Publié le 13 septembre 2021

Triomphe des films soutenus : après la Palme d'or à « Titane », le Lion d'or à « L'Événement »

Audrey Diwan à Venise

Crédit photo : La Biennale di Venezia

Doublé sans précédent en 2021 pour les films bénéficiaires du Fonds de soutien cinéma de la Région : ils ont remporté la récompense suprême à Cannes, puis à la Mostra de Venise. Soit aux 2 festivals de cinéma les plus importants au monde !

1 euro rapporte 16 euros !

1 euro d'aide régionale dans le cinéma et l'audiovisuel génère 16 euros de retombées économiques pour l’Île-de-France.

De plus, l'aide à la production est remboursable dès que le film  bénéficiaire est rentable (plus d'infos).

2021 restera une année exceptionnelle dans les festivals pour les films soutenus financièrement par la Région.

Après la Palme d'or décernée à Titane, de Julia Ducournau, en mai 2021 à Cannes, la même prouesse s'est produite à la Mostra de Venise ce 11 septembre 2021, avec l'attribution du Lion d'or à L'Événement, d'Audrey Diwan.

En d'autres termes, les 2 plus grands festivals de cinéma au monde ont accordé leur récompense suprême à des films soutenus !

Un film féministe sur l'avortement

L'Evénement

Adapté du récit éponyme d'Annie Ernaux, L'Événement est un film intimiste à tonalité féministe dont le personnage principal est une jeune femme qui avorte clandestinement dans la France des années 1960. Il est interprété par la Franco-Roumaine Anamaria Vartolomei.

L'Événement, qui sortira en février 2022, est le second film d'Audrey Diwan aidé par la Région.

Le premier était Mais vous êtes fous, sorti en avril 2019. Un film dans lequel Pio Marmai joue un homme cachant à ses proches une grave addiction qui finit par tous les mettre en danger.

7 films soutenus à la Mostra de Venise 2021

Au total, la Région était représentée à la Mostra de Venise 2021 à travers 7 films soutenus :

►5 fictions

  • L’Événement, d'Audrey Diwan (Fonds de soutien : 330.000 euros dont des bonus pour écoproduction à Rectangle Productions),
  • Illusions perdues, de Xavier Giannoli (Fonds de soutien :  490.000 euros dont des bonus pour dépenses de fabrication exceptionnelles à Curiosa Films),
  • Un autre monde, de Stephane Brizé (Fonds de soutien : 292.000 euros à Nord-Ouest Films),
  • Les Choses humaines, d'Yvan Attal (Fonds de soutien :  352.000 euros à Curiosa Films),
  • Les Promesses, de Thomas Kruithof, présenté en ouverture de la section Orrizonti (Fonds de soutien : 45.000 euros dont des bonus pour écoproduction à 24 25 Films).

►2 documentaires

  • Mizrahim, les oubliés de la Terre promise, documentaire de Michale Boganim, présenté hors compétition lors des Giorni degli autori (Fonds de soutien : 87.000 euros à Ex Nihilo/Agat Films),
  • Tranchées, documentaire de Loup Bureau (Fonds de soutien : 52.000 euros à Unité).

 

Près de 200 productions ciné-TV aidées par an

    La Région consacre au cinéma-audiovisuel un budget annuel de plus de 22 millions d'euros, ce qui permet de financer avant tout 200 productions chaque année :

    • 110 films de cinéma et créations pour la télévision (séries, téléfilms unitaires, documentaires, animation) sont aidés au stade de la production,
    • 45 courts et longs métrages sont aidés au stade de la finalisation/post-production,
    • 40 scénaristes sont aidés dans leur travail d'écriture.

    Ce soutien de la Région a une double vocation :

    • Préserver l'emploi de milliers de techniciens en Île-de-France,
    • Contribuer à la diversité de création. Car plus de 200 œuvres de fiction, documentaires et d'animation bénéficient d'une aide régionale chaque année.

    Au-delà, la Région finance d'autres actions liées au cinéma chaque année   :

    • 50 événements et réseaux cinématographiques franciliens sont accompagnés,
    • 50.000 lycéens et apprentis franciliens suivent une éducation à l’image (voir pour Paris et pour le reste de l'Île-de-France).

    À noter que l'aide régionale à la production (Fonds de soutien Cinéma, Cinéma international,  Audiovisuel et Audiovisuel international) est remboursable dès que l'œuvre bénéficiaire est rentabilisée.