Publié le 1 juillet 2022

Paris 2024 : la construction du Village des médias est lancée

Crédit photo : SOLIDEO-Dronepress

La pose de la première pierre du futur Village des médias des Jeux 2024 a eu lieu à Dugny le 1er juillet 2022. Le site, cofinancé par la Région Île-de-France, accueillera les journalistes du monde entier venus couvrir les compétitions olympiques et paralympiques. Avant d'être reconverti en un nouveau quartier de vie pour les Franciliens.

Gaël Morin / MyLuckyPixel

Durant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le cluster des médias, implanté près du parc des Expositions du Bourget (93), accueillera 25.000 journalistes venus des 5 continents.

Il inclut le Village des médias, qui sera le lieu de vie de près de 3.000 journalistes et techniciens, et dont la construction est lancée depuis le 1er juillet 2022, à Dugny (93).

La Région Île-de-France, premier financeur public des Jeux de Paris 2024 après l’État, participe à hauteur de 1,5 million d’euros à l’aménagement de l'ensemble du cluster des médias.

La cité-jardin du XXIe siècle

Gaël Morin / MyLuckyPixel

Situé à moins de 30 min de Paris, grâce au RER B (station Le Bourget), au tramway T11 (à Dugny-La Courneuve) et aux futures lignes 16 et 17 du Grand Paris Express, le cluster des médias constitue un projet urbain unique incarnant la cité-jardin du XXIe siècle. 

Au-delà, il sera l’un principaux pans de l’héritage des Jeux 2024 sur le territoire francilien grâce aux aménagements pérennes qu'il laissera en Seine-Saint-Denis (93) :

  • À Dugny,
  • Au Bourget,
  • À La Courneuve.

1.300 futurs logements, complétés par divers équipements, à Dugny

Sogeprom - Demathieu Bard Immobilier

À Dugny, le futur quartier mixte accueillera 700 logements durant les Jeux, puis 600 de plus en 2025, une fois les travaux de reconversion du site réalisés.

Et de nombreux équipements compléteront ces 1.300 logements :

  • 1.000 m² de commerces et services de proximité,
  • 1 école maternelle,
  • 1 école primaire,
  • 1 gymnase,
  • Des locaux d’activité économique.
SOLIDEO – TVK – LUXIGON – Anyoji Beltrando, Vincent Lavergne, Bourbouze Graindorge architectes

Un nouveau pôle sportif et scolaire au Bourget

Sur la commune du Bourget, le groupe scolaire Jean-Jaurès sera totalement reconstruit et comptera 2 nouvelles écoles (maternelle et primaire). 

En plus, le parc sportif de la ville sera totalement repensé et accueillera :

  • 1 gymnase,
  • 2 terrains de football,
  • 1 piste d’athlétisme,
  • 7 courts de tennis et club house,
  • 1 boulodrome,
  • 1 aire de jeux,
  • 1 piscine réalisée par la ville du Bourget.

À La Courneuve, le parc Georges-Valbon gagne 13 ha

Occupant 13 ha dans le parc départemental Georges-Valbon à La Courneuve, le terrain des Essences est un ancien centre de ravitaillement en hydrocarbures du ministère de la Défense abandonné.

Après une première phase de dépollution du site opérée entre 2012 et 2013, les projets portés par Paris 2024 permettront la dépollution totale du site et sa renaturation.

Une fois cette opération cofinancée par la Région à hauteur de 120.000 euros achevée, ce futur espace de biodiversité sera incorporé au parc Georges-Valbon, auquel il offrira une nouvelle entrée à l'est.

La Région, 2e financeur public des Jeux de Paris 2024

Associée au projet des Jeux olympiques et paralympiques à Paris depuis l'origine, la Région Île-de-France en est le 2e financeur public après l'État. 

Elle y consacre 240 millions d'euros :

  • À des infrastructures réutilisables par la suite :
    Par les sportifs amateurs, comme le Stade nautique olympiques de Vaires (77) ou le Centre aquatique olympique de Saint-Denis (93),
    Par des Franciliens à la recherche d'un logement, comme Villages des athlètes et des médias.
  • Aux transports, avec le remplacement ou la rénovation (en cours) de 708 rames de trains et RER, la disparition du ticket de métro et la généralisation du Smart Navigo,
  • Aux jeunes, à l’emploi et à la formation,
  • À l'accessibilité des Jeux paralympiques.