11 juillet 2017

L'action régionale pour l'environnement : une Île-de-France plus verte

Vallée Chevreuse Joubert
Crédit photo : Conseil régional Ile-de-France

L'action régionale pour l'environnement se traduit par une feuille de route écologique ambitieuse pour les territoires et ceux qui y vivent.

Un renforcement du budget de l'action régionale pour l'environnement : vers une région plus écologique

L’Île-de-France tend à devenir une région plus verte, plus propre et plus respirable, tournée vers un urbanisme et une agriculture durables, et les énergies renouvelables. Elle se traduit par un budget renforcé de 35 % en investissements entre 2016 et 2017, mobilisant au total 109 millions d'euros. Ce budget permet de soutenir les initiatives des communes, des entreprises, des associations, pour améliorer le cadre de vie quotidien des Franciliens. L'action régionale pour l'environnement se concentre notamment sur la création d’espaces verts, la valorisation des milieux naturels, la gestion des déchets, et un aménagement plus équilibré et moins minéral du territoire.

Amélioration de la qualité de l’air

Parce qu’il s’agit de l’une des premières préoccupations environnementales des Franciliens, la Région a mis en place un Pacte pour la qualité de l’air. Son objectif : décongestionner le trafic routier via notamment l’essor du covoiturage et la création de 10.000 places de parking supplémentaires aux abords des gares, la modernisation des réseaux de transport et le développement des énergies renouvelables. C'est ainsi qu'elle a conçu une aide permettant aux TPE-PME d'acheter des véhicules électriques, au GNV ou à l'hydrogène. Un fonds « Air-Bois » a par ailleurs été créé pour le remplacement des vieilles chaudières à bois très émettrices de particules fines. Enfin, la Région entend mettre fin au bus diesel en 2025 en zone urbaine dense et en 2029 en zone rurale. Depuis le début de la mandature, le budget d'investissement a été multiplié par 13. Il est passé de 620.000 euros en 2015 à 1,56 million d'euros en 2016 et 8 millions d'euros en 2017.

Réduction des déchets

La Région a désormais la responsabilité de la planification régionale des déchets et a souhaité lancer une très large concertation pour mobiliser tous les acteurs locaux, publics et privés et aboutir à une vision partagée, territorialisée et opérationnelle. Au quotidien, la Région Île-de-France aide les communes à lutter contre les décharges sauvages avec le Fonds propreté, elle aide aussi collectivités, entreprises et associations à réduire, collecter et recycler les déchets. L'action régionale pour l'environnement vise à améliorer le cadre de vie des Franciliens et à aller vers une économie circulaire porteuse d’innovation et de création de valeur. La Région cherche aussi à être exemplaire dans ses propres établissements : dans les lycées et les services du Conseil régional, on s’attaque au gaspillage alimentaire et on recycle les papiers !

Contribution à un urbanisme durable

Pour concevoir autrement la ville de demain, la Région Île-de-France favorise un renouvellement urbain moderne et plus respectueux de l'environnement, avec de nouveaux dispositifs contractuels et d'appels à projets destinés aux communes et intercommnunalités. Elle soutient particulièrement les élus locaux qui s'engagent dans des projets concrets pour la transition environnementale de leurs territoire. C'est ainsi qu'elle a lancé en 2016 le dispositif « 100 quartiers innovants et écologiques » et qu'elle soutient les initiatives d'urbanisme transitoire.

Développement des énergies renouvelables

L’Île-de-France est très dépendante en énergie, gourmande en énergies fossiles et loin derrière sur les énergies renouvelables. Les enjeux de l’énergie et du climat sont extrêmement élevés pour l’avenir à tous points de vue : environnemental, économique, sanitaire et social... La transition énergétique représente aussi des opportunités à saisir pour les territoires, en terme de développement économique et d’emplois. La Région Île-de-France estime nécessaire de doter le territoire francilien d’une stratégie régionale, dont elle vient d’engager la construction avec tous les acteurs concernés. Sa mise en oeuvre est prévue en 2018.

Soutien à l’agriculture respectueuse de l’environnement

L’agriculture francilienne représente près de 5.000 exploitations, 12.000 emplois et couvre une surface équivalant à la moitié du territoire. L'action régionale pour l'environnement permet aux exploitations agricoles de relever les défis environnementaux auxquels elles doivent faire face et de limiter l’impact environnemental de leurs productions, action cofinancée par le Feader (Fonds européen agricole pour le développement). L’agriculture périurbaine est encouragée afin de préserver des terres dans des zones à forte pression foncière. La Région participe également au développement de l'agriculture biologique et des circuits courts.

Renforcer le nombre d'espaces verts

Les espaces naturels couvrent un quart du territoire de l'Île-de-France, mais de façon inégale : dans certains secteurs, ils sont trop peu importants ou trop peu accessibles aux Franciliens. Forte de ces compétences relatives à l'aménagement du territoire et à la biodiversité, la Région a engagé une politique ambitieuse pour augmenter l'offre en espaces verts et boisés ouverts au public et améliorer leur accessibilité. C'est l'objectif du Plan vert pour la végétalisation de l'Île-de-France.

Préservation de la biodiversité

En mars 2017, la Région a annoncé la création de l’Agence régionale de la biodiversité (ARB). L’ARB devrait être opérationnelle début 2018 pour soutenir les projets et initiatives sur l’ensemble du territoire régional. Ses grandes missions : développement des connaissances, accompagnement dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques régionales en faveur de la biodiversité, ingénierie et expertise auprès des acteurs franciliens de la biodiversité, sensibilisation et formation sur les enjeux régionaux. Par ailleurs, la Région gère 12 réserves naturelles, 1.000 hectares caractérisés par des milieux naturels très variés et une importante biodiversité. Elle préserve et valorise la nature, et encourage également la réintroduction des espaces verts en ville. Les parcs naturels régionaux sont aussi des territoires dont la Région préserve les richesses naturelles, culturelles et architecturales, et qui jouent un rôle majeur dans la transition écologique. Quatre parcs existent aujourd’hui : Vexin français, Oise-Pays de France, Haute Vallée de Chevreuse, Gâtinais français. Deux autres doivent voir le jour bientôt : la Brie et les deux Morin et le Bocage gâtinais.