12 décembre 2019

Programme MA1SON : « J’ai pu m'ouvrir aux autres et élargir mon réseau professionnel »

Crédit photo : Article1

Lieux de socialisation, d'engagement, d'apprentissage... Les résidences sociales étudiantes MA1SON offrent, avec le soutien de la Région, un plus à des étudiants issus de milieux populaires. Décryptage avec 3 bénéficiaires.

De nombreux obstacles entravent l’épanouissement des étudiants issus de milieux populaires : difficultés matérielles, doutes sur l’orientation, manque d’appui et de lien avec le monde professionnel… Fort de ce constat, l’association Article 1 a lancé le programme MA1SON en 2014.

En plus de renforcer l'accès au logement social des étudiants boursiers, ce programme leur permet de réaliser des projets solidaires dans leur quartier, d'organiser des événements conviviaux dans leur résidence et de participer à des ateliers de développement de compétences.

Pour soutenir l'essor de ce projet en Île-de-France, la Région a apporté un soutien de 100.000 euros à Article 1.

Un lieu pour développer ses potentiels

Le programme MA1SON entend réduire l’isolement des étudiants, qui touche pratiquement un tiers d’entre eux. Pour cela, il développe des communautés d’apprentissage au sein de résidences sociales. 
Le but : créer des lieux de socialisation, d’engagement et d’apprentissage destinés à favoriser la réussite, la responsabilité citoyenne et l’insertion professionnelle. 

Le programme MA1SON en chiffres

  • 5 résidences depuis 2019 à Paris 14e (Porte de Vanves et Didot), Saint-Denis (93), Aubervilliers (93) et Champs-sur-Marne (77),
  • 173 étudiants accompagnés en 2019-2020,
  • 400 étudiants ayant bénéficié du programme depuis 2014,
  • 80 projets solidaires ayant été menés par les étudiants et 2000 bénéficiaires indirects depuis 2014

Un dispositif pour les étudiants boursiers

Pour que l’orientation et la réussite des études supérieures ne dépendent pas seulement des origines sociales, le programme MA1SON est ouvert aux étudiants boursiers entre 18 et 25 ans, sélectionnés sur la base de leur motivation pour une durée de 3 ans.

Inspiré du modèle anglo-saxon des living-learning communities, le programme est gratuit et compatible avec la poursuite des études supérieures de bac+1 à bac+5. 

Réaliser des projets solidaires                       

Les résidents sont accompagnés par des professionnels, et constituent, à partir de leurs centres d’intérêts communs, un projet à impact social à destination des habitants de la résidence ou des habitants du quartier.

Témoignages de 3 étudiants du programme MA1SON (2019-2020)

  • Guennadiy Pak – Résidence Alice Guy, Paris (14e)

Originaire du Kazakhstan, il suit un master à l'université Paris Dauphine en économie et finance. « Je dirais que le programme MA1SON est une chance rare qui nous est donnée de mener un projet qui nous tient à cœur et de vivre ensemble », témoigne-t-il. 

Son projet, mené avec d’autres étudiants : aider des jeunes défavorisés issus des centres socioculturels et associations du quartier, en animant des ateliers de rédaction de lettres de motivation et de CV, ainsi que des rencontres avec des professionnels. 

 

  • Estelle Contrain – Résidence Porte-de-Vanves (CROUS), Paris (14e)

Après avoir suivi une partie de sa scolarité sur l'île de la Réunion, elle est maintenant à Paris en master 1 management interculturel dans une école de management et de communication. « En vivant dans la communauté MA1SON, j'ai rencontré des personnes avec des profils très différents et élargi mon réseau professionnel », se réjouit-elle.

Pendant 2 ans, elle s’est engagée dans le projet d’équipe OuiGoGreeN : « Nous avons aidé les résidents à adopter des gestes quotidiens plus écologiques à travers des brunchs vegans, des ateliers jardin, etc. » 

Cette année, elle fait partie des ambassadeurs de la résidence : elle anime les ateliers de gestion de projets et les événements conviviaux. 

  • Aladji Djikine - Résidence Porte-de-Vanves (CROUS), Paris (14e)
Aladaji

Étudiant en double cursus en sciences politiques et à l’École normale supérieur de la rue d’Ulm, il estime que ce programme lui donne l'occasion de « développer de véritables compétences, comme trouver de financements, parler à un public, organiser un projet ou  gérer une équipe… » « Des soft skills (NDLR  : savoirs comportementaux) essentielles dans le monde du travail aujourd’hui », ajoute-t-il. 

Avec son équipe, il va mettre en place un forum de l’orientation dans un lycée classé en zone d'éducation prioritaire. Une initiative dont le but est de permettre à des lycéens d'établir des contacts avec des étudiants d'écoles où ils pourraient souhaiter entrer plus tard.  

La Région soutient l’essaimage des résidences

Parmi les nombreux partenaires de l’association Article 1, la Région Île-de-France soutient l'ensemble du programme MA1SON dans les 5 résidences actuelles, et les 2 nouvelles :

  • Les résidences de Champs-sur-Marne (77), cité Descartes, 
  • Les résidences d'Aubervilliers (93), campus Condorcet, en 2019.