Publié le 4 février 2021

Lancement du Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire

Légumes biologiques

Crédit photo : iStock

Circuits courts, agriculture biologique, produits de qualité accessibles à tous... Adopté par la Région Île-de-France ce 4 février 2021, le Plan pour une alimentation locale, durable et solidaire mobilisera près de 1 milliard d’euros d’ici 2030 pour relever 5 grands défis.

Le Plan régional alimentation en chiffres :

  • 50% d'accroissement des exploitations agricoles franciliennes en circuit court,
  • 100% des lycées franciliens approvisionnés en produits locaux dont 50% bio d'ici 2024,
  • 500 collectivités engagées dans la Charte du manger mieux, sain et francilien,
  • + de 400 adhérents à la marque « PRODUIT EN Île-de-France » et 2.800 produits référencés.

Par lieu et par catégorie, retrouvez sur une carte interactive tous les producteurs franciliens près de chez vous !

Le Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire, adopté par les élus le 4 février 2021, a pour objectif de garantir aux Franciliens une alimentation en circuit court, saine, de qualité et accessible à tous.

Dans le prolongement du Pacte agricole adopté en mai 2018, ce nouveau plan comprend 66 mesures concrètes réparties en 5 défis pour une Île-de-France comestible.

1 milliard d’euros pour relocaliser l’alimentation francilienne

Le Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire mobilisera près de 1 milliard d’euros d’ici 2030, notamment pour l’approvisionnement agricole, l’alimentation des lycéens, le développement de la vente directe ou encore les circuits courts.

L’ambition centrale du plan est de relocaliser l’alimentation francilienne au service :

  • Des consommateurs,
  • De la protection de l'environnement,
  • De l’emploi,
  • Du territoire.

Cela, alors que l'Île-de-France représente :

  • 5.000 agriculteurs,
  • 12 millions d’habitants,
  • 27 millions de repas distribués chaque année aux lycéens.

La Région a élaboré ce plan dans le cadre d’une large concertation à laquelle ont contribué plusieurs groupes de travail rassemblant de nombreux acteurs.

Les 5 défis de la Région pour une alimentation locale, durable et solidaire

Le Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire s’organise autour de 5 défis.

Catégories

Descriptif

Avec ce 1er défi, la Région souhaite retrouver son indépendance alimentaire. Cela constitue un enjeu de la relance économique qui est en cours pour enrayer les effets dramatiques de la crise sanitaire sur les entreprises et l’emploi.

Parmi les mesures phares : 

  • Assurer la pérennité des entreprises franciliennes en les aidant à moderniser, diversifier et adapter leur offre,
  • Protéger les terres agricoles en prolongeant durablement le développement des filières bio,
  • Mettre en place le plan « Île-de-France comestible » visant à garantir à chaque francilien de disposer à 20 minutes de chez lui d’un site de production agricole alimentaire (exploitation agricole, jardins et potagers partagés, fermes urbaines, etc.),
  • Contribuer au développement des capacités de production de protéines végétales destinées aussi bien à l’alimentation des animaux qu’à l’alimentation humaine,
  • Mobiliser une partie du Budget participatif écologique et solidaire pour soutenir les projets locaux de production alimentaire durable,
  • Protéger les filières industrielles menacées, comme la filière betterave à sucre (sucre et bioéthanol),
  • Relancer l’élevage francilien dans le respect du bien-être animal,
  • Attirer les jeunes vers les métiers de l’agriculture et de l’alimentation.

Descriptif

Le 2e défi à relever est celui de la distribution des produits franciliens. Il couvre l’ensemble des filières, de l’agriculteur aux distributeurs.

Parmi les mesures phares :

  • Créer 3 plateformes d’approvisionnement en circuit court pour les restaurants scolaires des collèges et des lycées,
  • Développer la vente directe et les circuits courts,
  • Soutenir le projet de market place des produits agricoles franciliens portée par la Chambre d’agriculture de région Île-de-France,
  • Mobiliser les collectivités pour une alimentation francilienne locale et durable notamment avec la charte « Manger bon et sain en Île-de-France » autour du respect de la saisonnalité, du local, d’une meilleure rémunération des producteurs et de la lutte contre le gaspillage,
  • Déployer la marque « Produit en Île-de-France » dans les réseaux de proximité et la grande distribution,
  • Créer le « sandwich des Franciliens » avec le concours des écoles et des Franciliens,
  • Créer une boîte repas-box Paris Région composée de produits franciliens pour la diffusion dans les gares, aéroports, etc.,
  • Saisir l’opportunité des Jeux olympiques et paralympiques 2024 pour valoriser les produits alimentaires franciliens.

Descriptif

L’alimentation éthique et durable est une alimentation dont la fabrication résulte d’un processus qui prend soin de l’environnement, des ressources naturelles et du développement humain, notamment par l’insertion. Ce 3e défi est particulièrement d’actualité face aux enjeux environnementaux et climatiques.

Parmi les mesures phares : 

  • Accompagner l’agriculture dans la diminution de son empreinte carbone et lutter contre les perturbateurs endocriniens,
  • Structurer des filières agricoles équitables assurant un juste retour aux producteurs,
  • Développer un approvisionnement durable des restaurants scolaires des lycées,
  • Créer un réseau, sensibiliser et former les agents de restauration des lycées au gaspillage alimentaire,
  • Financer les matériels de cuisine au sein de la restauration scolaire des lycées de la Région, qui contribuent à la lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • Sensibiliser les lycéens au bio, au local, au goût, à la saisonnalité et à la lutte contre le gaspillage alimentaire,
  • Proposer chaque jour un choix de menu végétarien dans les restaurants scolaires des lycées.

Descriptif

Réduire les fractures sociales entre les Franciliens et entre les territoires est un des enjeux phares du Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire, avec l’objectif de rendre les produits locaux et de qualité accessibles à tous.

Avec la crise économique majeure liée la crise du Covid-19, la précarité alimentaire a explosé au sein des populations les plus démunies, mais aussi parmi les étudiants et les personnes âgées.

Parmi les mesures phares :

  • Soutenir les opérations d’aide alimentaire en rendant les produits locaux accessibles aux populations démunies dans le cadre des opérations caritatives soutenues par la Région,
  • Organiser des filières d’approvisionnement pour les associations caritatives franciliennes avec le soutien de la Région pour souligner la solidarité des filières agricoles à l’égard des populations en difficulté.

Descriptif

Le 5e défi vise à valoriser les produits franciliens auprès des consommateurs qu’il convient de toujours mieux connaître pour en appréhender les besoins et les désirs afin de leur proposer des produits et des services adaptés.

Parmi les mesures phares :

  • Développer un baromètre de la consommation alimentaire francilienne, avec un focus spécifique sur les jeunes scolarisés et les étudiants,
  • Lutter contre l’obésité et les troubles du comportement alimentaire chez les jeunes scolarisés et les étudiants,
  • Développer des solutions numériques pour promouvoir les exploitations et les entreprises qui produisent l’alimentation locale et durable sur le territoire,
  • Créer la « Semaine du manger local en Île-de-France » pour promouvoir les pépites de nos territoires, le patrimoine culinaire local, les savoir-faire et les entreprises agricoles et alimentaires de qualité,
  • Rendre exemplaires les restaurants du siège du Conseil régional à travers la qualité des produits et en faire des vitrines des bonnes pratiques alimentaires.