Publié le 27 juin 2022

SDRIF-E : pour aménager l’Île-de-France à l’horizon 2040

Vue aérienne d'Andrésy (78) - Crédit photo : iStock by Getty Images

La Région Île-de-France a lancé la révision de son Schéma directeur environnemental (SDRIF-E), qui détermine l’aménagement du territoire pour les 12 millions de Franciliens qui y vivent d’ici à 2040. Cette démarche se fait sur la base d’une large concertation et en mettant l’accent sur les problématiques environnementales.

Lancé en novembre 2021, le chantier de la révision du Schéma directeur de la Région d’Île-de-France s’achèvera en 2024. Dès à présent, les acteurs publics, privés et associatifs, ainsi que tous les Franciliens ont la possibilité de participer à l’élaboration de ce nouveau SDRIF-Environnemental (SDRIF-E).

Le SDRIF-E c’est quoi ?

Le schéma directeur de la Région Île-de-France (SDRIF) est le document de référence pour la planification stratégique afin d’encadrer la croissance urbaine, l’utilisation de l’espace et de favoriser le rayonnement international de la région. L’objectif est de garantir un cadre de vie de qualité aux Franciliens à l’horizon 2040.

Ce document définit des orientations concernant l’occupation des sols franciliens qui feront référence pendant plusieurs années. Il constitue un cadre pour l’implantation des logements, des activités ou encore des infrastructures de transport. 

 

Je participe à la concertation

 

Pour répondre aux exigences du code de l’environnement, la Région a fait le choix de saisir la Commission nationale du débat public (CNDP) pour l'accompagner tout au long de cette concertation.
Pour en savoir plus.

Le schéma directeur identifie également les espaces agricoles, naturels et forestiers à préserver. Les orientations et règles alors définies sont ensuite reprises par les intercommunalités ou les communes dans leurs propres documents d’urbanisme locaux qui dessinent les formes des villes, des villages, des espaces périurbains, des espaces ruraux, etc.

Le SDRIF-E devra adapter le territoire au changement climatique, mais aussi participer à ralentir ce changement. Il devra également permettre d’accueillir des populations et des activités nouvelles, car la région Île-de-France n’est pas simplement le cœur de l’économie de notre pays, c’est aussi l’une des principales métropoles européennes et même mondiales, et qui à ce titre, doit jouer un rôle moteur pour l’ensemble du territoire français. 

Rééquilibrer les territoires

Par ailleurs, le SDRIF-Environnemental devra œuvrer pour le rééquilibrage des territoires, basé sur les potentiels de développement des bassins de vie. Tous les territoires devront être mieux intégrés à la vie métropolitaine par la mixité et une meilleur accessibilité.

Une forte ambition environnementale

Ce SDRIF-Environnemental (SDRIF-E) mettra au cœur de son ambition la lutte contre l’artificialisation, la neutralité carbone et l’économie circulaire. Pour faire de l’Île-de-France une région pionnière : ZAN (zéro artificialisation nette), ZEN (zéro émission nette), intégrant mieux l’économie circulaire.

Faire face aux enjeux de demain

Afin de préparer l’avenir, faire face aux enjeux environnementaux et bâtir des territoires qui offriront une bonne qualité de vie, la Région devra :

  • Contenir l’étalement urbain,
  • Atteindre la neutralité carbone,
  • Accueillir de nouveaux Franciliens dans de bonnes conditions,
  • Garantir le développement durable et contribuer au rayonnement international.

Chef de file en matière d’aménagement du territoire, la Région a voté, le 17 novembre 2021, la mise en révision du Schéma directeur régional Île-de-France (SDRIF) actuel, en vue d’élaborer un SDRIF-Environnemental. 

Le SDRIF-E, fruit d’une large concertation

La Région Île-de-France engage une large concertation pour élaborer ce document de référence pour les 20 prochaines années, en prenant en compte la problématique environnementale.

Novateur dans sa forme et inédit par son ambition, ce nouveau schéma régional sera élaboré en étroite concertation avec : 

  • L’État,
  • Les collectivités territoriales,
  • Les acteurs institutionnels et associatifs,
  • Les Franciliens à travers une démarche de concertation renforcée.

L’État est étroitement associé pour élaborer le schéma et prendre en compte le calendrier fixé par la loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets », promulguée le 22 août 2021, qui prescrit un délai pour la transposition du principe du ZAN et la territorialisation des objectifs au sein des documents de planification stratégique régionale. 

 

Je participe à la concertation

 

Le calendrier

  • 2022 : concertation du public, des collectivités et des différents partenaires. Des conférences et rencontres seront organisées avec les acteurs du projet tout au long de l’année. Les Franciliens seront invités à contribuer au projet. 
  • 2023 au 1er semestre, une première version du document sera soumise au vote des élus régionaux. Le reste de l’année sera consacré à l’enquête publique. 
  • 2024 : adoption définitive du SDRIF-E par les élus régionaux au cours du 1er semestre, avant approbation par le Conseil d’État.