en situation de handicap un parcours de vie sans rupture. Une démarche qui impulse de nouvelles façons de travailler entre acteurs institutionnels mais surtout avec les personnes en situation de handicap et leur entourage. 

La Région soutient  :

  • La création, l'extension, la restructuration, les études et équipements des structures d’accueil dans le cadre d’une démarche innovante, 
  • L'acquisition de véhicules de service ou adaptés au transport des personnes à mobilité réduite.  
  • L'acquisition de matériel dans le cadre d’un projet innovant ou de recherche permettant de nouvelles approches et des prises en charge de pointe.

La Région contribue aux fonds départementaux de compensation du handicap des maisons départementales des personnes handicapées franciliennes (MDPH) tant en ce qui concerne les acquisitions d’aides techniques, d’appareillages que pour l’adaptation des véhicules et des logements au handicap.

La contribution de la Région est d’environ 2 M€ par an, répartis entre les 8 MDPH franciliennes.

Rendre visibles les aidants familiaux

présidente de l'association je t'aide
Claudie Kulak, présidente de Je t’Aide, collectif de soutien aux aidants

Le statut d’aidant est encore mal connu. Beaucoup d’aidants n’ont pas conscience de l’être et d’avoir des droits. Du fait de l'allongement de la durée de vie des Français, du recul progressif de l'âge de la retraite et de l'augmentation des maladies chroniques, le nombre des aidants familiaux ne va cesser de croître. Ils seront 17 millions en 2020.

La Région s’implique pour leur donner de la visibilité en soutenant  des projets associatifs et des colloques de grande envergure : Journée nationale des aidants en octobre, colloque autour des aidants salariés en mai 2019, journée Colloque de l’association JADE (jeunes aidants)… la Région multiplie les temps d’échanges et de rencontres des acteurs pour  améliorer le quotidien des aidants en Île-de-France. 

 

1,2 million d'euros investis depuis 2016 dans un appel à projet
destiné aux structures associatives d’aide aux aidants 
Consulter cette aide régionale

Donner accès à la culture aux personnes en situation de handicap

La culture est un domaine privilégié pour contribuer à changer le regard de la société sur le handicap. Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir être des acteurs de la culture à part entière.

Il existe en Île-de-France plusieurs démarches initiées par des établissements culturels ou des établissements médico-sociaux visant à promouvoir la participation des personnes handicapées. 

La Région solidaire veut faire émerger une politique qui pérennise l’accès à la culture et à la création pour les personnes en situation de handicap. Pour cela, elle soutient :

  • Des opérateurs culturels qui mettent en relation des établissements culturels et des établissements sanitaires et médico-sociaux, 
  • Des associations développant des actions pour les personnes en situation de handicap, vivant à leur domicile.

Rendre les loisirs accessibles aux personnes en situation de handicap

cergy_ccessibilité_IDL
activités accessibles sur Île-de-loisirs de Cergry (95)

La Région développe  une politique volontariste de mise en accessibilité des îles de loisirs.

  • En 2016, 350.000€ ont permis de rendre accessibles le site de Cergy (95), du centre d’hébergement des Canardières et du centre de voile à Saint-Quentin en Yvelines (78).
  • En 2017, le programme a financé la mise en accessibilité de 3 autres sites à hauteur de 330.000 euros.

Le sport : vecteur de santé et d’inclusion sociale pour les personnes en situation de handicap 

L’activité physique et sportive pour les personnes en situation de handicap est un vecteur de santé et d’inclusion sociale. 

  • La Région soutient les comités et fédérations régionaux pour acquérir des équipements sportifs adaptés : 330.000€ pour entre 2016 et 2017. La Région a aidé notamment la Ligue Île-de-France d'aviron et la Ligue Île-de-France de roller skating à se doter d’équipements adaptés. 
    Exemples : achat de minibus pour 4 ou 5 personnes en fauteuil roulant, fauteuils roulants, matériel sportif adapté...
  • La Région travaille aussi à la promotion de la pratique du handisport et favorise à la fois la cohésion sociale et la dimension éducative du sport pour tous. En 2016 et 2017, la Région a soutenu des manifestations et événements sportifs à hauteur de 197.000€ : championnat du monde Escalade Valides et Handi, championnat de France de Basket fauteuil, Internationaux de France de Tennis Handisport,
  • La Région accompagne le développement de centres parasportifs franciliens. Exemple : Pôle handisport à Valenton (94) : 300.000€ à l’achat de matériel spécifique et la création d’un gymnase adapté, pour développer la pratique sportive d’enfants et d’adultes en situation de handicap, notamment amputés.
  • La Région soutient enfin la mise en place de l’audit de faisabilité d’un futur Institut de santé parasport connecté dans les Yvelines (78), qui a une ambition universitaire et entrepreneuriale : 18.300€ d'aide régionale.

Les Victoires sportives de l'Île-de-France

Depuis 2017, la Région récompense des sportifs handisport et des athlètes franciliens qui ont marqué la saison sportive en Île-de-France et à l’international. Lors de l’édition de 2018, la Région a récompensé la « Ville Sport pour Tous » par un prix spécial pour valoriser les collectivités qui favorisent l’accès au sport pour tous et véhiculent les valeurs du sport.

Développer une offre de transports adaptée aux personnes en situation de handicap

accessibilité gares

Île-de-France Mobilités a mis en œuvre depuis 2011 un Schéma directeur d’accessibilité (SDA) afin d’améliorer l’accès ferroviaire francilien. Ce Schéma a été complété par un agenda d’accessibilité programmée pour rendre accessible 95% du trafic ferroviaire de la région. La Région a investi 104 million d'euros dans ce domaine en 2016-2017.
34 gares ont été rendues accessibles depuis 2016 et 49 sont en travaux, notamment des gares majeures telles qu’Argenteuil, Pontoise, Trappes, Saint Denis…

D’ici 2025, 266 gares seront rendues accessibles pour 1,4 Md€ : rampes d’accès, suppression des obstacles aux abords des gares, largeur des cheminements sur les quais, dans les couloirs, fauteuils dans les lieux d’attente, bandes de guidage, balises sonores, accessibilité visuelle et sonore de l’information voyageurs...

Via Navigo, le portail d'Île-de-France Mobilités pour calculer les itinéraires, intègre désormais les données relatives à l’accessibilité.

Un réseau "Pour Aider à la Mobilité" 

Le réseau PAM (Pour Aider à la Mobilité) mis en place par Île-de-France Mobilités, la Région et les 8 départements franciliens apportent aux personnes à mobilité réduite un service public de transport collectif. (25M€ en 2016- 2017). Il permet à ces personnes d’accéder à leur lieu de travail, de formation et de loisirs. En 2017, 15% des courses concernaient les loisirs dont l’accès à des activités sportives.