Publié le 25 mai 2022

Focus sur 4 grands dispositifs régionaux pour l'aménagement durable du territoire

Crédit photo : iStock

La Région Île-de-France œuvre pour l'aménagement de son territoire avec l'ambition de faire émerger de nouveaux quartiers innovants, écologiques et agréables à vivre, répondant aux besoins des franciliens tant en termes de logements, d’emplois que de services.

Création de quartiers innovants et écologiques (QIE), soutien aux initiatives d'urbanisme transitoire, réhabilitation d'équipements publics, requalification de friches... À travers de nombreuses actions et dispositifs, la Région Île-de-France donne la priorité à l’aménagement de son territoire. Un territoire qu’elle souhaite durable et agréable à vivre.

Le point sur 4 grandes politiques de la Région Île-de-France en termes d'aménagement de son territoire.

100 Quartiers innovants et écologiques

La Région accompagne l'aménagement de quartiers agréables à vivre, répondant pleinement aux enjeux de la transition écologique et qui proposent une programmation mixte alliant logements, emplois, transports, services et nature en ville.

Les quartiers sélectionnés à l’occasion de l'appel à projets 100 Quartiers innovants et écologiques, doivent répondre à 5 objectifs en faisant preuve d’innovation sur au moins un d’entre eux :

  • Contribuer à l’effort régional de logement, 
  • Créer un  quartier vivant, mixant logements, emplois et services de proximité, sûr et agréable,
  • Viser l’exemplarité en matière de transition écologique et énergétique,
  • Favoriser les mobilités durables,
  • Penser le quartier dans sa globalité et son ancrage dans le territoire.

De 2016 à 2022, lors des 12 premières sessions auxquelles 121 quartiers ont postulé et 75 lauréats ont été désignés pour un montant prévisionnel de plus de 250 millions d'euros de subventions régionales. Ces opérations sont affectées au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Déjà 58% ont été réalisées (soit un total  de 148 millions d'euros).

Il s’agit de quartiers de toutes tailles, en zone urbaine et rurale, totalisant :

2.900 ha 
► 92.500 logements construits à terme.

La Commission permanente du 20 mai 2022 a permis de désigner 8 nouveaux lauréats de la 12e session, dont l’ensemble des actions représente un montant prévisionnel d’affectation maximum de plus de 28 millions d'euros. 

 

 

Soutien aux initiatives d’urbanisme transitoire

Créé en 2016, le dispositif Urbanisme transitoire porté par la Région Île-de-France a pour objectif de tirer parti du temps long de la mise en œuvre opérationnelle des projets d’aménagement. Il encourage l’utilisation d’espaces vacants pendant plusieurs années pour y développer des activités hybrides, principalement portées par des collectivités et des associations. 

Ces expérimentations temporaires s’inscrivent le plus souvent dans une démarche solidaire, et inclusive, et peuvent être à vocation sociale, économique, culturelle et/ou environnementale. Elles permettent de réactiver des espaces délaissés, grâce à des projets innovants et participatifs.

Depuis 2016, la Région a soutenu 115 projets pour un montant de 9,5 millions d'euros. 

À l’occasion de la Commission permanente du 20 mai 2022, 8 nouveaux projets ont été désignés. Ils vont bénéficier d’aides régionales, pour un montant total de près de 1 million euros.

 

 

Le dépôt de candidatures pour la 13e session de soutien aux initiatives d’urbanisme transitoire s'achèvera le 13 juin 2022 à minuit.

Reconquérir les friches franciliennes 

L’appel à manifestation d'intérêt (AMI) « Reconquérir les friches franciliennes » porté par la Région Île-de-France a été créé en 2020 pour faire face aux défis environnementaux et climatiques, et tendre vers l’objectif régional de zéro artificialisation nette (ZAN).

Ce dispositif partenarial  - impliquant  l’ADEME, l’Agence des espaces verts, la Banque des territoires, l’EPFIF, l’Institut Paris Region et la SAFER - a pour ambition de favoriser et d’accélérer la requalification des nombreuses friches franciliennes (près de 2.400 identifiées par l’Institut Paris Region) afin de  :

  • Lutter contre l’étalement urbain,
  • Préserver les espaces à hauts potentiel écologique,
  • Accroître les surfaces de terres agricoles.

En favorisant le recyclage foncier il redonne une valeur d’usage à des espaces délaissés et améliore le cadre de vie des habitants. 

Depuis 2019, 5 appels à manifestation d’Intérêt ont été lancés et la Région a soutenu 127 projets pour un montant total de près de 45 millions d’euros.

À l’occasion de la Commission permanente du 20 mai 2022, 18 nouveaux projets ont été retenus. Ils bénéficieront d’aides régionales, pour un montant total de 12 millions d'euros
5 projets bénéficieront quant à eux, d’un accompagnement en ingénierie par les services de la Région et de ses partenaires.

Le 6e AMI est ouvert jusqu'au 2 juin 2022. 

Réhabiliter plutôt que construire 

L’AMI « Réhabiliter plutôt que construire », lancé en novembre 2020 dans le sillage de la COP Île-de-France pour le climat, permet de soutenir des projets portés par des collectivités pour la réhabilitation de bâtiments s’inscrivant dans l’objectif de limitation de l’artificialisation des sols et une ambition affirmée en termes d’efficacité environnementale. 

À ce jour, 21 projets ont été sélectionnés pour un montant total de 3,5 millions d’euros de subventions.

De manière générale, la Région accompagne les collectivités qui s’engagent dans la réhabilitation de bâtiments existants plutôt que dans la construction de nouveaux bâtiments, et plus spécifiquement dans le cadre de ce dispositif, elle soutient :

  • Des opérations de revitalisation de bâtiments existants destinés à accueillir un équipement public,
  • La réalisation d'études opérationnelles en section d’investissement visant à définir la faisabilité d’une opération de réhabilitation de bâtiments dans les communes et syndicats de communes de moins de 20.000 habitants,
  • La création ou la transformation de logements communaux dans les communes de moins de 20.000 habitants.