Expo « Spirou dans la tourmente de la Shoah »

Date

La Région, qui œuvre avec le Mémorial de la Shoah pour enseigner le Génocide aux lycéens, est à ses côtés pour une expo gratuite consacrée à un héros de BD passeur de mémoire hors pair. À Paris jusqu'en août 2023.

Alors que les derniers témoins de la Shoah disparaissent, des artistes prennent le relais et se font passeurs de mémoire à travers leurs œuvres.

C'est le cas d'Émile Bravo avec la bande dessinée Spirou ou l’espoir malgré tout, publiée en 2018.

Une BD qui raconte l’Occupation, la Résistance et la Shoah à hauteur d'enfant

Abordant avec rigueur et à hauteur d'enfant à la fois l’Occupation, la Résistance et la Shoah, cette BD a inspiré au Mémorial de la Shoah une expo gratuite pour tous : « Spirou dans la tourmente de la Shoah », à voir dans dans ses locaux, à Paris (4e), jusqu'au 30 août 2023.

L'occasion de mettre en avant :

  • La réussite ludique et pédagogique que constitue la BD d'Émile Bravo,
  • Le personnage de Spirou, qui a réellement vécu l'Occupation, et ce héroïquement !

Point de départ donc de cette expo soutenue par la Région : des planches de la BD d'Émile Bravo dans lesquelles le groom Spirou, dont les premières aventures datent de 1938, assiste à l’invasion de son pays, la Belgique, par les nazis en mai 1940. Le jeune héros se demande alors ce qu'il doit faire. Attendre des jours meilleurs ou résister ? Rester indifférent ou se révolter devant le sort réservé aux Juifs ?

Comme la BD, l'expo permet de faire connaissance, à travers notamment leurs peintures, avec 2 personnages réels auquel Spirou se lie : Felix Nussbaum, peintre juif allemand réfugié en Belgique, et sa femme, Felka Platek, artiste elle aussi. 

Une expo qui, après « Spirou », le magazine résistant, fait découvrir Spirou, la marionnette résistante

L'expo « Spirou dans la tourmente de la Shoah » met aussi en lumière quelqu'un qui a fait de Spirou un résistant dès les premières heures de l'Occupation : Jean-Georges Évrard, dit Jean Doisy (1900-1955), le rédacteur en chef du magazine Spirou depuis son lancement en 1938. Militant antifasciste dès les années 1930, cet homme va prendre la tête d'un réseau de résistants armés. Et il va faire du magazine Spirou un outil de résistance : les jeunes lecteurs sont notamment invités à respecter un code d'honneur, à savoir garder des secrets...

La publication finira par être censurée, mais Spirou traversera la guerre sous une autre forme : une marionnette dans des spectacles ambulants. Lesquels serviront de couverture à des actions de résistance. Véritable trésor, cette marionnette, qui existe toujours, est à admirer lors de l'expo.

Pour ouvrir le dialogue parents-enfants sur les notions d’héroïsme, d’engagement et d’humanité

Comme la BD Spirou ou l’espoir malgré tout, l'expo « Spirou dans la tourmente de la Shoah » permet aux parents d'ouvrir le dialogue avec leurs enfants sur les notions d’héroïsme, d’engagement et d’humanité.

Shoah : la Région, mobilisée pour le devoir de mémoire des lycéens

Pour que le souvenir de la Shoah et de ses victimes demeure parmi les jeunes générations, la Région mène chaque année 2 actions à l'intention des lycéens en partenariat avec le Mémorial de la Shoah :

  • Des visites du camp d'Auschwitz, sur la base du volontariat, après un travail de préparation et avant la conception d'affiches qui sont ensuite exposées dans les lycées.
  • La diffusion du magazine annuel Comment en arrive-t-on là ? dans les lycées.
    Téléchargeable ci-dessous (cliquez sur l'image), le dernier numéro paru de Comment en arrive-t-on là ?  est celui de 2022. Il contient un dossier consacré aux 80 ans de la rafle du Vel d'Hiv'. Le prochain numéro, en cours de fabrication, consacrera, lui, son dossier à l'année 1943. Y seront abordées les rafles de Juifs en France et la résistance juive ailleurs en Europe (dans le ghetto de Varsovie et dans les camps d'extermination de Sobibor et Treblinka, en Pologne).

Informations pratiques

Adresse

Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier
75004 Paris
France

Prices

Gratuit

Informations

Ouvert du dimanche au vendredi de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Fermé les 6 avril, 12 avril, 1er mai, 26 mai, 14 juillet, 15 août 2023.

Tél. : 01 42 77 44 72

Métro 1 (Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville), 7 (Pont-Marie)

Partager la page