6 février 2015

Stage Mobil'Asie pour jeunes diplômés : «Une vraie opportunité»

Astrid Hauton, qui revient du Vietnam après un stage de 6 mois, a pu bénéficier comme beaucoup de jeunes diplômés, du dispositif régional Mobil'Asie.

Le stage Mobil'Asie, une opportunité pour les jeunes diplômés

Après son master à l’ENSCI (École nationale supérieure de création industrielle), fin 2010, Astrid Hauton, designeuse produits, se lance dans la recherche d’un emploi. « La plupart des offres ne correspondaient pas à mes compétences. » Jusqu’à cette annonce sur le site du Lieu du design qui recherche des jeunes diplômés pour des stages de six mois auprès d’associations et d’ONG à Hanoï, au Vietnam, dans le cadre du dispositif régional Mobil’Asie. Dans la capitale vietnamienne, elle participe au projet Spin, pour développer et produire des objets innovants et durables avec les entreprises et artisans locaux. « J’avais déjà une expérience avec des artisans au Burkina Faso », précise-t-elle. À Hanoï, où elle prolonge son stage Mobil’Asie, elle développe de nouvelles compétences : « Beaucoup de terrain avec les acteurs locaux, du management, la prise en compte d’enjeux environnementaux, mais aussi de la formation, car il n’existe pas encore d’école de design au Vietnam… Des opportunités que je n’aurais pas forcément eues en France », raconte la jeune femme.

Rentrée à Paris depuis quelques mois, elle décide de créer son entreprise : une maison d’édition participative qui, via une plateforme numérique, permettra à des designers de mettre leur créativité au service de la préservation des savoir-faire artisanaux. Elle a déjà créé une première collection « pilote » d’objets en bambou.