Publié le 16 janvier 2020

Zoom sur les bonnes pratiques des lycéens éco-responsables

Crédit photo : Stephane LAGOUTTE / MYOP

À découvrir en images, la démarche éco-responsable du lycée Louise-Weiss d'Achères. Engagée par la proviseure avec l'appui de la Région en 2018, elle implique les lycéens, les parents, les enseignants et les agents régionaux.

Situé tout près de la gare d’Achères (78), le lycée Louise-Weiss est un éco-campus qui s’étend sur 3 hectares d’espaces verts. Ses élèves, sensibles aux enjeux actuels du développement durable, s’investissent avec enthousiasme dans des projets autour de la nature et de la gestion des ressources, impulsés par la proviseure, Barbara Chappe-Robert, et son adjoint, Olivier Poudes.

Un lycée éco-responsable

Déchets alimentaires : tri et compostage 

À la fin de chaque repas, les élèves et les enseignants sont invités à trier leurs déchets alimentaires. Certains sont compostés dans la cour du lycée et sont transformés en engrais, d’autres sont collectés par un partenaire pour être valorisés en gaz de ville, par méthanisation.

Lycées Eco-responsables

Consulter l'appel à projet 
contact : nicolas.rihet@iledefrance.fr

Éco-délégués ambassadeurs du développement durable

Les éco-délégués sont des lycéens désignés par leurs camarades pour mener des campagnes de sensibilisation au développement durable : tri et valorisation des déchets, respect et étude de la biodiversité… Ils ont par exemple mis en place une grainothèque pour échanger des graines avec d’autres lycées franciliens et préserver ainsi la biodiversité locale.

Un potager en construction 

Un groupe d’élèves de la filière « soins et services à la personne » travaille  avec une enseignante sur les bienfaits de la nature. Ils ont déjà construit un hôtel à insectes. À terme, ils veulent cultiver leurs propres légumes dans un potager dans une démarche à mi-chemin entre agriculture durable et alimentation saine.

À l’heure de la prise de conscience mondiale des enjeux environnementaux et du changement climatique, notamment de la part de la jeunesse, l’école se doit d’accompagner cette réflexion et les initiatives qui en découlent. »
Mme Lourini, enseignante référente du lycée éco-responsable

Des moutons d'Ouessan dans la cour 

Ce sont les mascottes des lycéens, pourtant peu habitués à côtoyer ce genre d’animaux au quotidien. Originaires de Bretagne, les moutons d'Ouessan permettent à la fois la découverte de la faune et l’entretien doux des espaces verts. Jacques Favereau, agent régional chargé du pâturage, apprécie également cette alternative.  Il a vu les comportements des élèves changer au contact de la nature : plus de curiosité, d’entraide et moins de dégradations dans l’établissement.

Des moutons vedettes

Les élèves de 2de « option cinéma » ont donné le premier rôle à leurs moutons dans un petit film réalisé en 2019.

Un projet concerté avec l'université de Cergy-Pontoise  

Les lycéens participent avec leurs enseignants de sciences de la vie et de la Terre (SVT) au recensement de la biodiversité dans leur lycée, en concertation avec l’université de Cergy-Pontoise (95). Une passerelle avec l’enseignement supérieur qui n’est pas sans rappeler les Cordées de la réussite, soutenues par la Région.

La coéducation avec les parents 

La proviseure tient à impliquer les parents d’élèves dans la vie de son établissement. Ils participent régulièrement à des ateliers avec leurs enfants sur le thème du développement durable. Marie-Agnès Josse, représentante des parents d’élèves, salue ces initiatives pédagogiques et formatrices qui sociabilisent les jeunes et leur donnent des clés pour leur orientation.

Un projet international 

Changement d’échelle. L’environnement étant une préoccupation mondiale, un projet d’ouverture avec l'Afrique autour de l'eau est porté par le lycée, en lien avec les professeurs d’histoire-géographie et de sciences économiques et sociales. 

À noter aussi : la Région déploie dans ses lycées de nouveaux chariots de nettoyage. Ils sont plus ergonomiques, ce qui permet d'améliorer les conditions de travail des agents, et plus respectueux de l’environnement car associés à l'usage de produits plus sains et une consommation intelligente de l’eau.