Aides régionales et appels à projets

Laïcité, valeurs de la République et prévention de la radicalisation

La Région accompagne des actions menées auprès de publics et de milieux divers afin de soutenir le principe de laïcité, les valeurs de la République et la prévention de la radicalisation.

Pour quel type de projet ?

Les projets déposés doivent intervenir sur l’un des 6 champs suivants :

  1. Affirmer le principe de laïcité, sensibiliser aux valeurs de la République, former à la culture républicaine,
  2. Soutenir la parentalité, en accompagnant les familles en situation de fragilité ou en sensibilisant les parents aux phénomènes de radicalisation.
  3. Offrir un discours alternatif aux discours extrémistes, sur les réseaux sociaux, les écrans de télévision ou à travers le spectacle vivant par exemple,
  4. Renforcer une culture commune de la vigilance des acteurs impliqués dans la prévention de la radicalisation,
  5. Développer un sens critique et favoriser un usage raisonné de l’Internet,
  6. Permettre au fait religieux de participer à la culture républicaine, au vivre-ensemble et à la cohésion sociale.


Qui peut en bénéficier ?

  • Associations
  • Collectivités - Institutions
  • Entreprises

Tout acteur public ou privé intervenant sur le territoire francilien.

Quelle est la nature de l'aide ?

La subvention régionale est destinée à financer un projet spécifique et non l’activité générale d’une structure.

Elle est fixée à 50% maximum de la dépense subventionnable, dans la limite d’un plafond de subvention fixé à 100.000 euros par an.

Quelles démarches ?

Pour participer, il est impératif de constituer un dossier d’inscription complet en ligne sur mesdemarches.iledefrance.fr.

Vous y trouverez également les modèles des pièces à fournir pour s’inscrire selon la raison sociale des structures demandeuses.

Seront pris en compte dans l’analyse du dossier :

  • La présentation du projet comprenant le descriptif des actions précises, l’impact pour la Région, le plan de financement avec les partenariats en cours ou sollicités, le descriptif des moyens mis à contribution,
  • Le ciblage des publics les plus exposés,
  • Le niveau de qualification et l’expérience des intervenants,
  • Le caractère pluridisciplinaire de l’action (psychologique, éducative…),
  • La qualité des partenariats avec les autres acteurs locaux.