Publié le 7 mars 2022

Île-de-France Objectif 2040 : élaboration du nouveau SDRIF-Environnemental

Crédit photo : Région Île-de-France

La Région pilote l’élaboration du nouveau schéma directeur pour l’Île-de-France, le SDRIF-Environnemental, un projet d’aménagement durable qui concerne les plus de 12 millions de Franciliens pour relever les défis économiques, sociaux et environnementaux du territoire à l'horizon 2040.

L’Île-de-France, en croissance économique et démographique permanente depuis l’après-guerre, fait face à des enjeux sans précédents. La planification régionale est aujourd’hui questionnée par des crises sanitaires et climatiques inédites, auxquelles doivent faire face le territoire et ses plus de 12 millions d’habitants.

Chef de file en matière d’aménagement du territoire, la Région a voté, le 17 novembre 2021, la mise en révision du Schéma directeur régional Île-de-France (SDRIF) actuel, en vue d’élaborer un SDRIF-Environnemental. 

Ce nouveau document de référence proposera un cadre de développement pour l’Île-de-France à l’horizon 2040. Il devra concilier l’accueil de 50.000 nouveaux Franciliens par an à travers l’accroissement de l’offre de logements et d’équipements, avec une plus grande sobriété foncière et une prise en compte des enjeux environnementaux.  

Novateur dans sa forme et inédit par son ambition, ce nouveau schéma régional sera élaboré en étroite concertation avec : 

  • L’État,
  • Les collectivités territoriales,
  • Les acteurs institutionnels et associatifs,
  • Les Franciliens à travers une démarche de concertation renforcée.

 

Portraits de l'Île-de-France et des Franciliens

Les principes généraux du SDRIF-E

Le futur schéma régional devra répondre aux nouveaux enjeux contemporains, pour relever les défis économiques, sociaux et environnementaux du territoire.

Eric Garault/ L'Institut Paris Region

Le SDRIF actuel est inadapté face à l’évolution du rapport des Franciliens au territoire, au temps et à l’espace. Et il n’est pas assez ambitieux en matière de lutte contre l’étalement urbain.

Pour répondre aux enjeux contemporains, il doit désormais intégrer les principes de l’économie circulaire aux fondamentaux de l’aménagement du territoire, anticiper les changements dus au réchauffement climatique, adapter le territoire à ses effets, préserver nos écosystèmes et protéger les Franciliens.

Histoire des schémas régionaux et les modes d'occupation du sol 1949/2017

L’Île-de-France a besoin d’une planification globale pour intégrer les nouvelles exigences environnementales et son nécessaire rééquilibrage territorial

Acteurs publics et privés de l’aménagement, collectivités, associations, concitoyens, partagent le constat : il faut repenser l’urbanisation du XXIe siècle en intégrant mieux les conséquences de l’artificialisation des sols. Ainsi, la sobriété en foncier, en CO2 et en ressources naturelles doit s’organiser : le nouveau schéma directeur sera celui d’une région pionnière : ZAN (Zéro Artificialisation Nette), ZEN (Zéro Émission Nette), intégrant mieux l’économie circulaire.

Julie Sarris/ L'Institut Paris Region

Par ailleurs, le SDRIF-Environnemental devra œuvrer pour le rééquilibrage des territoires, dans une vision polycentrique basée sur les potentiels de développement des bassins de vie. Tous les territoires devront être mieux intégrés à la vie métropolitaine par la mixité et le désenclavement.

L’objectif est de faire de l’Île-de-France une région durablement attractive, accueillante et solidaire, qui réduit les fractures, consolide son autonomie dans les secteurs stratégiques, qui accompagne les parcours de vie de tous les Franciliens, et qui capitalise les apports liés au Grand Paris Express et à l’héritage des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.   

La mobilisation des acteurs publics, privés et associatifs et la participation de tous les Franciliens pour élaborer ce nouveau SDRIF-Environnemental

Le calendrier

  • 2022 : concertation du public, des collectivités et des différents partenaires. Des conférences et rencontres seront organisées avec les acteurs du projet tout au long de l’année. Les Franciliens seront invités à contribuer au projet.
  • 2023 : au 1er semestre, une première version du document sera soumise au vote des élus régionaux. Le reste de l’année sera consacré à l’enquête publique. 
  • 2024 : adoption définitive du SDRIF-E par les élus régionaux au cours du 1er semestre, avant approbation par le Conseil d’État.

La Région conduira une large concertation avec les élus, acteurs économiques et institutionnels, associations et Franciliens pour élaborer un document de référence pour les vingt prochaines années.

Un effort particulier sera fait pour associer les jeunes à cette démarche participative.

Le calendrier de ce nouveau SDRIF-Environnemental intègrera ces temps de consultation indispensables pour familiariser l’ensemble des parties prenantes aux enjeux de la planification territoriale et aboutir à un document qui fasse consensus.

L’État sera étroitement associé pour définir le calendrier qui devra aussi tenir compte de la nouvelle loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets », promulguée le 22 août 2021, qui prescrit un délai pour la transposition du principe du ZAN et la territorialisation des objectifs au sein des documents de planification stratégique régionale.

Les enjeux pour 2040

Pour aller plus loin, voici une liste de ressources documentaires :


Notes rapides